La plainte d'Issa Abdou contre AA Wassion pour diffamation jugée irrecevable

La plainte d'Issa Abdou contre AA Wassion pour diffamation jugée irrecevable Armamie Abdoul Wassion à la sortie de la salle d'audience en compagnie de son avocate Me Mattoir.

Le tribunal correctionnel de Mamoudzou a décidé aujourd'hui en audience collégiale de juger irrecevable la plainte du 4ème vice-président du Conseil départemental en charge du social contre sa consœur au Département Armamie Abdoul Wassion. Cette décision n’a non pas été prise sur le fond du dossier, mais sur la forme. En effet, l'élu du canton de Dembeni n'a pas versé sa caution dans les délais impartis dans le cadre de la procédure de conciliation. C'est sur ce point que s'est appuyée notamment la défense pour plaider l'irrecevabilité de la plainte.

 

Pour rappel, Issa Abdou Issa avait porté plainte l'année dernière contre la conseillère départementale pour diffamation. Elle l'a accusé sur les réseaux sociaux de favoritisme dans l'attribution du marché du Spasad (service polyvalent d'aide et de soins à domicile). Avant de dénoncer publiquement les irrégularités autour de cet appel d'offres, Armamie Abdoul Wassion avait sollicité auprès du président du Conseil départemental Soibahadine Ibrahim Ramadani une enquête en interne pour faire la lumière sur cette affaire. Celui-ci avait rejeté la demande de l'élue du canton de Mamoudzou 1. Par la suite, la conseillère départementale a saisi le procureur. L'enquête est toujours en cours pour établir si oui ou non le marché du Spasad a bien été décerné de manière irrégulière.

 

À la sortie du tribunal, Armamie Abdoul Wassion a exprimé avec pudeur sa satisfaction par rapport au jugement prononcé. "C'est une bataille de gagnée", a-t-elle déclaré. Quant à Issa Abdou absent de l'audience, contacté il a déclaré qu'il relancerait une procédure en faisant en sorte que la caution soit cette fois-ci déposée dans les temps. "Le fond du dossier n'a pas pu être examiné, ce n'est donc que partie remise", s'est contenté de commenter le vice-président.

Abonnement Mayotte Hebdo