100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

La passion de la glisse dès le lever du soleil avec Wake Up Maluja

À lire également

Retards de courriers, la Poste s’explique

Une lettre ne vous est pas parvenue dans les temps ? Elle n’est jamais arrivée ? Vous le savez sans doute : vous n’êtes pas le seul à qui ce déboire arrive. Que se passe-t-il dans la distribution du courrier ? Mayotte Hebdo est allé chercher des explications auprès de La Poste.

À la rencontre de … Zaïnaliambidina Nizari Andinani, avocat

"Je suis fier de ce que Mayotte m'a apporté, aujourd'hui je veux transmettre à ma façon" Docteur en droit,  titulaire de deux Masters 2, dont...

A la rencontre de… Tanchiki Maoré

La vie en rose "Il est venu tout seul, avec un projet. Nous lui avons apporté une aide financière pour le soutenir. Il est allé...

Les baleines débarquent

L ’île de Mayotte est un site exceptionnel pour observer les mammifères marins. On y compte en effet vingt-trois espèces de cétacés et une...

Depuis bientôt cinq ans, Wake Up Maluja enseigne le wakeboard dans les eaux turquoises du lagon de Mayotte. Yoann et Soan, accompagnent tous les riders, débutants ou confirmés, à la recherche de glisse et d’adrénaline tous les jours du lever au coucher du soleil.

5h. Les yeux encore embués, les wakeboarders du jour s’avancent d’un pas décidé sur le ponton de plaisance du port de Mamoudzou. Face à eux, la lune se reflète sur un plan d’eau parfaitement “glassy”. Alors que la ville se réveille à peine, le moteur commence à vrombir : direction la pointe Mahabou pour une session de glisse.

passion-glisse-lever-soleil-wake-up-maluja

5h15. La première rideuse se jette à l’eau. Alors qu’elle chausse la planche de wakeboard, derrière elle, le spectacle ne fait que commencer. Le long des crêtes de Petite-Terre, le crépuscule offre un camaïeu d’orangés plongeant dans le bleu intense du plan d’eau encore calme.  5h17. La séance peut débuter. Le temps de prendre ses marques et de retrouver ses sensations, c’est parti. Tour à tour, les trois premiers clients de ce mercredi 19 janvier glissent sur une eau à 30°, dont seul le bateau vient briser la surface totalement plane. “Des conditions comme ça, c’est le top” se réjouit Yann les pieds dans l’eau et la tête dans les nuages. Pendant deux heures, les tricks s’enchaînent : virages, 180°, sauts… Sous l’œil attentif de Soan, les élèves progressent et les sourires ne mentent pas. “C’est le meilleur moyen de commencer la journée”, se réjouit Tatiana, habituée des sessions matinales de Wake up Maluja.

La passion avant tout

Après dix ans de travail en tant que saisonnier aux quatre coins du monde, Yoann, moniteur de wakeboard et créateur de Wake Up Maluja, a posé ses valises sur l’île aux parfums. “Mayotte, c’est le paradis du wakeboard !”, lance l’entrepreneur. “On peut pratiquer 150 jours par an dans des conditions incroyables. On glisse au-dessus des tombants, une fois sur cinq on partage nos sessions avec les dauphins, le cadre est idyllique”, s’exclame l’ex champion de France de kayak, des étoiles plein les yeux.

passion-glisse-lever-soleil-wake-up-maluja

Fan de son cadre de travail mais aussi de la discipline qu’il enseigne, Yoann évoque avec passion le sport qui fait battre son cœur, “Ce que j’aime dans le wakeboard, c’est la progression constante. On ne cesse jamais d’apprendre. » Un avis partagé par Soan, moniteur de wakeboard à Mayotte depuis avril 2021. “J’adore transmettre. Voir des débutants partir du niveau zéro et progresser c’est vraiment ce que je préfère dans l’enseignement de ce sport.”

Un accompagnement personnalisé

Planche, gilet de sauvetage, casque et oreillette, les élèves de Wake Up Maluja bénéficie de la panoplie complète de l’apprenti rider. “En venant chez nous, les clients bénéficient d’un enseignement personnalisé qu’ils soient débutants, pratiquants loisir ou compétiteurs”, détaille Yoann. Très bientôt, un troisième moniteur et un second bateau spécialement conçu pour les débutants viendront étoffer l’équipe. Un bon moyen pour la petite entreprise d’affirmer son monopole dans les eaux mahoraises et de répondre à la demande toujours croissante des riders de l’île. De quoi développer et démocratiser le wakeboard dans le troisième plus grand lagon du monde.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/