100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Les Républicains décidés à remporter les deux circonscriptions législatives

À lire également

Estelle Youssouffa : « Pour être audible à Paris, Mayotte doit parler d’une seule voix ! »

Connue pour son activisme social et ses « prises de bec » avec les autorités lors de certaines manifestations, y compris la visite officielle d’Emmanuel Macron...

Mohamed Moindjié : « Replacer l’humain et l’emploi au cœur d’un vrai projet de développement économique »

Ils ne sont pas moins de 12 candidats déclarés ou en passe de le faire à briguer le fauteuil de député de Mayotte pour...

Cris Kordjee se rallie à Théophane Narayanin

Elle n’ira donc pas jusqu’au bout de sa candidature. Contre toute attente, Cris Kordjee a choisi de former un tandem avec l’homme d’affaire réunionnais...

Billet : « Le grand n’importe quoi »

« La liberté d’opinion c’est comme celle d’expression, elle ne s’use que si on n’en use pas », dirait l’autre. A Mayotte, les élections législatives de...

Présentation à la presse et au public jeudi matin à 10 heures des deux candidats investis par la fédération départementale du parti « Les Républicains », ainsi que leurs suppléantes. Maintenant c’est bien officiel, Issihaka Abdillah (supplée de Halima Houzali) défendra les couleurs des LR dans la 1ère circonscription et Mansour Kamardine (supplée de Fazianti Djoumoi Tsimpou), député sortant, se représente dans la 2ème circonscription. Ce sont donc deux ténors de la politique locale que s’est choisi cette formation politique pour aller à la conquête des deux circonscriptions législatives de Mayotte.

« L’ordre de marche » a été officiellement donné aux militants et sympathisants du parti « Les Républicains » jeudi matin au cours d’une rencontre avec la presse locale organisée au restaurant le 5/5 à Mamoudzou. Pour cet événement marquant de cette campagne des législatives qui démarre (cette formation politique étant la deuxième dans le département, après le MDM, à présenter au public ses candidats et ses équipes de campagne), les différents responsables de la fédération étaient présents autour des deux candidats et de leurs suppléantes, en présence de nombreux militants.

Pour le président de la fédération LR, Mohamed Bacar, le maire de Tsingoni, qui a pris la parole en premier, il s’agissait également de rendre public le projet politique de la mandature qui se présente, les équipes de campagne dans les deux circonscriptions et le planning des meetings. « Les élections présidentielles sont terminées, le peuple français a choisi de reconduire l’ancien président de la République, c’est la démocratie et nous respectons ce choix. D’un commun accord avec les autres formations de droite, notre parti a décidé de présenter séparément ses candidats au public. »

Gi la wa Maore

Il a expliqué que la fédération des LR est décidée à remporter les élections dans les deux circonscriptions législatives de Mayotte et que c’est dans cette optique qu’elle a tout naturellement choisi de reconduire la candidature du député sortant, Mansour Kamardine, dans la 2ème circonscription. Un choix qui s’impose, selon lui, par l’action de ce dernier durant la mandature achevée au cours de laquelle, il aurait été le seul parmi les quatre parlementaires de l’île à porter la voix et la souffrance des Mahorais à Paris. C’est en droite ligne de cela que les LR se sont choisis un slogan de campagne pour ce scrutin des 12 et 19 juin 2022, « Gi la wa Maore » (la voix des Mahorais). « Le contexte actuel est difficile, notre pays est abimé, à genoux, il faut le relever tant sur le plan local que national et international. »

Prenant à son tour la parole, Mansour Kamardine, a abordé en quelques mots les principaux dossiers sur lesquels il estime avoir bataillé avec succès au cours la mandature passée : la feuille de route qui prévoyait un fort rattachement avec les Comores en 2017, une agence régionale de santé (ARS) et un rectorat de plein exercice, un renforcement des forces de l’ordre pour lutter contre l’immigration clandestine. Il n’a pas caché à son auditoire que le combat à mener pour remporter ces élections législatives sera difficile, « mais je dois faire confiance à l’intelligence de la population mahoraise qui connait ceux qui les aime et qu’ils aiment ». Rappelant aux militants et sympathisants de son parti que la politique obéie à une règle simple, « la loi du nombre », il les a invités à se rendre en masse en masse à son meeting inaugural qui se tiendra à Sada, ce samedi 14 mai 2022 à 15h.

 

Saïdali Boina Hamissi, seul candidat mahorais investi par le RN

Ce mercredi, le Rassemblement national a dévoilé la liste des candidats qui défendront ses couleurs en Outre-mer lors des élections législatives des 12 et 19 juin. À Mayotte, malgré le bon score de Marine Le Pen au second tour de la présidentielle (59%), un seul représentant RN va concourir sur l’île. Il s’agit du porte-parole au niveau local du parti, Saïdali Boina Hamissi. Il se présente dans la deuxième circonscription, celle du sud, qui est sans doute plus favorable. L’ancien président du conseil départemental de Mayotte, Daniel Zaïdani, vif soutien de la candidate Marine Le Pen, nous avait annoncé en avril qu’il ne souhaitait pas être candidat.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/