100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

MaVilleMonShopping, une plateforme pour accroître la visibilité des entreprises mahoraises sur Internet

À lire également

10 millions d’euros pour le premier datacenter de Mayotte… et les emplois de demain !

ITH Datacenter, l’hôtel de serveurs de proximité, porté par Feyçoil Mouhoussoune, doit permettre aux porteurs de projet d’héberger leurs données en toute sécurité. Et...

Mayotte : Participez à la course de pneus… depuis votre canapé

Crise Covid oblige, la 37ème édition de la course de pneus ne s'est pas déroulée comme à l'accoutumée. Mais l'agence Angalia, organisatrice de l'événement,...

L’espace citoyen, le nouveau dispositif pour faciliter la vie des habitants de Mamoudzou

Ce lundi 22 novembre avait lieu sur la place de la République le lancement officiel de l’espace citoyen de Mamoudzou. À l’heure du numérique,...

Avec Eh, Co !, un agenda au service des associations de Mayotte

Créés par l’association Sirel 976, le site internet et l’application mobile Eh, Co ! viennent d’être lancés officiellement, ce mardi. La plateforme gratuite, soutenue...

La plateforme de e-commerce dédiée au commerce de proximité arrive à Mayotte. Un dispositif qui doit permettre d’accélérer et d’accentuer la digitalisation des entreprises mahoraises mais aussi de renforcer la consommation locale. La chambre de commerce et d’industrie invite les commerçants à rejoindre cette marketplace solidaire dans le but d’accroître leur visibilité.

« Quand on cherche une entreprise sur Internet, c’est assez compliqué de la trouver. Bien souvent, on a très peu de retour. » Face à ce constat, la chambre de commerce et d’industrie, par la voix de sa responsable marketing digital et commercial, Yanina Mogne-Mali, lance la plateforme MaVilleMonShopping. Une solution déployée essentiellement en métropole au cours des confinements successifs qui fait ses premiers pas dans le 101ème département. Ce dispositif « nous a été vivement recommandé », assure celle qui a animé un webinaire à ce sujet ce jeudi matin.

Concrètement, l’objectif de cette plateforme est double : accélérer et accentuer la digitalisation des entreprises mahoraises et surtout renforcer la consommation locale. Filiale du groupe La Poste, cette marketplace dite solidaire envisage, une fois bien rôdée, d’accroître la visibilité des commerçants sur la toile et ainsi de relancer des activités durement touchées par la crise sanitaire. « La frontière entre le point de vente physique et celui en ligne est aujourd’hui très mince. » Reste encore à convaincre les entrepreneurs de jouer le jeu. « Le frein ou la réticence pourrait être la prise en main », admet Yanina Mogne-Mali. D’où l’appui d’une équipe numérique composée de quatre-cinq conseillers de la CCI pour désacraliser l’outil Internet. « Nous allons accélérer la prise de contact à partir de mi-août. Une fois la barre des 50 entreprises atteinte, nous communiquerons auprès du grand public. »

Simplifier la vie des clients et des commerçants

Car les bienfaits de cet interface sont multiples. Outre sa mise en place rapide, il permet de toucher de nouveaux consommateurs et d’éviter de faire la queue en magasin. Mais aussi d’augmenter son chiffre d’affaires et d’avoir un site à moindre coût. « Ce n’est pas soumis à un abonnement ou à un engagement. Il y a juste une faible commission de 5.5% sur les ventes réalisées. » Et si les internautes réservent leur produit en ligne et le récupérent sur place, ils se délestent même de ces quelques frais supplémentaires. Dans le cas contraire, un facteur peut se charger de la livraison. « Un atout non négligeable » selon Yanina Mogne-Mali.

marketplace-mavillemonshopping-numérique-digitalisation

Pour rejoindre ce réseau, rien de plus simple. Il suffit de s’inscrire et de personnaliser son espace en insérant des images. « Plus le descriptif sera complet, moins le client sera réticent. Partagez un maximum d’informations », martèle Priscilla du dispositif MaVilleMonShopping lors de la présentation. En clair, l’idée est de donner envie de cliquer et de passer le cap de l’achat… Et tout le monde s’y retrouve : la commande se voit traiter dans les 48 heures ouvrées tandis que le paiement intervient sous 8 jours pour les commerces alimentaires ou 14 jours pour les autres. Gagnant-gagnant !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1021

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Le campement des Africains à Cavani démantelé ce vendredi matin

Matelas, chaises et matériel de cuisine ont été ramassés par la mairie de Mamoudzou, avec le concours de la gendamerie et de la police,...

Coopération : l’économie sociale et solidaire veut s’étendre dans l’océan Indien

La chambre régionale de l’économie sociale et solidaire (Cress) de Mayotte accueille la première délégation ESS de l’océan Indien. L’idée : réunir des représentants de...

Comores : la perpétuité requise contre l’ex-président Sambi

L’ancien président de l’Union des Comores était poursuivi avec d’autres personnalités ayant occupé de hautes fonctions sous son régime pour détournement de biens publics,...

Emmanuel Macron promet « une réponse sécuritaire au plus vite »

L’actualité mahoraise fait réagir jusqu’au plus haut sommet de l’État. En effet, la violence des affrontements entre les bandes de Doujani, Majicavo-Koropa et Kawéni,...

Peut-on réellement évaluer la population sur Mayotte ?

Juste en-dessous de 300.000 selon l’Insee, « entre 350.000 et 400.000 » dans un rapport de la Chambre régionale des comptes, combien de personnes vivent réellement...