L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Trophées du Tourisme : « Le meilleur encouragement » pour les acteurs du tourisme mahorais

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

Inviter les Mahorais à profiter des offres et produits touristiques locaux, c’est le mot d’ordre récurrent chez les responsables locaux qui ont pris part aux premiers trophées du Tourisme à Mayotte. L’événement était organisé, samedi soir, sur la place de la République, conjointement par le Département, l’agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte (AaDTM), la Cadema et la Somapresse. 

En marge de la clôture du salon du Tourisme de Mayotte qui faisait son grand retour, la soirée des premiers trophées du Tourisme à Mayotte a remporté un franc succès samedi soir, sur la place de la République à Mamoudzou. Sur le plan technique, le choix des lauréats de premiers trophées du Tourisme à Mayotte s’est fait en deux étapes, le vote d’un jury trié sur le volet depuis trois mois (70 %) et le choix public appelé à voter sur les réseaux sociaux (30%). Les officiels du territoire avaient répondu présents en très grand nombre, ce qui a permis de rehausser le niveau de cet événement de grande envergure. Toutes les conditions étaient donc réunies pour en faire un rendez-vous grandiose, avec colliers de fleurs odorantes, tapis rouge, et interventions d’élus divers et variés pour encourager un redécollage de l’économie touristique post-Covid-19, par une consommation locale des produits et services proposés. Se référant aux chiffres obtenus par le département voisin de La Réunion (plus de 13 %) de la consommation de l’offre touristique par un public local pour pallier les effets dévastateurs de la crise sanitaire, l’Agence d’activité et de développement touristique de Mayotte (AaDTM) multiplie les initiatives pour redynamiser un secteur diminué. À travers ces premiers trophées du Tourisme à Mayotte, elle entend ainsi soutenir, à sa manière, l’ensemble des opérateurs de la filière, du plus petit au plus grand. Cinq activités du secteur ont été ainsi distingués par des prix (restauration, hébergement, lagon, activités et attractivité).

Des efforts pour un secteur qui en a besoin

Cette soirée exceptionnelle, animé par le talentueux Anli Bedja (ancien animateur de télévision sur Mayotte La 1ère) a vu se regrouper tout le Mayotte officiel, des dirigeants politiques et opérateurs économiques toutes branches confondues durant trois heures. De la présidente de l’AaDTM, Zaounaki Saindou, à la vice-présidente du conseil départemental de Mayotte, Bibi Chanfi, en passant par le maire de Mamoudzou (représenté par l’un de ses adjoints, Hamidani Magoma) et le président de la Cadema (Communauté d’agglomération Dembéni-Mamoudzou), Rachadi Saindou. Tous les orateurs ont insisté sur le besoin pour notre île de consommer l’offre touristique local afin de combler le manque de touristes extérieurs, moins nombreux que d’habitude, en raison notamment des événements qui ont émaillé l’actualité des premiers mois de l’année 2023 au travers d’une recrudescence de l’insécurité à Mayotte. Tous ont insisté sur les efforts considérables consentis par les pouvoirs publics sur l’île pour redorer le blason d’un pan indispensable de notre économie, dénonçant au passage le manque criant d’eau potable qui handicape l’activité touristique, mais aussi d’autres secteurs de l’économie mahoraise. On retiendra de cette soirée que le conseil départemental de Mayotte redouble d’effort dans son soutien des activités de l’AaDTM avec l’octroi d’un budget pluriannuel sur trois ans de sept millions d’euros pour lui permettre de fonctionner correctement. Dans le même temps, l’agence est invitée à rechercher d’autres partenaires financiers, privés, pour la poursuite de ses activités futures. Une transition prise à bras le corps par les responsables concernés à en croire Zaounaki Saindou, la présidente de cette instance dirigeante du tourisme à Mayotte.

De l’émotion au rendez-vous

L’événement unique en son genre a fait la part belle à des jeunes Mahorais dans les différents prix qui ont été décernés. On a vu les larmes du fondateur de Randopalma, un jeune du nord de Mayotte, premier à se voir décerné le disque solaire du trophée du Tourisme. « Le meilleur encouragement » selon lui à poursuivre ses efforts dans son domaine d’activité. Aussi remarquées, la gérante et la principale fille de salle du restaurant Hippocampe sise à Kawéni. Le lieu est désormais un incontournable de la gastronomie mahoraise et s’efforce à offrir au quotidien un service de qualité avec des produits frais directement importés de Rungis. Maoré Tour est aussi une des révélations de ces premiers trophées du tourisme à Mayotte. La plateforme de réservation innovante créée par un jeune de M’tsapéré est une vitrine exceptionnelle de notre département à l’international. « C’est beaucoup de fierté pour nous. Ce prix couronne cinq années de travail acharné démarrées au moment du Covid-19. Nous avons réussi à remonter la pente et cette distinction symbolise notre réussite et ça me fait très plaisir. » Au-delà des émotions des différents lauréats, une attention particulière du jury a été pour Paul Issoufali, le fondateur de l’agence du même nom grâce à laquelle la desserte aérienne de Mayotte est devenue réalité bien avant l’indépendance des Comores. Cet acteur économique émérite a été de tous les combats pour désenclaver Mayotte par les airs et infatigable administrateur du Comité de tourisme de Mayotte. Il a amplement mérité le prix spécial du jury que son fils et successeur dans la direction de l’agence Issoufali, Moïse, est venu recevoir à sa place.

Que d’émotions en une seule soirée. L’événement, fort d’un premier succès, est déjà appelé à se renouveler.

La liste des lauréats

Prix du restaurant de l’année : Hippocampe à Kawéni ; Prix de l’Hébergement de l’année : Le Jardin Maoré ; Prix du Lagon de l’année : Rand O Palma ; Prix des Activités de l’année : Maoré Tour ; Prix de l’Attractivité de l’année : Mzuri sana ; Prix spécial du jury : Paul Issoufali.

 

Pour voir le replay de la cérémonie des Trophées du Tourisme

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...