L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un arrêté de péril aux Hauts-Vallons

À lire également

Mayotte : Bilan étape pour les premières rencontres scientifiques sur le volcan deux ans après les secousses

Une journée d’échanges avait lieu ce vendredi au lycée Mamoudzou-Nord. L’occasion de faire le point sur les avancées scientifiques, mais aussi d’échanger sur le...

Saison cyclonique : Un démarrage tardif, mais des risques plus dangereux

Le préfet, Thierry Suquet, et le délégué départemental Météo France pour Mayotte, Laurent Floch, ont tenu une conférence de presse ce lundi 29 novembre...

Inondations à Acoua : la générosité des donateurs a sauvé les sinistrés

Il y a tout juste un mois, le village d’Acoua faisait face à de fortes inondations qui ont tout détruit sur leur passage, laissant...

Sismologie : Une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des séismes

Depuis le 1er mars, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte utilise une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des...

Pas de péril immédiat mais la situation reste préoccupante. La mairie de Koungou a pris cette semaine un arrêté dit de « péril ordinaire » concernant les bâtiments de la résidence Canellia Palm, située dans le quartier des Hauts-Vallons. En effet, des fissures et des soulèvements de carrelages sont apparus dans ce complexe – où résident plusieurs centaines d’habitants – depuis le début du phénomène d’essaim de séismes à Mayotte. Ces dégâts nécessitent un étayage dans certaines zones. Cet arrêté municipal, à ne pas confondre avec l’arrêté dit de « péril imminent » qui signale un danger immédiat, permet à la personne qui le prend – en l’occurrence le maire – d’imposer au besoin la réalisation de travaux et d’interdire temporairement ou définitivement aux résidents d’habiter les lieux. De son côté, le syndic de copropriété a demandé par voie d’affiche aux locataires de ne pas stationner ou circuler dans les coursives durant les secousses, de couper l’eau en cas d’absence prolongée et de faire remonter toute information concernant les dégâts constatés dans leurs logements. Enfin, les résidents sont invités, le cas échéant, à faire une déclaration de sinistre auprès de leur assurance. Sur le document du syndic, on peut lire qu’une issue alternative a été aménagée pour faciliter l’évacuation en cas de besoin : « Nous avons laissé le portillon jardin ouvert pour laisser une échappatoire possible depuis le RDC et R+1 sur la recommandation de la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Mayotte NDLR) et de la mairie de Koungou. « 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Disparition inquiétante de Fabien Trifol, directeur Aménagement à la Cadema

Ce dimanche, vers 16h30, Fabien Trifol a quitté son domicile de Petite-Terre où il vit avec sa compagne pour une balade sans préciser son...

Plusieurs affrontements ce week-end alors que Wuambushu 2 doit commencer cette semaine

Mayotte ressort d’un week-end mouvementé. Dans la nuit de vendredi à samedi, des véhicules abandonnés ont été incendiés à Doujani 2, dans la commune...

Boulevard urbain : Cap vers une validation du plan de financement

Examen de passage réussi devant la Commission nationale du débat public (CNDP) à Paris. Le Département de Mayotte a reçu le feu il y...

TME 2024 : Catégorie Jeune entreprise

Dernières pousses de l’économie mahoraise, les cinq nommés de notre catégorie Jeune entreprise montrent déjà toutes les qualités pour bien s’implanter dans le paysage...

Désert médical : « Tant que le souci d’effectif ne sera pas réglé, les gens viendront mais ne resteront pas »

Dans sa stratégie d’attirer des professionnels de santé au centre hospitalier de Mayotte (CHM), l’agence May’Santé recrutement réalise depuis mars jusqu’au mois de juin...