L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une convention pour rapprocher les jeunes de Koungou du RSMA

À lire également

La réserve de la gendarmerie, l’atout pour anticiper l’insécurité à Mayotte

Lundi se tenait la cérémonie de clôture de la préparation militaire gendarmerie au lycée de Tsararano. Les dix-huit nouveaux réservistes vont ainsi renforcer les...

Ouverture imminente d’une école hôtelière de prestige à Mayotte

La prochaine rentrée scolaire 2021 sera marquée par l’ouverture d’un établissement hôtelier et de tourisme à Mayotte. Et ce n’est autre que la prestigieuse...

Portes ouvertes : à l’école de la mode de Mayotte, le quartier et la région marchent sur le podium

Vendredi et samedi avaient lieu les premières portes ouvertes de l’École régionale des métiers de la mode, à M’Gombani. Un baptême de feu réussi...

Ouverture du pôle formation de la CCI à Dembéni : déjà 35 jeunes sur la route de l’emploi

La Chambre de commerce et d’industrie, aux côtés du conseil départemental, du rectorat, de la mairie de Dembéni et du CUFR ont inauguré ce...

Une convention de partenariat signée ce vendredi 1er juillet entre la mairie de Koungou et le régiment du service militaire adapté (RSMA) a pour ambition d’ouvrir une permanence mensuelle afin de permettre aux jeunes de la commune d’effectuer leurs démarches plus facilement. Un rapprochement qui devrait se généraliser à l’ensemble de l’île.

« Cette convention a tout son sens ! » Passé par les rangs du régiment du service militaire adapté aux débuts des années 2000, le maire de Koungou, Assani Saindou Bamcolo, a conscience de l’importance de bénéficier d’une telle structure sur le territoire, d’où sa satisfaction de parapher un tel document de partenariat ce vendredi 1er juillet. « Nous avons la volonté de nous ouvrir et d’aller vers les communes. Vous êtes les premiers à faire cette démarche, c’est assez emblématique dans la mesure où vous avez le plus important vivier de jeunes », renchérit le chef de bataillon Michaël, directeur des opérations.

Cette signature a pour ambition notamment d’ouvrir une permanence mensuelle au sein de la ville. Une aubaine sachant la distance entre Koungou et Combani, le lieu de villégiature du RSMA. « Certains intéressés n’ont pas les moyens de s’y rendre », confie le premier magistrat, qui se souvient avoir dû, à plusieurs reprises, emprunter personnellement le véhicule du centre communal d’action sociale (CCAS) pour les y conduire en temps et en heure.

« On peut atteindre de beaux postes »

Organisme d’insertion socio-professionnelle, le RSMA propose chaque année aux jeunes mahorais âgés de 18 à 25 ans environ 800 places au sein de ses 21 filières de formations, pour une durée de six à dix mois. « Cette expérience est un rattrapage de la vie », évoque en toute connaissance de cause Assani Saindou Bamcolo. « En passant par chez nous, on peut atteindre de beaux postes », répond le chef de bataillon Michaël. Un clin d’œil directement adressé au maire.

Ce rapprochement géographique doit également apporter une fluidité dans le traitement des dossiers, mais aussi « générer une habitude administrative auprès des jeunes » ! Et par la même occasion éviter une lassitude et une perte d’énergie inutile qui peuvent tout simplement aboutir à un abandon en plein milieu de la procédure. « En deux ou trois semaines, ils peuvent être retenus s’ils apportent toutes les pièces justificatives. »

Avec cette nouvelle permanence, les candidats potentiels se mettent toutes les chances de leurs côtés. « Je les appelle à répondre et à réaliser cette immersion très enrichissante. Je dois aussi transmettre le message que le RSMA est une réussite ! », insiste Assani Saindou Bamcolo. Et pourquoi pas donner quelques idées aux autres collectivités locales du département… C’est en tout cas le souhait du directeur des opérations. « J’espère que vous serez un exemple pour les autres maires afin que Mayotte y gagne à terme », conclut-il, impatient de voir cette convention faire ses preuves.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...