test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

« Ce qui m’a marqué, c’est la diversité présente dans le lagon »

Auteur:

Catégorie:

Présent à Mayotte pendant une dizaine de jours à l’occasion du festival international de l’Image sous-marine, le photographe Greg Lecoeur revient sur sa découverte du lagon.

Le photographe sous-marin Greg Lecoeur a pu immortaliser pour la première fois le lagon mahorais. Venu une dizaine de jours à Mayotte pour assurer son rôle de président de la 29ème édition du festival international de l’Image sous-marine de Mayotte (FIISMM), il a été marqué par la qualité du contenu présenté au public. « Les films et les photographies étaient de haut niveau », commente celui qui tient à remercier tous ceux qui ont rendu son séjour possible. Hébergé dans le sud de Mayotte au Jardin Maore, il a pu découvrir la passe en S et bien d’autres spots de plongée. « Ce qui m’a marqué, c’est la diversité présente dans le lagon, entre les coraux, les raies manta… Même s’il y avait du blanchissement, j’ai adoré évoluer dans les jardins coraliens au Nord », résume le photographe, qui a plusieurs prix à son actif, comme le Grand prix National Geographic « photographe nature de l’année 2016 », ou encore une récompense par le muséum d’histoire naturelle de Londres en 2018, et bien d’autres depuis.

Il était important pour lui de venir à Mayotte : à travers les clichés qu’il a pris au cours de son séjour, il espère pouvoir rapporter en métropole un visage de l’île dont on parle moins. « Ces derniers temps, on entend beaucoup parler de Mayotte dans les faits divers, les crises… Mais on ne dit jamais qu’on y trouve les derniers dugongs, qu’il y a une énorme biodiversité », regrette-t-il. Le photographe est persuadé du potentiel de l’île et de l’attractivité qu’elle pourrait dégager grâce à son lagon.

Faire sortir la richesse des mers

Mettre en valeur des lieux dont on ne parle pas assez pour leurs richesses, c’est une mission qui investit le travail de Greg Lecoeur. Basé à Nice, il s’attache aussi à révéler les beautés aquatiques cachées de la mer Méditerranée. « Cette mer est celle qui m’a tout donné, et comme Mayotte, on en entend souvent parler négativement, alors je vais continuer à m’investir au niveau local », compare celui qui va également continuer d’explorer les pôles Nord et Sud lors de prochaines excursions, à côté des Expédition Pelagos qu’il a lancé en Méditerranée pour associer recherche scientifique et art.

Concernant Mayotte, Greg Lecoeur a pris plusieurs clichés, notamment dans une optique de repérage. S’il ne peut nous en dire plus pour l’instant sur le projet qui en découlera, on peut s’attendre à voir à nouveau le photographe explorer le lagon mahorais.

Dans la même catégorie