L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

M’Tsapéré : préfet et manifestants n’arrivent toujours pas à s’entendre

À lire également

Un groupe de randonneurs dépouillé au Mont Choungui

Une nouvelle agression s'est produite le vendredi 23 juillet à l'occasion de l'ascension du Mont Choungui. Si aucun blessé n'est à déplorer, l'organisateur de...

Violences à Miréréni-Combani : « Nous nous demandons si nous vivons en France ou en Afghanistan »

Depuis un an, les habitants de Miréréni et de Combani ne dorment plus sur leurs deux oreilles et se renvoient constamment la balle face...

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Les habitants du lotissement Sim de Kwalé montent au créneau

Suite aux violences survenues à Koungou fin février dernier, les habitants du lotissement Sim de Kwalé sont sur leurs gardes. En effet, le programme...

Plutôt que de bloquer la route nationale, les habitants de M’Tsapéré ont choisi de l’emprunter à pied, en milieu de matinée, ce mercredi. Toujours plus nombreux dans le village, les barrages sont érigés pour dénoncer le sentiment d’insécurité qui y règne. Le préfet de Mayotte, Thierry Suquet, s’est rendu à proximité en fin de matinée. S’il n’a pas rencontré de manifestants, il a indiqué que “sa porte leur est toujours ouverte”.

Calmement, le cortège quitte la rocade de M’Tsapéré et se dirige vers Doujani, suivi par des policiers munis de boucliers. Ce mercredi matin, ceux qui manifestent contre l’insécurité ne veulent pas bloquer l’axe reliant Mamoudzou et le sud de Mayotte. Voulant éviter les gaz lacrymogènes, ils s’entendent avec les forces de l’ordre pour remonter la route nationale, du rond-point Baobab à celui de Doujani en milieu de matinée, où le cortège de 200 personnes traverse le village voisin. À sa tête, Taki appelle les habitants à les rejoindre. “Doujani ! Nous n’avons pas à nous battre ! Venez avec nous ! Nous sommes tous musulmans !“, leur crie-t-il.

mtsapere-prefet-manifestants-narrivent-toujours-pas-a-sentendre
Les manifestants se sont rendus sur la rocade de M’Tsapéré sans toutefois la bloquer. Ici, au rond-point de Doujani.

Sur les barrages depuis samedi, le M’Tsapérois avoue être un peu fatigué, mais toujours aussi déterminé ! ”On veut montrer que M’Tsapéré, c’est chez nous. Qu’on peut aller où on veut”, explique Omar, alors que le défilé prend le chemin du retour en direction du village, où le temps semble s’être arrêté… Preuve en est avec la fermeture du centre de consultation ces jeudi et vendredi en raison de « la situation sociale » tendue, informe le centre hospitalier de Mayotte.

mtsapere-prefet-manifestants-narrivent-toujours-pas-a-sentendre
Les polices municipale et nationale sont sollicitées depuis samedi pour empêcher les blocages sur la rocade.

Ce qu’il s’est passé la veille n’a pas calmé la colère des habitants. Mécontents d’avoir été repoussés de la rocade, ils ont en effet boudé la réunion avec la mairie de Mamoudzou, le procureur Yann Le Bris, le cabinet du président du conseil départemental et le préfet de Mayotte, Thierry Suquet. Ce dernier, justement, décide d’apporter tout son soutien aux fonctionnaires de police ce mercredi matin. “Je suis ici pour trois raisons. La première, c’est pour remercier les forces de l’ordre. Elles sont très sollicitées ces derniers jours. La suivante est pour rétablir la vérité. Il y avait des rumeurs comme quoi Mayotte serait une île morte. Ce n’est pas vrai, on peut circuler [ce mercredi]. Enfin, je voudrais dire aux habitants que je comprends leur colère. Ma porte est toujours ouverte. Il faut se mettre de nouveau autour de la table”, indique-t-il, depuis un terre-plein à l’entrée de M’Tsapéré.

Une visite sans les habitants

mtsapere-prefet-manifestants-narrivent-toujours-pas-a-sentendre
Le préfet de Mayotte, Thierry Suquet, s’est présenté à l’entrée de M’Tsapéré.

Si la visite préfectorale se fait à 200 mètres de Séna, le centre névralgique de la manifestation, aucun habitant ne vient à la rencontre de Thierry Suquet, preuve que le dialogue n’est pas complètement rétabli. “Je suis prêt à les voir au cours d’une audience”, répond-il à la question de savoir s’il compte échanger avec eux. Côté villageois, ce n’est pas forcément à l’ordre du jour ! Ceux-ci attendent des réponses concrètes et rapides concernant la sécurité. “Je vais reprendre les propos du procureur hier (voir Flash Infos de mercredi). Toutes les personnes liées aux cinq meurtres de ce début d’année sont en prison. Concernant les délinquants, on doit régler ce problème tous ensemble. Il faut mobiliser les renseignements, nous dire qui et déposer plainte. Les parents doivent aussi être mis devant leurs responsabilités”, leur répond le délégué du gouvernement.

Derrière lui, les barrages qui s’accumulent ne sont pas sans incidence sur la vie des M’Tsapérois. Des blocages à l’intérieur même du village empêchent les automobilistes de le traverser et pour les habitants de se rendre au travail. Sur cette question, contrairement à la rocade, le préfet laisse la responsabilité aux manifestants “de [les] lever”.

 

Un moment de répit à Pamandzi 

Autour du lycée de Pamandzi, l’atmosphère était moins lourde, ce mercredi matin. Après deux jours de violences, le calme y est enfin revenu. Sur le boulevard Charles de Gaulle, gendarmes et jeunes se sont affrontés à de multiples reprises, lundi et mardi. Les établissements scolaires voisins étant parfois les témoins directs de cette violence.

Mardi par exemple, l’école de Pamandzi 5 a dû être évacuée. Au cours des affrontements, un collégien a perdu sa main en voulant jeter une bombe lacrymogène. Ce mercredi, le préfet de Mayotte a annoncé qu’un lycéen lié aux violences a été déchu de son titre de séjour et renvoyé aux Comores.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Un nouveau cas de choléra détecté à Koungou ce jeudi

La préfecture de Mayotte et l’Agence régionale de santé (ARS) confirment qu’une nouvelle personne atteinte du choléra a été identifiée, ce jeudi 11 avril....

TME : Catégorie entreprise innovante

Par les perspectives qu’elles offrent pour l’économie mahoraise et les nouvelles filières qu’elles développent, cinq structures ont retenu notre attention dans la catégorie entreprise...

Deux scénarios possibles pour le contournement routier de Combani

Le conseil départemental a décidé, ce mardi, de reprendre la main sur les prochaines étapes de la construction du contournement routier de Combani, le...

Des stades pleins pour les finales des tournois ramadan

Les finales des tournois de ramadan sponsorisés par Orange se sont tenues ce jeudi 11 avril, journée de fête de l’Aïd-el-fitr. Les dernières rencontres...

Comores : Trente-huit détenus s’évadent de la prison de Moroni

Un militaire qui figure parmi les détenus serait à l’origine de la débandade de ce jeudi matin, selon les déclarations du chef du parquet...