L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Trois Sri-Lankais expulsés de Mayotte, ce mardi

À lire également

Avec le confinement, les demandeurs d’asile à Mayotte prisonniers du désespoir

Habitués à une galère quotidienne en espérant, un jour, obtenir le précieux statut de réfugiés, les demandeurs s’asile vivent le confinement comme un nouveau fléau. Les empêchant de se nourrir et d’alimenter encore un peu leur foi en une vie meilleure.

 

Les enfants des kwassas, symboles des reconduites expéditives à Mayotte

La Cour européenne des droits de l’homme a condamné jeudi 25 juin la France dans l’affaire de la reconduite aux Comores de deux enfants en 2013. Sept violations ont été retenues, dans cette histoire qui illustre la politique de rattachement des mineurs à un tiers pour accélérer les procédures d’éloignement. 

Chronique judiciaire : Du réseau de passeurs au business de l’immigration clandestine à Mayotte

Entre 2014 et 2017, une équipe de passeurs à Mayotte a mis en place un business pour acheminer des clandestins des Comores à l’îlot Mtsamboro, puis de l’îlot aux côtes mahoraises. Et les passagers apprenaient au dernier moment qu’ils devaient payer les deux traversées….

Sans accord avec les autorités aux Comores, la politique “incohérente” de la LIC à Mayotte

Interpellations et expulsions ont repris, alors même que les frontières des Comores restent officiellement fermées. Une situation que dénoncent syndicats et associations.

Opération de communication du ministère de l’intérieur et de l’Outre-mer, ce mardi après-midi, en direction de l’opinion publique mahoraise. Trois ressortissants du Sri-Lanka ont fait l’objet d’une reconduite aux frontières. Candidats volontaires au départ, ils ont embarqué à bord d’un vol de la compagnie Kenya Airways en direction de Nairobi. L’un d’entre eux a expliqué aux journalistes présents au centre de rétention administrative et à l’aéroport qu’ils sont arrivés à Mayotte par voie maritime il y a quatre ans via Madagascar pour fuir des problèmes politiques dans leur pays. Ils seraient en tout une communauté de 18 personnes issues d’horizons différents, disposant pour la plupart d’une bonne formation professionnelle, avec de qualifications élevées. Cependant, ils se heurtent à de nombreuses barrières administratives et juridiques qui ne permettent pas d’imaginer des lendemains heureux sur l’île. Ce sont les difficultés de la vie quotidienne qui ont convaincu ces trois personnes (deux hommes et une femme) de contacter les services du CRA pour connaître les conditions d’un départ volontaire. Ils auraient passé une dizaine de jours en rétention administrative avant de pouvoir embarquer pour Nairobi cet après-midi, en direction de la capitale sri-lankaise avec une deuxième escale à Bombay en Inde. Le commandant du CRA a expliqué que le travail continue au quotidien pour ses équipes, indépendamment de l’opération « Wuambushu » en cours. Une mission du CRA est allée récemment à Nairobi pour convenir avec leurs homologues kenyans des conditions de transit des expulsés à destination de pays africains (et autres). Un accord écrit devrait intervenir très prochainement entre le Kenya et la France dans le but d’acter officiellement ce principe.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1085

Le journal des jeunes

À la Une

Logement : Dzoumogné au carrefour des nouvelles constructions de la SIM

Village central du nord de Mayotte, Dzoumogné compte un nouvel ensemble de 18 logements sociaux construits par la société immobilière de Mayotte (SIM), à...

Crise de l’eau : Près d’un million de bouteilles collectées au concours organisé par Citeo

Du 18 mars au 13 avril, Citeo a organisé un concours, intitulé « Hifadhuichisiwa », pour inciter les habitants à collecter le plus de bouteilles en...

Une CCI de Mayotte prête à jouer davantage une fonction de support

Il y a du changement à la Chambre de commerce et d'industrie de Mayotte (CCIM) avec l’arrivée d’un nouveau directeur général des services en...

Wuambushu 2 : Une opération qui prend de court les policiers ?

Deux porte-paroles de syndicats policiers regrettent le manque de concertation dans les derniers préparatifs de « Mayotte place nette », le nouveau nom donné à l’opération...

Un marchand de sommeil de Pamandzi condamné à un an de prison

Un propriétaire de Pamandzi qui louait 17 logements insalubres à une cinquantaine de personnes a été condamné à un an de prison ce mercredi....