Publicités

Mayotte à Bruxelles pour le 3ème forum des RUP

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

C’est la première fois que notre département y participe. Une forte délégation d’une quarantaine de personnes est sur place, avec entre autres Daniel Zaïdani, président du conseil général, Saïd Ahamadi, 3e vice-président du CG en charge de la coopération régionale et des affaires européennes, Abdou Dahalani, président du conseil économique et social ou encore Djoundiy Omar, président de la CMA.

Le programme consacré à ces trois jours de forum et qui se termine aujourd’hui est dense.
Lundi, la délégation a visité le Parlement européen en début d’après-midi alors que les émissaires de la direction des affaires économiques du CG Michèle Balourd et Adrachi Vélou se sont rendus dans la matinée au comité de suivi Rup au bureau de représentation des Rup.
Les représentants du conseil économique et social et du conseil de la culture, de l’éducation et de l’environnement ont eux participé à une réunion technique.

Hier, le forum a débuté en présence de Johannes Hahn, commissaire européen sortant chargé des affaires régionales. En début de soirée, une convention du réseau emploi des Rup a été signée.
Ce mercredi, le forum s’achève à 14h30, avec une conférence de presse auparavant.
La délégation mahoraise doit quitter Bruxelles ce jeudi à la mi-journée.
Le 3ème Forum des Rup a été ouvert ce mardi matin, à 9h00, par les discours officiels. Ce forum, qui se tient tous les deux ans, accueille les 9 Régions ultra-périphériques de l’Europe qui concernent trois pays : France, Espagne et Portugal. La Réunion est fortement présente, avec une délégation conduite par le président de la région et sénateur Didier Robert. Dans un communiqué, il se félicite d’avoir obtenu une augmentation importante des dotations européennes à l’île voisine pour la prochaine programmation européenne 2014-2020 : 2,2 milliards d’euros : « c’est une première très belle victoire pour notre région ».

Parmi les thèmes abordés lors de ce 3ème Forum des Rup : « Comment relever le défi du chômage en mettant l’accent sur l’emploi des jeunes, de l’éducation, la formation, l’apprentissage, la mobilité et l’innovation sociale, au regard des spécificités socio-économiques et des évolutions démographiques des Rup ? », ou encore : « Comment optimiser l’utilisation des ressources pour atteindre des résultats innovants porteurs de croissance et de développement durable, qui valorisent les atouts des régions ultra-périphériques dans les secteurs du tourisme, de la recherche, de l’énergie, de l’agriculture et de la pêche ? ».

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°963

Le journal des jeunes

À la Une

Un avenir incertain pour les taxis de Mayotte

La chambre des métiers et de l’artisanat a tenu un séminaire porté sur l’avenir des taxis à Mayotte ce mercredi. L’occasion de parler des...

À Mayotte, le retour des soirées signe celui du sexisme ordinaire

On dit souvent de Mayotte qu’elle est une société matriarcale. Pourtant, tout comme en métropole, si ce n’est plus, le sexisme est ici aussi...

Balades artistiques et patrimoniales à Mamoudzou

Le projet “Nouveau regard sur ma ville 2021” mis en œuvre par la communauté d'agglomération de Dembéni-Mamoudzou (Cadema) a pour objectif de faire découvrir...

Ces mahorais qui quittent l’île aux parfums pour se construire une carrière

Asma* vit à Paris. Originaire de Mamoudzou, la Mahoraise de 28 ans affirme aujourd’hui ne pas regretter un instant avoir quitté le 101ème département...

Au conseil départemental, “l’opposition constructive” ne lâchera rien

Toujours privés d’hémicycle, les nouveaux élus du conseil départemental étaient réunis ce lundi 19 juillet dans l’Hôtel de ville de Mamoudzou pour une assemblée...