Publicités

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

La future couronne de Miss Excellence visible en avant-première à Mzuri Sana

Le concours de Miss Excellence Mayotte 2020 se tient ce samedi au plateau de Ouangani. Six candidates – Larissa Salime Be, Lysiana Bacar, Hafna...

Département de Mayotte : Un dernier vœu et puis s’en va pour le président Soibahadine

Ce jeudi 14 janvier, le président du Département, Soibahadine Ibrahim Ramadani, a adressé ses vœux à la population, et plus particulièrement aux officiels du...

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi 16 juin. L’accueil qui lui a été réservé a été à la hauteur de son exploit lors du concours de beauté national. Les plus curieux ont fait le déplacement pour espérer l’approcher quelques secondes.

Tout Mayotte en rêvait, Larissa Salim Bé l’a fait ! Elle est entrée dans l’histoire des concours de beauté en étant la première mahoraise à remporter une couronne au niveau national. Elle le savait, elle devait partager son titre avec tous les Mahorais. « La couronne est pour nous, elle est pour Mayotte ! » a-t-elle lancé, devant la foule venue l’acclamer ce mercredi 16 juin sur la place de la République à Mamoudzou. La reine de beauté a reçu un accueil des plus chaleureux depuis l’aéroport jusqu’à son village natal de Poroani.

Vêtue de sa robe rouge, tirée à quatre épingles et la couronne visée sur sa tête, Larissa Salim Bé a pris le temps d’échanger quelques mots et de faire quelques selfies avec ceux qui ont pu l’approcher. Si la fatigue s’est par moment fait sentir sur son visage, celle-ci est rapidement effacée par son sourire. Miss Excellence France 2021 fait désormais la fierté de tous les Mahorais, et plus particulièrement de son comité de Mayotte qui l’a portée jusqu’au plus haut sommet du concours. « Ça n’a pas été facile parce que la France a de très belles femmes, mais nous l’avons fait ensemble ! » assure Némati Toumbou Dani, présidente du comité Miss Excellence Mayotte.

Le maire de Mamoudzou a également fait le déplacement jusqu’à la place de la République pour féliciter en personne la nouvelle Miss Excellence France. Lui aussi portait fièrement son écharpe. « J’ai voulu venir féliciter notre Miss Excellence. Sa victoire est un honneur pour Mayotte. En la félicitant, je félicite l’ensemble des jeunes femmes mahoraises. Je les encourage à investir ce champs de la beauté », a indiqué le maire avant de poser fièrement à côté de la reine de beauté.

« Elle sortait du lot »

La jeune femme, qui a fêté ses 23 ans la veille de son élection, a été choisie parmi 22 autres candidates. Son parcours en a surpris plus d’un, mais certainement pas son entourage qui la suit depuis l’année dernière. « Larissa est rayonnante, toujours souriante. Elle a une joie de vivre qui a fait la différence pendant l’intégration. Elle sortait du lot, elle a été remarquée par les partenaires qui suivent les candidates pendant les dix jours de préparation », s’est enthousiasmé Moidjouma Abasse, la directrice du comité Miss Excellence Mayotte. De son côté, la jeune femme a encore les yeux qui brillent. Elle était confiante, mais elle n’avait jamais imaginé aller aussi loin. « Je ne m’attendais pas à gagner, mais je m’étais préparée pour accéder au moins au podium. J’ai eu plus que ça donc forcément je suis la plus heureuse », a-t-elle confié.

Larissa Salim Bé a tenu à rentrer chez elle en guise de remerciement pour tous les Mahorais qui l’ont soutenue. Ce retour aux sources lui permettra également de faire le plein d’énergie avant de repartir pour l’Hexagone. « Maintenant, elle sera prise en charge par le comité national de Miss Excellence, ce n’est plus de notre ressort. Ça va être compliqué parce qu’on laisse un peu notre bébé, mais on ne l’abandonne pas, on va la suivre », a assuré Moidjouma Abbasse. Employée dans son village de Poroani, la jeune lauréate devra faire des concessions. Une chose est sure : elle souhaite garder son poste car elle le sait, le rêve ne sera pas éternel… Elle devra donc trouver un compromis pour pouvoir assurer son nouveau rôle de Miss Excellence France et garder son emploi !

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...