100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

40000 followers sur facebook

Des heurts quatre soirs de suite à Pamandzi et Labattoir

À lire également

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Un groupe de randonneurs dépouillé au Mont Choungui

Une nouvelle agression s'est produite le vendredi 23 juillet à l'occasion de l'ascension du Mont Choungui. Si aucun blessé n'est à déplorer, l'organisateur de...

Les habitants du lotissement Sim de Kwalé montent au créneau

Suite aux violences survenues à Koungou fin février dernier, les habitants du lotissement Sim de Kwalé sont sur leurs gardes. En effet, le programme...

Sécurité Deux gendarmes du GIGN blessés en intervention

Deux gendarmes du GIGN ont été victimes d’une violente agression en embuscade dimanche, par un groupe d’individus « sortis d’un fourré ».

Des bandes de jeunes ont, plusieurs soirs durant, commis des exactions à Pamandzi et Labattoir. Le phénomène est allé en s’amplifiant au fur et à mesure du week-end. En réponse, les gendarmes ont déployé une soixantaine d’hommes en renfort, lundi soir. Les riverains espèrent maintenant un retour au calme.

Les habitants de Pamandzi se disent exaspérés, ces jours-ci. Depuis vendredi, des bandes de jeunes s’affrontent à la nuit tombée et terrorisent une partie de la population. « Ça a commencé autour de l’hôpital Martial-Henry par du racket », fait remarquer Mohamed Elamine, l’adjoint au maire de Pamandzi en charge de la sécurité. « Puis, ça a empiré quand ils sont rentrés dans la ville et ont agressé gratuitement les gens. » Entre les jets de projectiles, les vols et les agressions, l’atmosphère a été effectivement tendue durant ce week-end pascal. Les rues étant parfois jonchées de cailloux au lendemain des affrontements. « Des habitants ont subi des agressions jusque dans leurs jardins », raconte l’élu.

S’il évoque des jeunes « extérieurs à la commune », la gendarmerie se fait moins catégorique. « On est confronté à des jeunes qui demeurent sur les hauteurs de Dzaoudzi et Pamandzi », indique le colonel Olivier Capelle, le commandant de gendarmerie, qui évalue leur nombre entre « 30 et 100 ».

Les gendarmes pris à partie également

Mais les affrontements ne se sont pas limités aux seuls habitants de Labattoir et Pamandzi, les gendarmes en ont fait également les frais. « Quand on arrive, on devient l’adversaire », déplore leur chef. Pour les repousser, les militaires utilisent les grenades lacrymogènes, quitte à ce que la population en subisse les conséquences. « On aimerait plutôt des interpellations. Surtout que ces jeunes sont connus », estime l’élu pamandzien. Ainsi, des habitants ont voulu également en découdre, ce lundi soir.  « C’est un réflexe très souvent sur Mayotte », observe le gendarme. « On aimerait surtout qu’ils nous aident à calmer ces jeunes qu’ils connaissent. »

Les moyens ont d’ailleurs permis de restreindre ces heurts à Labattoir, dans la soirée de lundi. Une soixantaine de gendarmes a en effet été mobilisée ces jours-ci pour endiguer ce phénomène, notamment autour du plateau sportif de Labattoir, lieu habituel de regroupement. Des contrôles à la barge sont également intervenus pour éviter que des jeunes de Grande-Terre ne viennent « participer aux échauffourées ». « Ça nous est déjà arrivé », assure le colonel de gendarmerie. Il confirme que les forces de l’ordre « seront très présents » dans les jours à venir pour apaiser la situation.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1006

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Développement de Mayotte : « un défaut d’organisation lié à un défaut de collaboration »

Le rapport public thématique de la Cour des comptes et de la chambre régionale des comptes sur les plans de développement pour Mayotte a...

« Je pense que le regard du monde pourrait se tourner vers Mayotte »

Les relations entre l’île de Madagascar et sa voisine mahoraise continuent de se renforcer avec l’organisation des Ateliers de la coopération, ce jeudi. Une...

Yes Ko Green, premier festival éco-responsable à Mayotte

Le premier festival éco-musical gratuit et ouvert à tous est organisé ce samedi 2 juillet de 9h à 19h au M'haju à Bandrélé. Une...

Les séniors à la découverte des archives départementales de Mayotte

Le conseil départemental et le centre communal d’action sociale de Mamoudzou ont organisé ce jeudi 30 juin une visite des archives départementales pour les...

Une fête de fin d’année pour faire parler de l’école primaire Doujani 2

L’école primaire Doujani 2 a organisé une grande fête de fin d’année ce jeudi 30 juin avec l’ensemble de ses élèves. C’est sous un...