test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Crise de l’eau : Un dernier effort pour garantir de l’eau potable

Auteur:

Catégorie:

Des renforts sont arrivés cette semaine afin d’assurer les distributions de bouteilles d’eau potable à l’ensemble de la population à partir du lundi 20 novembre. Le préfet de Mayotte, Thierry Suquet a tenu à les accueillir à la base vie du port de Longoni, dans la commune de Koungou, où ils sont installés, et à rappeler l’importance de leur mission.

« Vous êtes, par rapport à ces huit mois pendant lesquels nous avons travaillé sur la crise de l’eau, le dernier effort qui va nous permettre de garantir de l’eau potable à l’ensemble de nos concitoyens à Mayotte ». C’est avec ces mots que le préfet de Mayotte, Thierry Suquet, a accueilli les 150 sapeurs-pompiers, appartenant pour la moitié à la Sécurité Civile, venus en renfort à la base vie de Longoni afin d’assurer les distributions d’eau à l’ensemble de la population qui vont commencer le 20 novembre.

350.000 litres d’eau par jour

À partir de lundi, chaque membre de la population pourra aller chercher des bouteilles d’eau potable aux points de distribution de sa commune. Un litre d’eau par personne par jour est prévu, soit l’équivalent de 350.000 litres d’eau pour l’ensemble de la population de l’île. Si chaque commune a pour charge d’assurer cette distribution pour ses habitants, elles vont être épaulées par les sapeurs-pompiers et les militaires arrivés ces derniers jours. « L’objectif, c’est d’arriver à avoir des distributions quotidiennes. […] Avec l’extension de la distribution, on va avoir un point par commune tous les jours, et plusieurs à Mamoudzou. […] Jamai,s on a mené d’opération de cette envergure », déclare le préfet, avant de préciser que le fonctionnement de ces distributions sera observé pendant six jours, avant de voir si des ajustements sont nécessaires.

Même si ces hubs vont être plus nombreux que jusqu’à présent, on imagine difficilement l’attente qu’il va il y avoir à ces derniers. « On multiplie les dispositifs existants par six. Maintenant, il y’a toujours de l’eau dans les magasins, ceux qui n’ont pas envie de faire la queue sur les centres de distribution peuvent aller au Douka bé du coin et acheter leur bouteille d’eau Cristalline à 1,40 euros », commente Thierry Suquet.

« C’est un véritable enjeu pour nous »

Ces équipes de renfort sont installées à la base vie dans le port de Longoni, où le préfet a tenu à se rendre ce mercredi matin. Là, il a voulu rappeler aux forces venues de l’Hexagone les différentes mesures mises en place pour pallier à la crise, à savoir la distribution de 80.000 litres d’eau en bouteille par jour au public vulnérable depuis septembre, les tours d’eau afin de permettre de distribuer 26.000 m3 d’eau quotidiennement à travers les robinets mahorais, l’installation de cuves, le lancement d’une campagne de forages ou encore la mise en place du chemin de l’eau et des rampes. « On n’est pas sûrs qu’on continuera à tenir 26.000 m3. Si la pluie n’arrive pas, on sera obligés de descendre à 22.000, 23.000, 21.000 m3… C’est un véritable enjeu pour nous », insiste-t-il auprès des 150 nouveaux habitants de la base vie, qui devrait accueillir jusqu’à 180 renforts.

C’est désormais tout un village de tentes qui se dresse dans le port de Longoni, avec son centre de commandement, son réfectoire en toile vue sur mer, sa propre infirmerie et son propre dispositif de traitement d’eau de mer pour alimenter les sanitaires. Plusieurs élus étaient présents pour visiter ce campement avec le préfet. « On voit qu’il y a une grosse mobilisation sensée répondre à la crise de l’eau », constate le député de la deuxième circonscription de Mayotte, Mansour Kamardine, reconnaissant envers ces équipes métropolitaines venues ici, tout en espérant que tout soit mis en œuvre pour que Mayotte ne connaisse plus jamais ce genre de crise.

Dans la même catégorie