asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

TME Catégorie : formation & compétences

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

TotalEnergies marketing

Formation interne, montée en compétences, recrutement de jeunes diplômés… TotalEnergies Marketing Mayotte se distingue par sa capacité à repérer, attirer et à faire évoluer les talents mahorais !

« 100 % de nos collaborateurs ont été formés en 2022 », se ravit Ahmed Abdoulkarim, le directeur des ressources humaines de TotalEnergies Marketing Mayotte. Les 148 employés de la firme, ainsi que les 23 salariés de la filiale Société mahoraise de stockage de produits pétroliers (SMSPP), ont en moyenne bénéficié de 21 heures de formation sur l’année – en e-learning ou sur le terrain pour les techniciens. « On envoie deux opérateurs de dépôt chaque année dans un centre de formation spécifique en Tunisie », illustre le DRH. La compagnie a également mis en place un protocole de formation obligatoire pour tout nouvel arrivant. Connaissance du groupe, sécurité, informatique, hygiène… chaque collaborateur bénéficie du même socle de départ pour évoluer dans l’entreprise.

En parallèle, un « parcours réseau » a été mis en place : un système d’évaluation des compétences visant à détecter les talents en interne pour favoriser leur ascension. « On repère les pompistes qui ont le potentiel de devenir boutiquiers, les adjoints qui peuvent prétendre à devenir chefs de station », détaille le DRH. « Nous avons, à Mayotte, des difficultés à attirer les compétences managériales, autant les former nous-mêmes ! », estime-t-il.

Et pour attirer les talents, quoi de mieux que de les repérer depuis le plus jeune âge ? En signant une convention avec le rectorat, TotalEnergies Marketing Mayotte s’engage « à accompagner les besoins de la jeunesse locale ». La firme accueille une trentaine d’alternants, de nombreux stagiaires et participe aux rendez-vous majeurs de l’orientation et de l’insertion (forums des métiers, jobdatings, etc.). Dans cet élan, plusieurs programmes de mentoring et de « marrainage » sont portés par TotalEnergies Marketing Mayotte dans des lycées de l’île.

Mayotte Home Services

tme-categorie-formation-competences

Spécialisée dans l’aide à la personne, l’entreprise Mayotte Home Services accueille chaque année plusieurs dizaines d’apprenties assistantes de vie aux familles. Dès la rentrée prochaine, celles-ci seront formées en interne dans leur centre de formation.

Société de services d’aide à la personne basée à Combani, Mayotte Home Services accompagne des publics âgés et en situation de handicap à leur domicile. La jeune structure, créée en 2020, compte déjà 69 salariés, et met l’accent sur la formation de ses équipes. « Sur l’année 2022/2023, nous avons accueilli plus d’une vingtaine d’apprenties dans nos services – dont nous avons ensuite recruté la moitié – et une soixantaine de stagiaires », renseigne Rama Karim, le directeur. Mieux encore, l’entreprise a monté en parallèle son propre centre de formation : l’Ofam (Organisme de formation et d’apprentissage de Mayotte), qui délivrera bientôt un titre professionnel d’assistant de vie aux famille – diplôme reconnu par l’État. « A compter de la prochaine rentrée scolaire, nous accueillerons donc nos propres apprenties en interne ! », se réjouit le directeur, qui projette déjà de mettre en place des formations de niveau supérieur pour favoriser la montée en compétences interne de ses équipes. « Le diplôme de technicien d’intervention sociale est en préparation », informe-t-il.

Kaweni Nouvelle Aire

tme-categorie-formation-competences

En 2022, l’association Kaweni Nouvelle Aire a formé 56 jeunes aux métiers de l’horticulture. Plus de la moitié d’entre eux a trouvé un emploi.

Aide à la parentalité, accompagnement des enfants déscolarisés, animations sportives : à Kaweni, l’association Nouvelle Aire démultiplie les actions en faveur des publics les plus défavorisés… mais en 2022, la structure s’est surtout distinguée par la richesse de son volet formation. 56 jeunes âgés de 16 à 25 ans ont ainsi été formés aux métiers de l’horticulture pendant cinq mois, à l’issue desquels plus de la moitié d’entre eux sont parvenus à s’insérer professionnellement. « On ne pouvait pas rêver mieux ! », se ravit Kamal Abdou Wahabi, le président, qui vante le mode d’accompagnement mis en place par son association. « Notre conseiller en insertion professionnelle fait un boulot remarquable ! », renchérit-il. Quand elle ne forme pas en interne, la structure redirige vers des organismes partenaires, dans les domaines de la médiation sociale, ou du bâtiment. « Au total, on a accompagné plus de 300 personnes en 2022 », indique le président. Et pour insérer toujours plus de jeunes sur le marché du travail, Nouvelle Aire n’hésite pas non plus à enfiler sa casquette d’employeur. « Nous accueillions 16 services civiques, qui sont ensuite passés en alternance CPJEPS (certificat professionnel de la jeunesse, de l’éducation populaire et du sport) », précise Kamal Abdou Wahabi. Les équipes permanentes se sont elles aussi démultipliées : Nouvelle Aire ne comptait que deux salariés en 2020 ; ils sont désormais plus de vingt !

Wenka Culture

tme-categorie-formation-competences

Wenka culture est une association qu’on ne présente plus. Basée à Kawéni, elle oeuvre pour un meilleur cadre de vie dans le village à travers différentes actions. Insertion professionnelle, lutte contre la délinquance, protection de l’environnement, sont ses champs de bataille.

L’association existe depuis 2008. À ses débuts, elle concentre ses actions sur la lutte contre l’insalubrité urbaine dans les quartiers de Kawéni et la protection de l’environnement. Elle fait nettoyer les rues de Kawéni afin d’éviter l’oisiveté. Mais elle prend une tout autre tournure en 2014 avec une nouvelle direction qui a de nouvelles ambitions. Aujourd’hui elle s’étend sur quatre activités principales. Elle a un chantier d’insertion sur la propreté urbaine, un sur les métiers de développement durable, un autre sur l’espace vert et le dernier sur la poterie. Cela se caractérise par des meubles fabriqués à partir de palettes récupérés et recyclés par les jeunes eux-mêmes. Wenka culture s’intéresse à la jeunesse de son village qui erre dans les rues et qui est souvent stigmatisée. Pendant ces programmes de réinsertion professionnelle, ils sont suivis par les éducateurs de l’association et sont guidés petit à petit vers une activité économique. L’organisme a également un pôle éducation et jeunesse qui permet aux adolescents âgés de 14 à 17 ans de découvrir l’île grâce à des séjours de vacances itinérantes. L’objectif du directeur de l’association, Omar Said, est de redorer l’image de son village. Désormais Wenka culture est conviée à la table des grands lorsqu’il s’agit de d’insertion professionnelle ou de Kawéni tout simplement.

Pro Dog Formation

tme-categorie-formation-competences

La sécurité privée comme vecteur d’emploi ! Pro Dog Formation forme les personnels de la surveillance et du gardiennage en favorisant une insertion professionnelle rapide dans ses sociétés affiliées.

Fort de près de quinze ans d’expérience dans le domaine de la sécurité, l’organisme Pro Dog Formation assure les formations initiales et les « maintiens et actualisations des compétences » (MAC) des agents de ses sociétés mères UPS Sécurité et CSP (Centre de sécurité privée).

En 2022, Pro Dog Formation a ainsi opéré deux sessions de formation initiale (agent cynophile et agent de prévention et de sécurité), dont l’une a été conventionnée et financée par le Conseil départemental à destination de demandeurs d’emploi. 95 % d’entre eux ont été directement recrutés à la sortie par UPS ou CDP ! En parallèle, quatre sessions de MAC Agent de prévention et de sécurité (APS) ont été tenues. « La demande de surveillance et de gardiennage n’arrête pas d’exploser à Mayotte », rapporte la gérance de l’organisme. « Ça fait partie des métiers qui ont de l’avenir à Mayotte ! Tous les chantiers ont besoin d’être surveillés… »

La constellation Pro Dog/UPS/CSP (qui totalise près de 400 salariés) se distingue par ailleurs par sa capacité à faire évoluer et à accompagner la montée en compétences de ses équipes en interne. « Pour la petite histoire, notre responsable d’exploitation a commencé comme agent de sécurité il y a sept ans ! », témoigne la direction.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

La coqueluche continue de progresser sur le territoire

Santé publique France fait le point sur la coqueluche, les infections respiratoires aigües (IRA), la gastro-entérite aigües (GEA) et la dengue à Mayotte. Pour la...

Mamoudzou s’enflamme pour les Jeux Olympiques ce vendredi

La Ville de Mamoudzou organise une fan zone pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet événement “Mamoudzou en flamme” aura...

Assemblée nationale : Anchya Bamana et Estelle Youssouffa intègrent leurs commissions permanentes

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte nouvellement réélue, Estelle Youssouffa, intègre de nouveau la commission permanente des affaires étrangères de l’Assemblée nationale,...

Les travaux du point de vue d’Handréma ont débuté à Bandraboua

La première pierre du point de vue d’Handréma a été posée ce vendredi 19 juillet. Ces travaux marquent le début d’un programme d’aménagements dans...

Comores : le choléra en nette régression sur l’ensemble de l’archipel

Alors que le taux global de la vaccination contre le choléra est de 59% dans l’Union des Comores, l’épidémie semble aller decrescendo, notamment à...