L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une journée de la reconversion professionnelle « au-delà de nos espérances »

À lire également

La réserve de la gendarmerie, l’atout pour anticiper l’insécurité à Mayotte

Lundi se tenait la cérémonie de clôture de la préparation militaire gendarmerie au lycée de Tsararano. Les dix-huit nouveaux réservistes vont ainsi renforcer les...

Ouverture imminente d’une école hôtelière de prestige à Mayotte

La prochaine rentrée scolaire 2021 sera marquée par l’ouverture d’un établissement hôtelier et de tourisme à Mayotte. Et ce n’est autre que la prestigieuse...

Portes ouvertes : à l’école de la mode de Mayotte, le quartier et la région marchent sur le podium

Vendredi et samedi avaient lieu les premières portes ouvertes de l’École régionale des métiers de la mode, à M’Gombani. Un baptême de feu réussi...

Ouverture du pôle formation de la CCI à Dembéni : déjà 35 jeunes sur la route de l’emploi

La Chambre de commerce et d’industrie, aux côtés du conseil départemental, du rectorat, de la mairie de Dembéni et du CUFR ont inauguré ce...

Chargé de mission de Transitions Pro Mayotte, Daoud Abdou a été la cheville ouvrière de la première journée de la reconversion professionnelle et de la formation à Mayotte, au lycée des Lumières à Kawéni, ce mercredi. Il ne cache pas son optimisme pour l’avenir et fait part de nombreuses sollicitations émanant du public.

Flash Info : Quelles sont vos impressions à l’issue de cette rencontre ?

Daoud Abdou : Pour une première, c’était franchement extraordinaire, au-delà de nos espérances. Je retiens particulièrement les interactions avec le public qui s’est montré très concerné. D’habitude, les chefs d’entreprises se montrent très réticents à l’idée dès qu’il est question de faire former leurs employés. Là, il faut reconnaître que c’est la réaction contraire que nous avons constatée. D’autant que deux témoignages sont venus corroborer l’efficacité du dispositif mis en place par Transitions Pro Mayotte. Le premier est un jeune journaliste qui a pu créer sa propre entreprise et qui la développe actuellement grâce au soutien de notre soutien. La deuxième est une dame qui a travaillé dans le secteur bancaire autrefois et qui s’épanouit maintenant dans le commerce de prêt à porter en ligne, preuve s’il en est qu’il n’y a pas d’âge pour réaliser son rêve.

F.I : Comment se présente pour vous l’avenir pour votre organisme ? 

D.A. : Énormément d’espoir dirons-nous dans la mesure où les Mahorais nous ont montré cet après-midi par leur affluence qu’ils vont très rapidement s’approprier Transitions Pro, ce nouvel outil qu’ils viennent de découvrir. Beaucoup d’attentes également de la part des employés du secteur privé, la rencontre a suscité un grand intérêt chez eux et nous avons été obligé de limiter le nombre de questions posées par individu. Nous avons également noté cet intérêt du côté des élus, notamment le conseil départemental de Mayotte et d’autres organismes publics qui étaient représentés. Nous sommes convaincus qu’il en sortira très rapidement une synergie profitable aux travailleurs de ce territoire et formons le vœu que 2022 finisse en beauté pour la dix-huitième structure Transitions Pro de France, nous allons pouvoir consommer la totalité des crédits qui nous ont été alloués en bouclant dix dossiers de reconversion professionnelle.

Une organisation qui compte dix-huit structures

Placé sous l’autorité de l’État, « Transitions Pro Mayotte » est une commission paritaire interprofessionnelle régionale très récente. Si sa création sur l’île ne remonte seulement qu’à 2020, elle ne reste pas moins membre d’un groupement de dix-huit autres structures de même type réparties sur l’ensemble du territoire national depuis 50 ans (une par région). Elle est pilotée par les partenaires sociaux avec une présidence tournante tous les deux ans. Elle se constitue de deux collèges, un patronal et un salarial élus pour exercer un mandat de quatre ans. Depuis le mois juin 2022, c’est le Medef qui en a pris les commandes sous la présidence de Marcel Renaldi, avec comme vice-président Ali Abdou (représentant le syndicat CFDT). A Mayotte, ces partenaires sociaux exercent leur mandat en qualité de bénévole. Pour 2022, l’organisme peut compter sur une enveloppe de 309.000 € réussissant ainsi à assurer le traitement de sept dossiers de reconversion professionnelle (pour effectif du secteur privé estimé à 17.200 employés), aidé en cela par la différence des besoins manifestés par les différents candidats. « Transition Pro Mayotte » exerce également, entre autres, la compétence de contrôleurs d’organismes de formation sur le territoire.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...