test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

La grève reprendra le 28 septembre

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

Leur lutte notamment pour la reconnaissance de l’ancienneté générale des services (AGS) n’est pas terminée. Le mouvement de grogne des fonctionnaires, notamment des enseignants du primaire est loin d’être terminé. La manifestation d’hier aura rassemblé quelques centaines de grévistes, plus de 300 selon le SNUipp FSU, 220 selon la police. Les manifestants réunis place de La République à Mamoudzou, se sont rendus au rond-point El-Farouk (SFR) à Kawéni afin de le bloquer pendant environ une heure. Au retour du cortège place de la République, l’intersyndicale a décidé d’investir l’hémicycle Younoussa Bamana au conseil départemental afin de tenir une assemblée générale pour décider de la reconduite ou non du mouvement. C’est le oui qui l’a emporté avec le choix du mercredi 28 septembre pour reprendre la grève, date à laquelle Ericka Bareigts se rendra dans le 101ème département. « Malgré les différents échanges téléphoniques avec les cabinets ministériels (Outre-mer et Éducation nationale) et l’annonce d’une rencontre en octobre prochain, nous n’avons encore reçu aucun élément qui garantit un aboutissement rapide et favorable de notre principale revendication relative à la reprise en compte de l’AGS », déclare le SNUipp-FSU Mayotte. Le syndicat appelle donc les enseignants du premier degré à se remettre massivement en grève à partir du 28 septembre. Les manifestants se rendront en petite terre pour accueillir la ministre avec leurs revendications, « et ce, dès sa descente de l’avion ».

GD

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...