L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Un jeune homme de Bandraboua tué par arme à feu ce dimanche

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

Sur fond de représailles, un jeune de 21 ans a été tué, ce dimanche soir, à Bandraboua, dans le nord de Mayotte. L’auteur présumé du tir aurait voulu se venger d’une agression survenue quelques heures plus tôt.

Ce dimanche, un peu après 18 heures, un jeune homme de 21 ans de Bandraboua a été tué par arme à feu. Le tragique dénouement de ce qui semble être un règlement de compte. La victime, apparemment bien connue dans la commune pour appartenir à une bande, aurait, plus tôt dans la journée, agressé un jeune d’une autre bande. Ce dernier est revenu dans la soirée avec un ami, qui lui aurait fourni l’arme.

L’auteur présumé du tir, qui a quitté les lieux sans savoir si la victime était décédée, serait directement parti au à l’hôpital de Dzoumogné, pour faire les constatations de ses blessures de l’après-midi, dans l’optique de porter plainte. C’est là qu’il a été interpellé, d’après Minihadji Mourtadhoi, directeur général adjoint (DGA) à la mairie de Bandraboua et chargé de coordination de la police municipale. Celui qui a fourni l’arme, poussé par ses parents, se serait rendu de lui-même à la brigade après les faits.

La police municipale, suivie de la gendarmerie, est intervenue dès le coup de feu entendu. Le corps n’a pas encore pu être remis à la famille, car il fait l’objet d’une autopsie. À Bandraboua, le DGA et ses équipes ont remarqué une hausse de la circulation des armes à feu au sein des bandes de jeunes ces derniers temps. « À chaque fois qu’il y a un débordement, on voit des armes à feu », relate ce dernier.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...