L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Trophées du Tourisme : Ils représentent Mayotte jusque dans l’assiette

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

Les tout nouveaux trophées du Tourisme, organisés par l’Agence d’attractivité et de développement touristique de Mayotte (AaDTM) le samedi 9 septembre, mettent à l’honneur les différents restaurants de l’île. Avant la clôture des votes sur le site dédié à l’événement, le vendredi 1er septembre, il était encore temps d’élire la meilleure table.

Le Sun Jet

Le Sun Jet, le restaurant de la plage Trévani, accueille ses clients dans un cadre paradisiaque. On peut y manger tout en se délectant de la vue sur la plage ou sur la piscine de l’hôtel. Connu pour son buffet à volonté le dimanche, le lieu propose le reste de la semaine une formule normale. « On veut que les gens passent un bon moment, dans un bon cadre et en mangeant bien ou en buvant un coup »,clare Daniel Madi Souffou, gérant du restaurant. Fervent défenseur d’une cuisine mixte, le restaurant propose des plats du monde entier, avec des spécialités réunionnaises, malgaches ou encore françaises. Les gérants se fournissent uniquement à Mayotte. 

Les samedis soirs, vous pouvez faire du karaoké. « On essaie d’organiser des activités, parce qu’à Mayotte, on ne fait pas grand-chose », déplore le gérant. Le cadre est exaltant, face à la plage de Trévani, avec un accès direct, le lieu se veut paradisiaque mais aussi familial. Une aire de jeux est disponible pour les enfants. « Beaucoup viennent y passer leurs dimanches, afin de passer de bon moment en famille », soutient le restaurateur. 

L’Hippocampe

trophees-du-tourisme-ils-representent-mayotte-jusque-dans-lassiette

Fameux restaurant de Kawéni, l’Hippocampe propose des plats traditionnels mahorais et métropolitains, dans une ambiance conviviale. Le chef cuisinier, Davy Lesches, a reçu il y a maintenant un an le titre de « maître-restaurateur ». C’est le seul titre reconnu par l’État dans le secteur de la restauration. Il garantit de la cuisine 100% faite maison. C’était la première fois que ce titre est attribué sur l’île. « Nous attendons d’avoir plus de concurrents », dit en souriant Davy Lesches, gérant de l’Hippocampe. Grâce à ce label, le restaurant assure utiliser des produits frais et locaux pour une cuisine haut de gamme. Remis par le préfet de Mayotte, le choix s’est porté sur eux par un audit extérieur, qui témoigne de sa renommée.

Car le restaurant est connu à Mayotte grâce à ses plats très bien présentés et décrits par beaucoup comme « la meilleure table de l’île aux parfums ». De l’escalope de foie gras à la salade burratta, l’établissement propose un cadre simple et familial, qui reste tout de même accueillant. Un menu à 39 euros avec entrée, plat et dessert, pour des produits locaux, le rapport qualité-prix bat des records !  Le restaurant encourage la formation des jeunes de Mayotte puisque tous les employés sont passés par le lycée telier de Kawéni.

Le Faré

trophees-du-tourisme-ils-representent-mayotte-jusque-dans-lassiette

Institution de Petite-Terre depuis 1991, le Faré est connu pour ses tables qui donnent une vue sur la plage du même nom et qui sont à même le sable. Bar et restaurant, il est ouvert en service continu toute la journée. Parfait pour boire un verre avec ses amis mais aussi pour profiter d’un bon repas en famille. Situé sur la digue qui se trouve entre Labattoir et Dzaoudzi, son cadre est exceptionnel. La plage en accès direct, le restaurant vous accueille dans un faré qui rappelle la Polynésie. 

Vous pouvez y déguster des spécialités de poisson comme le poisson sauce safranée, le mi-cuit de thon, le tartare de poisson ou encore les spaghettis aux crevettes, mais pas que. Le restaurant propose aussi des plats de viande traditionnels. La carte change en fonction des arrivages, puisqu’ils n’utilisent que des produits frais et locaux ! Le chef Yves accueille ses clients avec son équipe du mercredi au dimanche, midi et soir, pour un service rapide et efficace.

Exploitation agricole Avice

trophees-du-tourisme-ils-representent-mayotte-jusque-dans-lassiette

« C’était pour moi une priorité de faire moi-même la transformation des produits pour ensuite les utiliser dans des mets typiquement mahorais », affirme Irène Corinne Avice, directrice de l’exploitation. Vaches à lait, à viande, riz ou encore fruits, l’exploitation agricole Avice de Hajangoua fait un peu de tout. Les 32 hectares servent à élever des vaches laitières et à viande. Elle élève, traite, abat et vend ses produits. Concernant les produits laitiers tels que le lait caillé, le fromage et les yaourts, leur transformation est faite sur place. Irène, qui a repris l’exploitation de son père, l’a transformée. Désormais, elle vend toute sa production dans leur boutique ou la sert directement dans leur restaurant, le Miam-miam. « Je me suis rendu compte après le Covid-19 que beaucoup de produits ne partaient pas quand je me déplaçais sur les marchés, alors j’ai décidé de les servir sur place à mon restaurant ! », affirme la gérante. « Je veux pouvoir montrer avec mon exploitation que l’on peut manger local à moindre coût », ajoute l’agricultrice. Elle propose un buffet à volonté tous les midis. Pour quinze euros, vous pourrez déguster des plats locaux et typiques mahorais comme le kangué, le pilao ou encore les spécialités à la noix de coco. La ferme est aussi ouverte aux scolaires et aux touristes, qui peuvent venir admirer la production. Irene Corinne Avice accueille beaucoup de stagiaires du lycée de Coconi, mais aussi des maternelles et primaires qui viennent observer les animaux dans ce cadre atypique.

La Citronnelle

trophees-du-tourisme-ils-representent-mayotte-jusque-dans-lassiette

Dans le sud de l’île, à Kani-Kéli, le restaurant La Citronnelle vous propose une cuisine traditionnelle dans un cadre chaleureux et tropical. Vous pourrez y déguster des spécialités mahoraises telles que le poulet coco ou le goulagoula au poisson. La gérante est passionnée et c’est de son esprit que sort l’idée de baser son restaurant sur la citronnelle. Le restaurant se spécialise dans la cuisine de l’épice aussi appelée « la verveine des Indes ». Des plats jusqu’aux desserts, vous ne mangerez nulle part ailleurs autant de spécialités à la citronnelle. Le flan, la glace ou encore le gâteau, elle est au rendez-vous. 

Les propriétaires de l’établissement font eux-mêmes pousser la citronnelle dans le jardin du restaurant. « Les clients voient ce qu’il y a dans leur assiette ! », déclare un des gérants. Leurs poissons proviennent de pêcheurs locaux, puisqu’ils se fournissent à la coopérative des pêcheurs de Mayotte (Copemay). L’équipe vous accueille dans un cadre exceptionnel, un bungalow traditionnel avec une vue imprenable sur le mont Choungui. Totalement ouvert, avec uniquement un toit sur la tête, les clients peuvent se régaler dans un environnement très vert où la nature est reine. Avec un excellent rapport qualité-prix, les plats sont entre quinze et vingt euros, pour des produits locaux et des créations originales que vous ne goûterez nulle part ailleurs.

L’ensemble des portraits des cinq catégories ouvertes aux votes sont visibles sur le site tourisme.yt

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1090

Le journal des jeunes

À la Une

« Place nette » : un chantier d’embarcations illégales démantelé

L’opération « Place nette » continue à Mayotte. Cette semaine, une action coordonnée entre les services de l’État et la gendarmerie nationale a été menée cette...

De nouveaux cas de choléra détectés à Passamaïnty

Village qui a connu le premier cas de choléra recensé sur le territoire mahorais à la mi-mars, Passamaïnty compte cinq nouveaux cas autochtones, indique...

Assises : Des jumeaux accusés d’une tentative de meurtre à la hache pour un vélo

En février 2021, un jeune homme de 17 ans a reçu un coup de hache à la gorge à Pamandzi, pour une histoire de...

Trail du Caméléon : Pour Moustafa Maouinda, « courir, c’est un médicament »

Le club d’athlétisme de Mamoudzou (Cam) et la mairie de Mamoudzou lancent la quatrième édition du trail du Caméléon, ce dimanche 26 mai. Moustafa...

« Le festival de Cannes de Mayotte côté théâtre »

Pour sa septième édition, le festival de théâtre lycéen Baobab a été inauguré, ce mercredi 22 mai, au lycée des Lumières à Kawéni. Des...