100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

40000 followers sur facebook

A Mayotte, la cuisine s’invite dans la formation BAFA

À lire également

La réserve de la gendarmerie, l’atout pour anticiper l’insécurité à Mayotte

Lundi se tenait la cérémonie de clôture de la préparation militaire gendarmerie au lycée de Tsararano. Les dix-huit nouveaux réservistes vont ainsi renforcer les...

Portes ouvertes : à l’école de la mode de Mayotte, le quartier et la région marchent sur le podium

Vendredi et samedi avaient lieu les premières portes ouvertes de l’École régionale des métiers de la mode, à M’Gombani. Un baptême de feu réussi...

La filière cosmétique à Mayotte se refait une beauté réglementaire

Les professionnels qui souhaitent s’investir dans les produits cosmétiques ont été conviés à une matinée de formation le 26 novembre à la Chambre de...

Ouverture imminente d’une école hôtelière de prestige à Mayotte

La prochaine rentrée scolaire 2021 sera marquée par l’ouverture d’un établissement hôtelier et de tourisme à Mayotte. Et ce n’est autre que la prestigieuse...

Dimanche 19 décembre, les élèves de la ligue de l’enseignement fêtaient la fin de leur formation de brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA). Une dernière semaine en internat sur le thème de la cuisine nourricière. Encadrés notamment par Faidine, directeur de la session, les futurs animateurs ont pu développer leur culture de l’alimentation, un enjeu majeur à Mayotte.

Menu, décoration et service, ce soir les élèves en formation de brevet d’aptitude aux fonctions d’animateur (BAFA) régalent leurs invités. Du 13 au 20 décembre les futurs animateurs ont suivi une semaine d’approfondissement sur la thématique de la cuisine nourricière. Dernière étape pour eux avant qu’un jury ne valide officiellement leur formation d’animateurs. “Nous avons choisi ce thème pour faire comprendre à nos stagiaires l’intérêt de la nourriture et l’importance qu’elle prend dans le développement de l’enfant”, détaille le directeur de la session à la ligue de l’enseignement de Mayotte, Faidine.

Pédagogie et gastronomie

Travailler avec des produits frais, de saison, savoir créer une activité autour du goût, des saveurs, voilà ce qu’ont appris les élèves en formation BAFA lors de leur dernière semaine d’apprentissage à la ligue de l’enseignement. “J’adore travailler avec les jeunes, leur apprendre des choses, leur faire faire des activités manuelles”, explique Maïda, future diplômée du BAFA. Bien qu’elle vienne d’une famille nombreuse et qu’elle ait toujours été avec des enfants, elle confie avoir appris beaucoup de choses durant cette formation, “Je ne savais pas que certains aliments devaient être évités selon les tranches d’âge des enfants. Les compétences que j’ai acquises ici pourront me servir dans ma vie professionnelle mais aussi personnelle”, se réjouit la jeune femme originaire de Majicavo Lamir. Comme elle, Nana, qui s’est lancée dans sa formation de BAFA il y a cinq mois, se dit ravie de cette expérience. « L’alimentation est très importante à Mayotte. Les formateurs nous ont appris à être vigilants et à ne pas négliger ce que l’on donne à manger aux enfants”, explique la jeune maman.

En effet, si la thématique est inédite pour une session de BAFA à Mayotte, elle semble avoir conquis les élèves. Ceux-ci seront alors en capacité d’adapter l’alimentation des plus petits en fonction de leurs besoins mais aussi de respecter des règles élémentaires d’hygiène ou encore des gestes liés au développement durable.

Former les animateurs de demain

Si les seize stagiaires se disent pressés de débuter leur carrière dans l’animation, les formateurs de la ligue de l’enseignement espèrent quant à eux pouvoir continuer à collaborer avec leurs futurs diplômés. “Aujourd’hui on espère créer un réseau d’animateurs à Mayotte. Nous aurons alors des intermédiaires formés et prêts à intervenir partout sur le territoire auprès des jeunes. L’île a besoin de personnes pour s’occuper de sa jeunesse mais aussi pour développer les valeurs républicaines qui nous sont chères. Notre objectif est avant tout de promouvoir une éducation populaire et d’aider au maximum au développement harmonieux de Mayotte”, explique en bon professeur Faidine. La ligue de l’enseignement espère par ailleurs développer une formation de surveillant de baignade, une autre spécialité indispensable à Mayotte. Affaire à suivre…

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1006

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Développement de Mayotte : « un défaut d’organisation lié à un défaut de collaboration »

Le rapport public thématique de la Cour des comptes et de la chambre régionale des comptes sur les plans de développement pour Mayotte a...

« Je pense que le regard du monde pourrait se tourner vers Mayotte »

Les relations entre l’île de Madagascar et sa voisine mahoraise continuent de se renforcer avec l’organisation des Ateliers de la coopération, ce jeudi. Une...

Yes Ko Green, premier festival éco-responsable à Mayotte

Le premier festival éco-musical gratuit et ouvert à tous est organisé ce samedi 2 juillet de 9h à 19h au M'haju à Bandrélé. Une...

Les séniors à la découverte des archives départementales de Mayotte

Le conseil départemental et le centre communal d’action sociale de Mamoudzou ont organisé ce jeudi 30 juin une visite des archives départementales pour les...

Une fête de fin d’année pour faire parler de l’école primaire Doujani 2

L’école primaire Doujani 2 a organisé une grande fête de fin d’année ce jeudi 30 juin avec l’ensemble de ses élèves. C’est sous un...