asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Mayotte prospecte au Mozambique

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

La semaine dernière, du 12 au 18 avril, une délégation de CET Mayotte a effectué une visite de prospection au Mozambique.
C’est la première visite prospective officielle d’une entreprise mahoraise. Cette escapade mozambicaine a été possible grâce au concours d’Ubifrance qui s’est occupé du calage de l’agenda et des prises de rendez-vous.

L’entreprise mahoraise était représentée par son directeur général Naoioui Mhohamed, qui est aussi vice-président du Medef et président de la FMBTP, et de Soizic Duret-Motard, directrice des opérations internationales, architecte et présidente du Club Export Mayotte.
Les deux professionnels mahorais sont revenus samedi à Mayotte enthousiasmés. Le bilan de leur déplacement est positif et prometteur.

L’objectif de ce déplacement au Mozambique, explique Soizic Duret-Motard, était de « découvrir et prendre des contacts » avec les entreprises mozambicaines. Le mercredi 16 avril, les deux professionnels de CET Mayotte ont été reçus à l’Ambassade de France, à Maputo. Ils étaient accueillis par l’ambassadeur de France au Mozambique, M. Sugura, le chef du service économique, M. Fouet, et la chargée de mission économique et commerciale, Mme Dick.

À en croire de Soizic Duret-Motard, « CET Mayotte s’intéresse de très près au Mozambique pour ne pas rester en marge d’un développement fulgurant où chacun peut trouver sa place ». En effet, le Mozambique connait une croissance rapide et impressionnante. De nombreux pays y sont présents. Le pays africain ne cesse d’intéresser les investisseurs. Notre interlocutrice peut citer la Belgique, la Suisse, le Japon, l’Amérique, le Portugal, l’Italie, l’Allemagne, etc., qui sont représentés par des entreprises.

« À peine une trentaine d’entreprises françaises sont au Mozambique », avance-t- elle. Si ce chiffre peut paraître important pour Mayotte, il faut savoir qu’il est moindre au Mozambique. Elle précise que ces sociétés françaises « viennent pour un coup, mais elles ne restent pas ».

Le pas franchi par les professionnels de CET Mayotte a énormément plus aux services diplomatique et économique qui les ont accueillis.

Il est important de souligner que très peu d’entreprises françaises en général et mahoraises en particulier sont sur place, alors même que le dossier déposé par CET au titre du Fonds de coopération régionale (FCR) n’a pas été retenu et ni soutenu à Mayotte.

Outre le rendez-vous « enrichissant » tenu à l’ambassade de France au Mozambique, la délégation mahoraise a pu rencontrer des bailleurs de fonds qui agissent localement, comme l’United States Agency for International Developpment (USAID), la Banque Africaine de Développement (BAD), l’Agence française de développement (AFD), le Japan International Cooperation Agency (JICA), l’Union européenne, des investisseurs internationaux, des promoteurs nationaux, des partenaires architectes et bureaux d’études privés, des entreprises de BTP locales, etc.

Cette visite aura permis à CET Mayotte de nouer des contacts très prometteurs pour des partenariats sur des projets de construction dans le nord du Mozambique en faisant valoir ce nouvel atout d’une liaison aérienne directe d’une heure et demie de temps entre Mayotte et Pemba grâce à la compagnie mahoraise Ewa Air alors que Maputo semble bien éloignée, à presque 3 heures de vol de Pemba, peut manifester Soizic Duret-Motard.

La présidente du Club Export Mayotte imagine que la compagnie mahoraise « pourrait être intéressée par un partenariat avec le Club Export Mayotte qui pourra être un appui réel pour faire vivre cette ligne de façon régulière en incitant les entreprises mahoraises à oser tenter leur chance au Mozambique. Il semble évident et nécessaire que les entreprises mahoraises soient partie prenante dès le début de cette grande aventure et opportunité à la fois pour elles et pour la compagnie aérienne ».

La visite prospective de CET Mayotte est « avant-gardiste et très prometteuse pour celles qui suivront ». En effet, l’ouverture et le rayonnement de Mayotte dans la région passeront obligatoirement par là.

Rafik

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

La circulation dans Mamoudzou perturbée à partir de ce mercredi

La circulation dans Mamoudzou sera perturbée à l’approche de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, ce vendredi, à l’occasion de laquelle la Ville organise...

La coqueluche continue de progresser sur le territoire

Santé publique France fait le point sur la coqueluche, les infections respiratoires aigües (IRA), la gastro-entérite aigües (GEA) et la dengue à Mayotte. Pour la...

Mamoudzou s’enflamme pour les Jeux Olympiques ce vendredi

La Ville de Mamoudzou organise une fan zone pour la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques de Paris 2024. Cet événement “Mamoudzou en flamme” aura...

Assemblée nationale : Anchya Bamana et Estelle Youssouffa intègrent leurs commissions permanentes

La députée de la 1ère circonscription de Mayotte nouvellement réélue, Estelle Youssouffa, intègre de nouveau la commission permanente des affaires étrangères de l’Assemblée nationale,...

Les travaux du point de vue d’Handréma ont débuté à Bandraboua

La première pierre du point de vue d’Handréma a été posée ce vendredi 19 juillet. Ces travaux marquent le début d’un programme d’aménagements dans...