L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Éric Dupond-Moretti relaxé dans son procès pour prise illégale d’intérêt

À lire également

Justice à Mayotte : “On va tout faire pour que l’histoire de Stam soit la dernière de ce genre”

On l’appelait Stam. Et l’actualité que connaissent les États-Unis comme la métropole quant aux violences policières faites aux noirs ne peut que faire écho à son histoire. Celle d’un jeune père de famille de Mayotte, tué par balle de la main d’un policier le 23 février à Kawéni. 

Relation sexuelle à 14 ans : une mineure de plus victime des failles de la justice mahoraise

Une simple affaire d’atteinte sexuelle sur une mineure de moins de quinze ans a fini par prendre de l’ampleur au tribunal correctionnel mercredi dernier. Rappelant que le débat sur le consentement, en particulier des mineurs, est toujours cruellement d’actualité, deux ans après l'adoption de la loi sur les violences sexistes et sexuelles. 

Protection animale à Mayotte : « Quand on s’en prend comme ça à des chiens, c’est qu’on n’a plus de limites »

La thématique de la délinquance a mis en lumière, ces dernières semaines, le rapport de jeunes bandes avec les chiens. Torturé par sadisme, utilisé comme arme et objet de rivalités, le « meilleur ami de l’homme » a la vie dure sur le territoire où associations et forces de l’ordre tente tant bien que mal d’endiguer le phénomène.

Rapt de Petite-Terre : après l’appel devant la chambre de l’instruction, case prison et « tournure politique »

Rendue ce jeudi en appel devant la chambre d’instruction de La Réunion, la décision de placer les quatre hommes mis en cause dans l’affaire du rapt de Petite-Terre n’est pas sans soulever de questions selon leur avocat. Me Nadjim Ahamada dénonce notamment une violation des droits de la défense et une motivation politique à l’endroit des divers collectifs contre l’insécurité qui affichent un soutien farouche à ses clients.

Le Garde des Sceaux « doit être relaxé » en raison du « défaut de caractérisation de l’élément intentionnel de prise illégale d’intérêts », a annoncé le président de la Cour de Justice de la République, ce mercredi.

La Cour de justice de la République a rendu sa décision ce mercredi, à 17h (heure de Mayotte). Éric Dupond-Moretti est relaxé dans le cadre de son procès pour prise illégale d’intérêts. Un « ouf » de soulagement pour la Macronie et l’actuel Garde des Sceaux, suspendus aux lèvres de la juridiction française d’ « exception » compétente pour juger les crimes ou délits commis par les membres du gouvernement. Instance dont fait partie le sénateur Thani Mohamed Soilihi.

L’ex-ténor des avocats était accusé d’avoir usé de sa fonction de ministre pour régler ses comptes avec quatre magistrats avec qui il avait eu maille à partir lors de ses précédentes activités professionnelles, avant d’entrer au gouvernement d’Élisabeth Borne le 6 juillet 2020. « L’intérêt pris par Éric Dupond-Moretti de saisir l’inspection générale de la Justice d’enquêtes administratives a été de nature à compromettre son indépendance et son impartialité. Dès lors, l’élément matériel de prise illégale d’intérêt apparaît établi », a expliqué le président de la Cour de Justice de la République, ce mercredi 29 novembre. Avant d’annoncer qu’« il n’est pas établi que monsieur Dupond-Moretti n’ait été averti d’un risque de conflit d’intérêts avant le 7 octobre 2020 ».

Selon le président de la Cour, le ministre « doit être relaxé » au regard du « défaut de caractérisation de l’élément intentionnel de prise illégale d’intérêt ». La Cour n’a pas suivi les réquisitions de l’accusation – un an de prison avec sursis – prononcées après dix jours de procès le 16 novembre. Éric Dupond-Moretti avait assisté à chacune des audiences en poursuivant ses activités de ministre.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1078

Le journal des jeunes

À la Une

Retour autorisé des manzaraka et des pool parties

La préfecture de Mayotte continue de desserrer la vis grâce à une saison des pluies particulièrement abondante qui a permis de remplir à la...

Une plainte déposée dans l’affaire des conteneurs de Bandraboua

Mayotte Nature Environnement (MNE), une association pour l’environnement à Mayotte, annonce avoir porté plainte à cause des conteneurs, bacs de tri et déchets présents...

Barrages : Une réunion de « sortie de crise » aboutit à un consensus

C’est officiel. Les barrages des Forces vives sont levés afin d’accorder « le bénéfice du doute » au gouvernement, après l’annonce de nouvelles mesures attendues au...

« C’est important que la population sache vers quels élus se tourner »

Alors que les barrages se lèvent, plusieurs manifestants veulent pouvoir suivre le travail des élus devant répondre à leurs revendications. C’est pour cela qu’à...

Habitat informel : Le délai de flagrance porté à 96 heures contre 48 heures auparavant

Le projet de loi sur la rénovation de l’habitat dégradé a été voté à l’unanimité, ce mercredi soir, au Sénat. Il inclut un changement...