Une association météorologique lance un appel pour s’installer à Mayotte

À lire également

Vigilance orage à Mayotte : “Cela peut faire penser à l’arrivée du Kashkazy”

Ce mardi une nouvelle réunion du comité de suivi de la ressource en eau s’est tenue avec l’ensemble des parties prenantes, représentants du SMEAM,...

L’association Météor Océan indien souhaite poser ses valises à Mayotte. L’objectif est de collecter des données météorologiques qui permettraient de mieux anticiper les épisodes orageux et cycloniques. Pour cela, la structure a besoin de bénévoles installés dans le 101ème département et de dons.

L’association Météor Océan Indien lance une bouteille à la mer, dans l’espoir de trouver des bénévoles et donateurs pour répondre à l’appel. Implantée à La Réunion depuis 2015, à Madagascar et à Maurice, elle collecte tous types de données météorologiques afin de créer un réseau d’observation météo climatique. La suite logique ? S’enraciner à Mayotte. “L’année dernière, nous avons beaucoup suivi le cyclone Belna. Nous nous sommes rendus compte que la donnée météo de Météo France à Mayotte était très parcellaire. Nous souhaitons apporter de la donnée complémentaire”, explique Alexandre Bijoux, président de l’association Météor Océan Indien.

Pour se faire, l’association est à la recherche de bénévoles pour contribuer au réseau. Nul besoin d’être un scientifique, tout passionné de météo et de climat peut s’investir. Chaque volontaire peut également participer en faisant un don financier ou matériel. “Notre association est d’intérêt général donc tous les dons sont défiscalisables à hauteur de 66%. Même les entreprises peuvent s’y intéresser comme c’est le cas à La Réunion”, précise Alexandre Bijoux.

Les collectivités locales sont également appelées à contribution puisque les données collectées leur seront d’une grande utilité. “Les stations météo qui seront implantées sur l’île peuvent aussi servir lors d’épisodes d’inondation. J’ai déjà échangé avec des gens qui travaillent à Mayotte sur la gestion de crise, et il y a un manque de données dans ce domaine”, selon le président de l’association. Au-delà des données, Météor Océan Indien a une logique pédagogique qui consiste à travailler avec les élèves afin de les sensibiliser sur les questions climatiques.

Un travail minutieux pour compléter celui de Météo France

L’association n’a pas l’intention de concurrencer Météo France, bien au contraire. Les deux partis ont signé une convention qui les autorise à se partager les données. “Cela a un intérêt particulier puisque lorsque nous nous retrouvons dans un épisode cyclonique ou d’inondation. Météo France doit réaliser pour l’État un diagnostique pour la déclaration de catastrophe naturelle. À ce moment-là ils sont à la recherche de toutes les données météorologiques disponibles”, éclaire Alexandre Bijoux. De plus, celles de l’association sont accessibles gratuitement et actualisées toutes les 5 minutes, contrairement à celles de Météo France qui ne sont que partiellement gratuites et actualisées toutes les heures.

Météor Océan Indien souhaite installer à Mayotte deux à trois stations météo d’une valeur de 1.000 à 1.500 euros pour commencer. Soit 10 fois moins cher que celles de Météo France. L’intérêt d’implanter ces stations météo dans le 101ème département est d’avoir des données plus précises. “Mayotte est peut-être une île de taille modeste, mais nous voyons bien que le relief fait que nous avons des micros climats à l’intérieur du territoire. La station météo sera représentative de la donnée où elle se trouve jusqu’à une zone de 500 mètres”, justifie Alexandre Bijoux. Il est donc nécessaire de les multiplier afin de couvrir toute l’île. Les stations météo qui seront placées à Mayotte pourraient également être utiles à toute la zone ouest de l’Océan indien, extrêmement exposée aux orages. Alexandre Bijoux rappelle qu’“aujourd’hui les deux données de détection d’orages sont implantées à La Réunion et à Maurice. Alors que pour couvrir au mieux l’Océan Indien, il faudrait qu’il y en ait sur toutes les îles. Les capteurs les plus proches sont en Afrique australe donc assez loin. Si nous arrivons à en installer un ou deux à Mayotte, nous pourrions mieux couvrir la zone.” L’appel est donc lancé dans l’espoir d’attirer un nombre important de bénévoles.

Vous pouvez contacter l’association sur :

  • Leur page facebook : Météor Océan Indien
  • Leur adresse e-mail : contact@meteor-oi.re

Leur site web : http://www.meteor-oi.re

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°945

Le journal des jeunes

À la Une

M’safara : un voyage dans les airs pour lutter contre l’arrivée de kwassas à Mayotte

Il y a un mois, le préfet Jean-François Colombet annonçait sa décision de solliciter des structures privées pour lutter contre l’entrée illégale et massive...

Pour accueillir toujours plus d’élèves, le rectorat de Mayotte met les bouchées doubles

Huit collèges, quatre lycées, six cuisines centrales, quatre internats. Pour accueillir au mieux les élèves de Mayotte, le rectorat poursuit un ambitieux plan de...

Délinquance, immigration clandestine, habitat illégal… les chiffres clés de l’année 2020 à Mayotte

La préfecture et le procureur de la République de Mayotte viennent de publier conjointement les chiffres clés de la lutte contre la délinquance, l'immigration...

Tribune libre : Renforcement des aides à Acoua

Nous sommes à presque une semaine des intempéries qui ont lourdement touché le village d'Acoua. Deux images très marquantes sont restées dans ma tête....

Confinement : Jean-François Colombet n’est pas fâché contre les Mahorais mais…

Le locataire de la Case Rocher est intervenu sur le plateau de Mayotte la 1ère hier soir. Sans surprise, il a annoncé la poursuite...