Une nurserie à explorer

Une nurserie à explorer

Les requins de Mayotte sont encore à l'heure actuelle peu connus. Depuis le mois de juin dernier, l'association Shark Citizen a pris le relai de l'association locale Mayshark qui avait débuté un gros travail de collecte de données sur les requins de l'île aux parfums. Pendant de nombreuses années, elle avait collecté des dires d'experts, des analyses bibliographies et effectué de nombreuses missions de terrain, permettant ainsi d'obtenir des débuts de réponse à certaines interrogations. Mayshark a été hélas contrainte depuis quelques temps de cesser ses activités, passant le relai à Shark Citizen qui travaille en partenariat avec le parc marin de Mayotte.

Mieux connaître les requins de Mayotte

L'association tente de répondre à de nombreuses questions concernant les populations de requins à Mayotte : la pêche est elle importante ? Y a-t-il des zones d’agrégations ? Avons-nous plutôt des populations de juvéniles, d’adultes ? Est-ce que l’on voit souvent des individus dans le lagon ? Près des plages ? Les populations de requins de récifs sont-elles menacées ? Avons-nous un jour la possibilité d’y subir un risque requin comme à La Réunion ? Autant de questions que se pose l'association, ainsi que toutes les personnes passionnée par cette espèce de poisson, certes potentiellement dangereuse, mais indispensable néanmoins à la bonne marche de l'écologie marine.

Étudier la nurserie du nord de l'île

Connaissant l'existence d'une nurserie de requins dans le nord de Mayotte, Shark Citizen se propose de lancer un programme de suivi des jeunes requins, de manière non-intrusive, à l'aide d'un drone. Pour préserver cette nurserie, il est en effet indispensable de la connaître au préalable. L'observation aérienne à l'aide d'un drone permettra d'évaluer la répartition géographique des animaux ainsi que la fréquentation (période de l'année, marées, etc.) sans les déranger. Les requins sont en effet des animaux très sensibles aux perturbations extérieures.

Un appel aux dons

Le coût de ces sorties d'observation est toutefois fort élevé (Coût par sortie / Guide : 100 euros (transport en bateau jusqu’à la zone)/ Coût Drone par sortie : 400 euros/ Nombre de sorties minimum à effectuer pour avoir une base de travail : 6 sorties, 1 par mois /Coût supplémentaire : essence, temps humain bénévole, etc.). L'association fait donc appel à la générosité du public pour financer ce programme d'étude. Un appel aux dons est lancé sur Ekosea, une plateforme de financement participatif ou crowdfunding, dédiée au monde maritime et à l'écologie : https://ekosea.com/projet/18-decouverte-de-la-nurserie-de-bebes-requins-pointesnoires-du-nord-de-mayotte 1000 euros permettrait en effet déjà à l'association Shark Citizen de réaliser deux survols par drone sur les mois de février et mars et d'acquérir ainsi les premières données, affiner le protocole, ainsi que de réaliser des images photos et vidéos. L'association incite donc tous ceux qui se sentent concernés par la biodiversité à faire un don pour l'aider à connaître et à protéger les requins de Mayotte.

Abonnement Mayotte Hebdo