Faits divers du 13 décembre 2017

Faits divers du 13 décembre 2017

L’arme du policier retrouvée

Le 30 novembre dernier, un agent de la police aux frontières se faisait voler son arme de service, un SIG-Sauer, ses munitions et son chargeur à son domicile en petite terre. La minutieuse enquête menée par la brigade de Pamandzi et la section de recherche a permis l’interpellation le 8 décembre d’un individu en possession de la ceinture et tous les accessoires ainsi que 3 complices qui ont été placés en détention provisoire. Un autre individu qui s’est présenté spontanément à la gendarmerie a été placé en garde à vue. Les grands moyens déployés hier soir par le GIGN, la gendarmerie de Pamandzi ont permis suite à une perquisition de retrouver l’arme dans un quartier de la Vigie. Selon une source de la gendarmerie, on évoque une “faute” du policier au sujet des conditions dans lesquelles l’arme avait été dérobée. En effet une arme comme le SIG Sauer et les munitions doivent être conservées dans une mallette sécurisée et difficile d’accès. Seule l’enquête déterminera si toutes ces conditions ont été respectées. Plus de peur que de mal car une arme de poing de cette envergure aux mains de délinquants pourrait faire de sacrés dégâts.

Violée par six individus

Alors qu’il se trouvait sur une plage de Koungou dans la nuit du 11 décembre, un jeune couple s’est fait aborder par six individus, dont un armé d’un chombo. Ces derniers agressent le petit ami à coup de bâtons et de chombo. Il parvient à prendre la fuite abandonnant sa dulcinée sur place. Les agresseurs s’en prennent ensuite à la jeune femme et la violent tour à tour avant de se fondre dans la nature. Une enquête est ouverte par la gendarmerie pour essayer de mettre la main sur les criminels.

Dégradation volontaire en réunion, outrage, rébellion, menaces de mort sur P.D.A.P, et port d’arme Prohibé

Suite à des dégradations commises au magasin Sodifram de Passamainty le 9 décembre dernier, un témoin informait un équipage de la BAC de la présence des auteurs des faits rue de Sada. Sur place, renforcés d’un équipage GSP, ils contrôlaient les trois auteurs présumés. Deux d’entre eux les outrageaient et se rebellaient et l’un menaçait de mort un fonctionnaire de police. Lors de sa palpation, il était trouvé porteur d’un couteau de cuisine. Il fera l’objet d’une mesure de composition pénale.

Vol à l’arraché

La victime se trouvait dans un taxi dans les embouteillages à Kawéni le 30 novembre. Elle se fait arracher son téléphone portable qu’elle tenait à la main. Cette dernière poursuit le voleur jusqu’à le perdre de vue. Sur son chemin elle rencontre un témoin qui l’informe reconnaître son voleur. La victime dépose plainte au commissariat et les investigations permettent au témoin de reconnaitre formellement le voleur. Ce dernier, interpellé dans une procédure distincte, est entendu pour ces faits qu’il reconnaît. Il fera l’objet d’une convocation au tribunal correctionnel.

Vol aggravé, en réunion, sous la menace d’une arme, extorsion

Alors que le plaignant circule, secteur Kawéni le 5 décembre, à bord de son scooter, un groupe d’individus lui barre la route. L’un d’entre eux lui coupe les lanières de son sac à dos et le groupe prend la fuite. Le plaignant entreprend des recherches et un individu qui lui a barré la route sous la menace d’un couteau propose la restitution du sac contre la somme de 1000 euros. Des recherches effectuées immédiatement par l’équipage de police intervenant restent infructueuses. Le 06 décembre, un témoin se manifeste et identifie formellement trois individus, dont celui qui a barré la route sous la menace d’un couteau. Ils ont tous les trois été interpellés par le GSP.

Vol par effraction à Tsoundzou

Après être rentrés par effraction le 4 janvier 2016 dans l’école Fleur d’Ylang à Tsoundzou 2, les individus forçaient un coffre et dérobaient des espèces, des chèques à l’ordre de l’école et la clé d’un autre coffre. Ils ouvraient ce second coffre et dérobaient de nombreux matériels pédagogiques. Les investigations qui ont pris du temps permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Ce dernier ne reconnaissait pas les faits. Toutefois, il était trouvé porteur de produits stupéfiants. Une procédure incidente était diligentée à son encontre.

Un des cambrioleurs de l’ARS interpellé

Après avoir désactivé l’alarme de l’Agence Régionale de Santé de Tsoundzou le 2 mai 2016, les individus forçaient une porte. Ils dérobaient une scie circulaire et un téléphone. Les investigations permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Entendu il reconnaissait les faits en minimisant sa participation. Les investigations se poursuivent pour intercepter d’autres complices.

Vol par effraction à la Convalescence

Les individus s’introduisaient dans une maison du secteur Convalescence le 13 novembre 2016 et dérobaient du matériel multimédia. Les investigations permettaient d’effectuer un rapprochement, d’identifier et d’interpeller un mis en cause. Entendu, il reconnaissait les faits et désignait son coauteur.

 Pris la main dans le sac

Dans la nuit du 11 décembre, deux individus qui tentaient de cambrioler le garage Midas à Kawéni ont été surpris par les policiers dans l’enceinte de l’établissement après le déclenchement de l’alarme. Le premier a été interpellé à l’intérieur d’un véhicule alors qu’il venait de démonter un poste radio. Les policiers trouveront sur lui un sac contenant un autoradio et un couteau de cuisine. Le second qui essayait de prendre la fuite en tentant d’escalader la clôture a également été interpellé. Ils ont tous les deux été placés en garde à vue.

Il circule sur un scooter volé

Le 11 décembre lors d’un banal contrôle routier vers 18h30 à Kawéni, les policiers interceptent un scooter volé avec une fausse place d’immatriculation. Après vérification, il s’est avéré que l’individu était en situation irrégulière. Placé en garde à vue, il fera l’objet d’une reconduite à la frontière.

Interpellé avec divers comprimés

Lors d’un contrôle de Police sur un conducteur de scooter le 11 décembre vers 20h30 à M’tsapéré, les policiers ont trouvé sous la selle du deux roues une grande quantité de cachets et comprimés divers ainsi que des psychotropes. L’individu a été conduit au commissariat de Mamoudzou pour y être entendu.

Un réveil difficile

Dans la nuit du 11 décembre, des individus fracturent la fenêtre d’une maison à Tsingoni pendant les propriétaires dorment dans le salon. Les malfrats fouillent la chambre et s’emparent d’un ordinateur, des bijoux ainsi que la voiture garée à l’extérieur. C’est vers 6 heures du matin au réveil que les victimes constateront les faits.

Contrôlé avec 9,5 grammes de cannabis

Lundi 11 décembre, lors d’un contrôle effectué à Dzoumogné par les militaires du DSI de M’tzamboro, un jeune a été trouvé en possession de 9,5 grammes de cannabis confectionnés dans deux pochons de pesant respectivement 5 grammes et 4,5 grammes. Il a été conduit à la brigade de M’tzamboro puis laissé libre après son audition. Il s’est vu notifier un rappel à la loi.

Abonnement Mayotte Hebdo