Free Porn

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Une centaine de permis frauduleux obtenus à Bandrélé

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

Les agences postales sont habilitées à faire passer le code de la route depuis quelques années maintenant. Celle de Bandrélé ne pourra plus le faire depuis ce mercredi 12 avril, la préfecture de Mayotte a décidé la fermeture administrative du centre d’examen en raison de « soupçons de fraude organisée ».

C’est par un communiqué que les services de l’État ont fait connaître sa décision de fermer le centre d’examen de Bandrélé, dans les locaux de La Poste, « à compter du 12 avril 2023 ». En effet, une enquête pour soupçons de fraude organisée vient d’être ouverte par la justice. « Les fraudes au permis, observées en flagrance, mettent en cause une organisation constituée d’employés de La Poste et de particuliers », poursuit la préfecture de Mayotte. Une centaine de cartes roses sont concernées, pour des conducteurs pas seulement à Mayotte, mais également en métropole et La Réunion. Elles auraient été délivrées « sur la base d’un examen théorique validé contre rémunération (oscillant entre 600 et 1.200 euros) ».

Les bénéficiaires recherchés

« L’enquête (administrative et judiciaire) doit à présent identifier toutes les personnes qui ont obtenu le code voire le permis frauduleusement afin que le titre indûment accordé soit retiré », explique la préfecture de Mayotte. En clair, tous ceux qui ont le permis grâce au code de la route « acheté » à l’agence postale de Bandrélé seront recherchés et soumis à des poursuites judiciaires. « Une alerte a d’ores et déjà été inscrite sur le fichier national des permis de conduire pour l’ensemble des candidats soupçonnés », prévient l’État. La procédure administrative pourra déboucher sur l’annulation de l’examen théorique et l’invalidation du permis de conduire, même si la partie pratique a été passée avec succès.

« La lutte contre la fraude aux examens théorique et pratique du permis de conduire est une des priorités de la préfecture de Mayotte. Elle se traduit par l’organisation de contrôles des centres d’examens ou des actions ciblées du Comité opérationnel départemental anti-fraudes (Codaf) auprès des écoles de conduite. Le procureur de la République et le préfet se félicitent de cette action déterminée de lutte contre la fraude, qui permet à la fois sur le plan pénal et administratif de lutter contre l’insécurité routière et ainsi de protéger nos concitoyens », est-il écrit dans le communiqué.

Pour ceux qui attendaient de passer l’examen du code de la route à Bandrélé, il est indiqué qu’ils seront redirigés vers un autre centre.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

Le branle-bas de combat au centre hospitalier

Le service des urgences du centre hospitalier de Mayotte (CHM) tourne avec quatre médecins de jours et trois médecins de nuit, se défend la...

Omar : « C’est chez moi ici, je ne partirai pas »

Des tôles déformées, des cendres et des trous encore fumants sont les restes du chalet d’Omar. L’exploitation de l’agriculteur de M’tsapéré, ciblée régulièrement par...

Musique traditionnelle et électro s’accordent au festival Kayamba

La sixième édition du festival de musique traditionnelle et électronique se déroulera du vendredi 31 mai au samedi 1er juin. Deux dates pour deux...

Les jeunes du RSMA sensibilisés aux violences contre les femmes

Le régiment du service militaire adapté (RSMA) de Mayotte a reçu, ce mardi 28 mai, la cinquième édition de la journée de lutte contre...

« On va partir et voyager autour de l’Europe »

Le mois de l’Europe est célébré pendant tout le mois de mai, dans l’ensemble des États membres afin de rendre hommage à la date...