100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Transition énergétique : bientôt un projet de solaire flottant ?

À lire également

Les danses traditionnelles mahoraises deviennent un sport à part entière

C’est une idée on ne peut plus originale qui a émergé dans la tête d’un amoureux des danses traditionnelles locales. Mansour Ramia est à l’origine de Moovafrica, un programme de sport basé sur les danses de chez nous. Le concept est adopté à l’international par des centaines de milliers de personnes. Aujourd’hui, le fondateur a besoin de passer à l’étape supérieure, mais le parcours n’est pas de tout repos.

Munia Dinouraini, une benjamine prête à redistribuer les cartes de la politique

Novice en politique, la benjamine de 27 ans du nouveau conseil municipal de Mamoudzou, membre de la majorité, ne veut pas faire de la figuration au cours des six prochaines années. Au contraire, elle compte bien jouer des coudes pour se faire entendre et défendre ses dossiers avec hargne. Portrait d’une enfant de M’Tsapéré, prédestinée à un tel engagement. 

Julien Kerdoncuf, sous-préfet à Mayotte en charge de la lutte contre l’immigration clandestine : “Nous n’avons pas constaté d’arrivées de kwassas liés au Covid”

Alors que l’épidémie de Covid-19 continue sa propagation à Mayotte et que le flou règne sur la situation sanitaire en Union des Comores, la LIC se poursuit, d’ailleurs amplifiée pour limiter l’impact que pourrait avoir l’importation de nouveaux cas sur le territoire. Pour autant, après une baisse, les arrivées de kwassas tendent à reprendre depuis quelques jours, sans qu’elles ne soient a priori imputables au Covid-19. Le point avec Julien Kerdoncuf, sous-préfet délégué à la lutte contre l’immigration clandestine. 

Discorde à la mairie de Mamoudzou

Rien ne va plus à la mairie de Mamoudzou. L’opposition sort les griffes via un courrier envoyé le 23 avril, demandant au maire de réunir les conseillers municipaux. Le courrier signé par neuf d’entre eux pointe du doigt la politique de la mairie pendant la crise sanitaire. L’équipe du maire Mohamed Majani dénonce un coup politique.

Le programme du sénateur Thani a été riche en évènements importants pour Mayotte cette semaine. Outre sa rencontre ce mardi 21 juin avec Yaël Braun-Pivet, la nouvelle ministre des Outre-mer, il a également reçu deux porteurs d’un projet de production d’énergie renouvelable et a assisté à la reprise des travaux à la commission des finances. Interview.

Flash Info : Sur les réseaux sociaux, vous avez montré votre enthousiasme vis-à-vis d’un projet de « solaire flottant » dans le lagon. Pouvez-vous en dire davantage à ce sujet ?

Thani Mohamed Soilihi : Il s’agit d’un projet porté par Jean-Michel Dumay, un membre de TPA (Total Professeurs Associés), et Bastien Cabrol, consultant chez Explore-conseil. C’était la deuxième fois que je les rencontrais pour évoquer leur projet qui me semble extrêmement intéressant pour produire de l’électricité via l’énergie solaire à Mayotte. Actuellement, 95% de l’électricité produite est issue des énergies fossiles, ce qui a un impact fort sur l’environnement. Ce projet consisterait à installer des panneaux solaires sur le lagon. Ils seraient posés sur le même genre de matériaux que ceux utilisés pour les pontons et le tout serait fixé dans le sol avec des blocs de béton. Mais les créateurs du projet pourront mieux vous expliquer l’aspect technique des choses.

energie-solaire-entrevue-ministre-outre-mer-commission-finances-semaine-riche-evenements-senateur-thani

Ce qui compte pour moi est que cette installation permettrait de couvrir 30% des besoins énergétiques du 101ème département en occupant seulement 0.01% de la surface du lagon, soit trois fois moins que pour la piste longue, par exemple. Outre l’énergie produite, ce projet faciliterait aussi la désalinisation de l’eau de mer et pourrait être bénéfique pour une éventuelle reprise des activités d’aquaculture. Il ne souffrirait en outre d’aucun problème de financement puisque c’est le genre de projet volontiers financé par l’Europe. C’est toutefois au conseil départemental de délibérer pour initier une future étude de faisabilité.

FI : Vous avez rencontré la nouvelle ministre des Outre-mer ce mardi. Qu’est-il ressorti de cette entrevue ?

T.M.S. : Oui, à chaque remaniement, je m’efforce de rencontrer les acteurs qui auront du poids pour Mayotte et Yaël Braun-Pivet en fait évidemment partie. C’est quelqu’un avec qui j’ai déjà eu l’occasion de travailler de nombreuses fois au cours de ma carrière et je suis très optimiste sur le fait qu’elle s’occupe sérieusement des grandes problématiques de Mayotte. Nous avons évoqué les grandes difficultés du territoire, à savoir la sécurité et l’immigration clandestine, les ressources en eau, l’assainissement et le développement économique. Yaël Braun-Pivet est non seulement très travailleuse, cela va de soi, mais elle a aussi le don de savoir « arrondir les angles » quand il le faut. Pour moi, c’est le genre de personne qu’il fallait pour Mayotte.

FI : La commission des finances s’est réunie cette semaine pour dresser les conclusions de leur contrôle budgétaire relatif au fond exceptionnel d’investissement outre-mer. Pouvez-vous nous en parler ?

T.M.S. : Le FEI a notamment servi à Mayotte pour financer les infrastructures publiques dont notre île a grand besoin. La commission des finances s’est réunie cette semaine pour décider de la reconduction ou non du programme, car ce dernier arrive à son terme. J’y étais invité en tant que rapporteur pour avis des crédits de la mission outre-mer de la commission des lois. Sa conclusion a été que le programme devait être reconduit, mais qu’il fallait revoir sa gouvernance. Le rapport intégral sera bientôt mis sur le site du Sénat.

energie-solaire-entrevue-ministre-outre-mer-commission-finances-semaine-riche-evenements-senateur-thani

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1007

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Des émeutes ont éclaté à Kawéni, ce mercredi

Des barrages enflammés ont compliqué le passage des véhicules par Kawéni, ce mercredi. En fin de matinée, une opération de la police aux frontières...

Inscription du « mawlida shenge » au patrimoine culturel immatériel, « une chance énorme »

Le 27 juin dernier, la direction générale des patrimoines et de l’architecture du ministère de la Culture a inscrit le « mawlida shenge » (une pratique...

L’intercommunalité de Petite-Terre incendiée, mercredi matin

Trois préfabriqués sont partis en fumée, tôt ce mercredi matin, sur le site principal de la communauté de communes de Petite-Terre. Situés près du...

Chiconi FM-TV arrive sur la TNT

Après neuf ans d’existence, l’association Chiconi FM monte d’un cran avec la création d’une chaîne de télévision émise sur la TNT. Elle se veut...

Des réfugiés campent sur la place publique à Mamoudzou pour montrer leur souffrance

Depuis le samedi 13 août, des réfugiés d’origine africaine campent sur la place Zakia Madi à Mamoudzou. Des hommes et des femmes accompagnés de...