100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

MaVilleMonShopping, une plateforme pour accroître la visibilité des entreprises mahoraises sur Internet

À lire également

10 millions d’euros pour le premier datacenter de Mayotte… et les emplois de demain !

ITH Datacenter, l’hôtel de serveurs de proximité, porté par Feyçoil Mouhoussoune, doit permettre aux porteurs de projet d’héberger leurs données en toute sécurité. Et...

Mayotte : Participez à la course de pneus… depuis votre canapé

Crise Covid oblige, la 37ème édition de la course de pneus ne s'est pas déroulée comme à l'accoutumée. Mais l'agence Angalia, organisatrice de l'événement,...

L’espace citoyen, le nouveau dispositif pour faciliter la vie des habitants de Mamoudzou

Ce lundi 22 novembre avait lieu sur la place de la République le lancement officiel de l’espace citoyen de Mamoudzou. À l’heure du numérique,...

La plateforme de e-commerce dédiée au commerce de proximité arrive à Mayotte. Un dispositif qui doit permettre d’accélérer et d’accentuer la digitalisation des entreprises mahoraises mais aussi de renforcer la consommation locale. La chambre de commerce et d’industrie invite les commerçants à rejoindre cette marketplace solidaire dans le but d’accroître leur visibilité.

« Quand on cherche une entreprise sur Internet, c’est assez compliqué de la trouver. Bien souvent, on a très peu de retour. » Face à ce constat, la chambre de commerce et d’industrie, par la voix de sa responsable marketing digital et commercial, Yanina Mogne-Mali, lance la plateforme MaVilleMonShopping. Une solution déployée essentiellement en métropole au cours des confinements successifs qui fait ses premiers pas dans le 101ème département. Ce dispositif « nous a été vivement recommandé », assure celle qui a animé un webinaire à ce sujet ce jeudi matin.

Concrètement, l’objectif de cette plateforme est double : accélérer et accentuer la digitalisation des entreprises mahoraises et surtout renforcer la consommation locale. Filiale du groupe La Poste, cette marketplace dite solidaire envisage, une fois bien rôdée, d’accroître la visibilité des commerçants sur la toile et ainsi de relancer des activités durement touchées par la crise sanitaire. « La frontière entre le point de vente physique et celui en ligne est aujourd’hui très mince. » Reste encore à convaincre les entrepreneurs de jouer le jeu. « Le frein ou la réticence pourrait être la prise en main », admet Yanina Mogne-Mali. D’où l’appui d’une équipe numérique composée de quatre-cinq conseillers de la CCI pour désacraliser l’outil Internet. « Nous allons accélérer la prise de contact à partir de mi-août. Une fois la barre des 50 entreprises atteinte, nous communiquerons auprès du grand public. »

Simplifier la vie des clients et des commerçants

Car les bienfaits de cet interface sont multiples. Outre sa mise en place rapide, il permet de toucher de nouveaux consommateurs et d’éviter de faire la queue en magasin. Mais aussi d’augmenter son chiffre d’affaires et d’avoir un site à moindre coût. « Ce n’est pas soumis à un abonnement ou à un engagement. Il y a juste une faible commission de 5.5% sur les ventes réalisées. » Et si les internautes réservent leur produit en ligne et le récupérent sur place, ils se délestent même de ces quelques frais supplémentaires. Dans le cas contraire, un facteur peut se charger de la livraison. « Un atout non négligeable » selon Yanina Mogne-Mali.

marketplace-mavillemonshopping-numérique-digitalisation

Pour rejoindre ce réseau, rien de plus simple. Il suffit de s’inscrire et de personnaliser son espace en insérant des images. « Plus le descriptif sera complet, moins le client sera réticent. Partagez un maximum d’informations », martèle Priscilla du dispositif MaVilleMonShopping lors de la présentation. En clair, l’idée est de donner envie de cliquer et de passer le cap de l’achat… Et tout le monde s’y retrouve : la commande se voit traiter dans les 48 heures ouvrées tandis que le paiement intervient sous 8 jours pour les commerces alimentaires ou 14 jours pour les autres. Gagnant-gagnant !

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Piste longue : la solution en remblai-digue privilégiée

La direction générale de l’aviation civile vient de publier une plaquette intitulée « Remblais ou pilotis » qui compare les solutions envisagées pour la construction de...

Un petit pas pour Mayotte, un grand pas pour le droit du travail

Mardi 18 janvier, les premiers conseillers prud'homaux de Mayotte ont prêté serment devant le président du tribunal, Laurent Ben Kemoun, et le procureur de...

Gendarme renversé : un individu en garde à vue, deux autres à l’hôpital

Lundi soir, vers 21h, lors d’un contrôle lié au couvre-feu à Chirongui, un véhicule a foncé sur un gendarme de 25 ans. Plaqué sur...

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...