100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

La jeunesse du quartier Kakal à Kawéni sensibilisée aux aléas et aux premiers secours

À lire également

Un arrêté de péril aux Hauts-Vallons

Pas de péril immédiat mais la situation reste préoccupante. La mairie de Koungou a pris cette semaine un arrêté dit de « péril ordinaire...

Mayotte : Bilan étape pour les premières rencontres scientifiques sur le volcan deux ans après les secousses

Une journée d’échanges avait lieu ce vendredi au lycée Mamoudzou-Nord. L’occasion de faire le point sur les avancées scientifiques, mais aussi d’échanger sur le...

Inondations à Acoua : la générosité des donateurs a sauvé les sinistrés

Il y a tout juste un mois, le village d’Acoua faisait face à de fortes inondations qui ont tout détruit sur leur passage, laissant...

Sismologie : Une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des séismes

Depuis le 1er mars, le réseau de surveillance volcanologique et sismologique de Mayotte utilise une nouvelle méthode de détection et de localisation automatique des...

Ce jeudi 12 mai, la plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien (PIROI) organisait avec l’association Wenka Culture sur la place Kakal à Kawéni des activités ludiques et pédagogiques pour faire découvrir à la jeunesse du quartier les risques naturels et les premiers secours.

Au pied du plus grand bidonville de France, la place Kakal à Kawéni grouille de près de 200 jeunes ce jeudi 12 mai. Sous un chapiteau, Ahamed Nasser-Eddine montre les réflexes à avoir lorsqu’une personne se retrouve inconsciente à terre : position latérale de sécurité et utilisation d’un défibrillateur automatisé externe en cas d’arrêt cardiaque. Le formateur initiateur à la Croix-Rouge française captive son auditoire avec ses grands gestes et ses explications en shimaoré.

Une activité pour le moins originale en période de vacances scolaires. Et une initiative à mettre sur le compte de la plateforme d’intervention régionale de l’océan Indien. « Nous organisons un événement de sensibilisation aux risques naturels et aux premiers secours », relate Hugo, le chef de projet de gestion des risques de catastrophes. Pour le plus grand plaisir de Roufka, en service civique depuis neuf mois à la PIROI et habitante du quartier. « Il faut faire comprendre aux enfants qui se baignent dans le lac situé plus haut qu’il y a des maladies hydriques à cause des lessives, mais aussi qu’il faut prendre soin des arbres et protéger l’environnement », déroule la jeune femme de 21 ans.

Une approche communautaire

À leurs côtés, quelques membres de l’association Wenka Culture, dont pas moins de 39 bénévoles ont récemment été formés aux différents aléas. Un soutien non négligeable tant son activité dans la zone n’est plus à présenter. Parmi les autres partenaires : les Naturalistes et sa fameuse maquette du bassin versant ainsi que la direction de l’environnement, de l’aménagement et du logement (Deal), qui en profite pour distribuer des petits guides afin de rappeler à la population qu’elle ne peut pas construire d’habitations n’importe comment, n’importe où… « Nous nous devons d’avoir une approche communautaire », insiste Hugo, qui regrette l’absence d’une grande majorité des parents au cours de cette journée.

Peu importe, l’objectif pédagogique semble être atteint. Il suffit de voir l’attroupement autour de l’animation intitulée Maore dzi pangué (Mahorais prépare toi), qui permet à Manassé et à Djoumaidi, deux bénévoles de la Croix-Rouge française, sous l’œil attentif de Nicolas, le responsable logistique de la PIROI, d’inculquer des informations primordiales sur les différents risques, à savoir les glissements de terrain, les cyclones, les inondations, les séismes ou encore les tsunamis. Ne reste plus qu’à continuer de relayer le plus largement possible les messages préventifs, au cas où une catastrophe venait à se produire…

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/