L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« Des caméras, des drones et des micros » pour le prochain Maore Stop

À lire également

Larissa Salim Bé, une miss qui excelle

Elle a été élue le 31 octobre à Ouangani. Larissa Salim Bé est la nouvelle miss excellence Mayotte et a tout pour plaire. Elle...

Catégorie Entreprise dynamique : Sublime Institut

C’est un salon d’esthétique pas comme les autres. Sublime institut traite en profondeur les problèmes de peau, sur le visage mais également sur le...

Crêpage de chignon autour de l’événement Miss Mayotte

L’événement n’en finit plus de faire jaser. Alors que la prochaine Miss Mayotte sera élue le 7 novembre, une jeune association culturelle, Model Agency...

Miss Excellence France 2021, Larissa Salim Bé a ramené la couronne à la maison

Son retour à Mayotte était très attendu. Larissa Salim Bé, fraîchement élue Miss Excellence France 2021, est rentrée sur son île natale ce mercredi...

La troisième édition de Maore Stop a lieu le 19 novembre. Mais grande nouveauté cette année : le jeu va être filmé tout du long, comme une réelle émission. Les organisateurs ont pensé à tout pour offrir à Mayotte son premier jeu télévisé d’aventure.

des-cameras-des-drones-et-des-micros-pour-le-prochain-maore-stop
Djenade Thestina a eu l’idée de créer Maore Stop il y a quatre ans.

C’est alors qu’il s’ennuyait avec des amis que l’idée est venue à Djenade Thestina : et si Mayotte avait son propre jeu d’aventure ? Pour la première fois cette année, Maore Stop va donner lieu à une émission. Cinq binômes vont s’affronter dans une course au départ de Bouéni. L’objectif ? Réussir à parcourir une boucle traversant l’île en auto-stop.

Il y a quatre ans, ce fan de Koh Lantah et de Pékin Express propose à ses proches de remettre la pratique du stop au goût du jour à travers un jeu. C’est la première édition d’une course à travers Mayotte, au seul moyen d’un pouce levé au bord de la route. Convaincus par l’expérience, Djenade Thestina, son ami Adjimal Badja et son petit-frère Kallifa Aboubakrine décident de faire de ce jeu un véritable projet. « Aujourd’hui, tout le monde a peur de faire du stop, les chauffeurs comme les passagers, alors qu’avant ce n’était pas comme ça », regrette le premier.

Une émission d’aventure mahoraise

C’est ainsi que Maore Stop a vu le jour sur l’île. Convaincre les gens de ne pas avoir peur en auto-stop, sensibiliser au covoiturage pour désengorger les routes et réduire les émissions de CO2 et, enfin, offrir un divertissement à Mayotte, ce sont les différents objectifs de Djenade Thestina, qui organise cet événement à travers l’association Mayotte Presta. Si l’année dernière, l’aventure des candidats pouvait être suivie sur Snapchat, les organisateurs ont redoublé d’effort pour que, cette année, le jeu soit filmé comme une réelle émission d’aventure.

« On fait tout avec nos propres moyens, plusieurs producteurs ont accepté de nous aider gracieusement pour filmer, comme Mah’art Studios et Ampire Production. Il y aura des caméras pour suivre chaque binôme, des cadreurs, des drones et des micros », décrit l’organisateur. Son équipe prépare ce tournage minutieusement et espère que les images qui en ressortiront seront d’une qualité suffisante pour que le programme puisse passer à la télévision.

Des épreuves pour plus de divertissement

Pour que le divertissement soit total, les candidats, qui ne choisissent pas leur binôme, ont été soigneusement choisis à la suite d’un appel à candidature en septembre, qui a remporté un franc succès. « On a même reçu beaucoup des demandes à participer une fois qu’on avait déjà choisi les candidats », constate Djenade Thestina.

Des épreuves auront également lieu à chaque étape de la course. « L’année dernière, les candidats avaient par exemple dû préparer un tacos et l’offrir à un passant qui devait finir de le manger pour que le binôme puisse repartir », se souvient le Mahorais. Cette année, les organisateurs ont décidé de proposer des épreuves plus spectaculaires que ce qui avait pu avoir lieu jusqu’ici. Car les ambitions pour Maore Stop ne font que commencer. L’organisateur aimerait à terme obtenir des financements, organiser des éditions spéciales « associations », « cocos », ou même « élus ». Et même, pourquoi pas, décliner ce jeu dans l’ensemble de l’océan Indien…

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Disparition inquiétante de Fabien Trifol, directeur Aménagement à la Cadema

Ce dimanche, vers 16h30, Fabien Trifol a quitté son domicile de Petite-Terre où il vit avec sa compagne pour une balade sans préciser son...

Plusieurs affrontements ce week-end alors que Wuambushu 2 doit commencer cette semaine

Mayotte ressort d’un week-end mouvementé. Dans la nuit de vendredi à samedi, des véhicules abandonnés ont été incendiés à Doujani 2, dans la commune...

Boulevard urbain : Cap vers une validation du plan de financement

Examen de passage réussi devant la Commission nationale du débat public (CNDP) à Paris. Le Département de Mayotte a reçu le feu vert il...

TME 2024 : Catégorie Jeune entreprise

Dernières pousses de l’économie mahoraise, les cinq nommés de notre catégorie Jeune entreprise montrent déjà toutes les qualités pour bien s’implanter dans le paysage...

Désert médical : « Tant que le souci d’effectif ne sera pas réglé, les gens viendront mais ne resteront pas »

Dans sa stratégie d’attirer des professionnels de santé au centre hospitalier de Mayotte (CHM), l’agence May’Santé recrutement réalise depuis mars jusqu’au mois de juin...