Un arrêté de péril aux Hauts-Vallons

À lire également

Mayotte : Bilan étape pour les premières rencontres scientifiques sur le volcan deux ans après les secousses

Une journée d’échanges avait lieu ce vendredi au lycée Mamoudzou-Nord. L’occasion de faire le point sur les avancées scientifiques, mais aussi d’échanger sur le...

Séismes et volcan : Un observatoire multidisciplinaire bientôt installé à Mayotte

Le projet Marmor de l’Ifremer (institut français de recherche pour l’exploitation de la mer) a récemment été retenu pour être financé par l’Etat parmi...

Sismologie : Une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des séismes

Depuis le 1er mars, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte utilise une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des...

Inondations à Acoua : la générosité des donateurs a sauvé les sinistrés

Il y a tout juste un mois, le village d’Acoua faisait face à de fortes inondations qui ont tout détruit sur leur passage, laissant...

Pas de péril immédiat mais la situation reste préoccupante. La mairie de Koungou a pris cette semaine un arrêté dit de « péril ordinaire » concernant les bâtiments de la résidence Canellia Palm, située dans le quartier des Hauts-Vallons. En effet, des fissures et des soulèvements de carrelages sont apparus dans ce complexe – où résident plusieurs centaines d’habitants – depuis le début du phénomène d’essaim de séismes à Mayotte. Ces dégâts nécessitent un étayage dans certaines zones. Cet arrêté municipal, à ne pas confondre avec l’arrêté dit de « péril imminent » qui signale un danger immédiat, permet à la personne qui le prend – en l’occurrence le maire – d’imposer au besoin la réalisation de travaux et d’interdire temporairement ou définitivement aux résidents d’habiter les lieux. De son côté, le syndic de copropriété a demandé par voie d’affiche aux locataires de ne pas stationner ou circuler dans les coursives durant les secousses, de couper l’eau en cas d’absence prolongée et de faire remonter toute information concernant les dégâts constatés dans leurs logements. Enfin, les résidents sont invités, le cas échéant, à faire une déclaration de sinistre auprès de leur assurance. Sur le document du syndic, on peut lire qu’une issue alternative a été aménagée pour faciliter l’évacuation en cas de besoin : « Nous avons laissé le portillon jardin ouvert pour laisser une échappatoire possible depuis le RDC et R+1 sur la recommandation de la DEAL (Direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement de Mayotte NDLR) et de la mairie de Koungou. « 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°955

Le journal des jeunes

À la Une

Loi Mayotte : Les motifs impérieux s’invitent dans les débats, portés par un groupe de médecins du CHM

En pleine audience du préfet pour la consultation sur la loi programme, des personnels soignants ont décidé d'interpeller le représentant de l’État au sujet...

Réouverture des salles de sport à Mayotte : une bouffée d’oxygène après trois mois sous tension

Après trois longs mois de fermeture, les salles de sport de Mayotte peuvent à nouveau accueillir du public depuis ce lundi. Malgré les difficultés...

Ramlati Ali : « Le gouvernement n’a pas découragé Air France, la discussion est en cours »

Piste longue, non-venue d'Air France, campus connecté, grève des sages-femmes. Au cours de la dernière semaine, la député de la majorité, Ramlati Ali, a...

Le CNAM et le rectorat de Mayotte s’allient pour la formation professionnelle

Le conservatoire national des arts et des métiers et le rectorat de Mayotte viennent de signer un accord cadre pour mutualiser leurs réseaux afin...

Tortues : deux braconniers condamnés à 18 mois de prison ferme par la chambre d’appel de Mamoudzou

Ce jeudi 6 mai avait lieu le procès en appel de deux braconniers de tortues interpellés au mois de février en Petite-Terre. Résultat ?...