L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Votez !

Mort de Fayed : neuf personnes placées en garde à vue

À lire également

À Mayotte, deux mourengué dégénèrent en simultané

Comme un goût de déjà-vu. Dans la nuit de mardi à mercredi, à M'tsapéré, les forces de l’ordre qui tentaient de disperser les participants d’un mourengué ont finalement été attaquées sur le remblai. Quelques heures plus tôt, la même scène se jouait à Combani.

Plusieurs jeunes tuent un père de famille à M’tsapéré

Au moins une dizaine de jeunes ont molesté à mort un homme de 35 ans ce lundi soir à M'tsapéré. Un premier suspect aurait déjà été identifié comme meneur. Ce jeune majeur est un délinquant notoire, puisqu'il avait déjà été enfermé à Majicavo pour des faits de violences.  

Un quartier en feu à Trévani, Mayotte

C’est une vraie scène de guérilla qui s’est déroulée dans la nuit de mercredi à jeudi à Trévani. Le quartier appelé Troca était en feu. L’incendie a volontairement été déclenché par une quarantaine de jeunes. Aucun blessé n’est à déplorer, mais des familles se retrouvent sans domicile. 

Drame à Hamjago : La crainte de représailles inquiète les habitants

Après un regain de violences le week-end dernier, un nouvel affrontement entre bandes rivales s’est tenu, mardi en pleine journée, à Hamjago. Un événement qui aurait, selon les habitants, provoqué la crise cardiaque d’une commerçante, décédée en tentant de sauver un jeune en train de se faire agresser. Un scénario différent de celui relaté par les forces de l’ordre, mais qui laisse toutefois craindre une possible riposte.

L’étau se resserre après la mort de Fayed, un garçon de 10 ans originaire de Poroani. Alors qu’il rentrait d’un restaurant en compagnie de son oncle et de son frère, le soir du 21 août, la voiture dans laquelle il était a essuyé des tirs de kalachnikov dans le quartier Pissevin, à Nîmes. Le garçon n’a pas survécu à ses blessures, malgré son transport rapide à l’hôpital nîmois. « C’est une famille sans difficultés, absolument pas connue pour être impliquée dans quelques trafics que ce soient », avait affirmé dès le lendemain Cécile Gensac, la procureure de Nîmes, expliquant que la fusillade était liée sans doute à un règlement de comptes sur fond de trafic de drogue. Selon Franceinfo et Le Parisien, un vaste coup de filet de la police, en début de semaine, a permis l’interpellation de personnes suspectées d’être sur les lieux, ce soir-là. Neuf individus de 17 à 30 ans sont en garde à vue, ce jeudi, dont deux ont été extraits de prison. Toujours selon les deux médias, ce sont les empreintes sur les douilles retrouvées au sol et l’exploitation des téléphones qui ont poussé les enquêteurs sur leur piste. Pour rappel, quatre tireurs auraient été recensés le soir du 21 août.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Un nouveau cas de choléra détecté à Koungou ce jeudi

La préfecture de Mayotte et l’Agence régionale de santé (ARS) confirment qu’une nouvelle personne atteinte du choléra a été identifiée, ce jeudi 11 avril....

TME : Catégorie entreprise innovante

Par les perspectives qu’elles offrent pour l’économie mahoraise et les nouvelles filières qu’elles développent, cinq structures ont retenu notre attention dans la catégorie entreprise...

Deux scénarios possibles pour le contournement routier de Combani

Le conseil départemental a décidé, ce mardi, de reprendre la main sur les prochaines étapes de la construction du contournement routier de Combani, le...

Des stades pleins pour les finales des tournois ramadan

Les finales des tournois de ramadan sponsorisés par Orange se sont tenues ce jeudi 11 avril, journée de fête de l’Aïd-el-fitr. Les dernières rencontres...

Comores : Trente-huit détenus s’évadent de la prison de Moroni

Un militaire qui figure parmi les détenus serait à l’origine de la débandade de ce jeudi matin, selon les déclarations du chef du parquet...