Sécheresse : la Préfecture coupe l’eau dans le sud de Mayotte

Sécheresse : la Préfecture coupe l’eau dans le sud de Mayotte

Avec la saison des pluies qui tarde, la retenue collinaire de Combani - qui alimente à 84 % le sud de l’île en eau potable - connaît un seuil critique.

 

Aujourd’hui remplie à 20 % de sa capacité totale, elle pourrait être vide début janvier si l’on maintient le rythme de consommation actuel. La Préfecture a donc annoncé hier que des “coupures d’eau programmées” dans le sud de l’île auraient lieu à partir de ce vendredi dans 8 communes : Chiconi, Ouangani, Sada, Dembéni, Chirongui, Bandrélé, Bouéni et Kani-Kéli. La SMAE promet d’assurer une alimentation en eau de 22 heures par tranche de 48 heures.

En outre, 33 points d’eau potable collectifs devraient être opérationnels d’ici vendredi pour que les habitants du sud puissent s’approvisionner en eau. Lors de la conférence de presse de mercredi, la Préfecture ainsi que la SMAE ont insisté sur la nécessité d’avoir un usage raisonné de l’eau en cette période difficile. À titre d’exemple, le directeur de la SMAE a indiqué que l’eau qui coulait d’un robinet durant 20 secondes représentait les besoins journaliers en eau d’une personne, soit près de 8 litres. Et que laver sa voiture “consommait” 500 litres d’eau. D’autre part, la SMA E met en garde quant à la potabilité de l’eau tout de suite après la remise en service du réseau.

Ces “tours d’eau” auront lieu “jusqu’au retour à la normale”, a indiqué le Préfet, c’est-àdire jusqu’à ce que la saison des pluies débute. Ce qui, d’après Bertrand Laviec, le délégué départemental de MétéoFrance, adviendrait “mi-janvier, fin janvier dans le meilleur des cas, début février dans le pire des cas”.

Abonnement Mayotte Hebdo