100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Vatel

Les M’tsapérois illuminent le sport mahorais

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

Tout cela démarrait avec le football, samedi après-midi au stade du Baobab, où le FCM, champion de Mayotte en titre recevait un sérieux outsider pour le sacre 2014, les Jumeaux de M’zouasia. Champions de DHT et promus en DH, ces derniers pouvaient en cas de victoire recoller au classement sur leur adversaire du jour, leader avant cette sixième journée.

Une rencontre serrée, équilibrée, durant laquelle aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence… jusqu’aux arrêts de jeu, et un coup franc magistral à l’entrée de la surface de réparation de M’zouasia, signé du meneur de jeu m’tsapérois Faïz Ali Charif. Les M’tsapérois explosent de joie une première fois.

Avec cette courte, mais précieuse victoire (1- 0), le FCM rétrograde les Jumeaux à dix points au classement, son dauphin le FC Koropa, à sept points, et envoie un signal fort dans ce passionnant championnat de DH. Pendant que les Diables rouges du FCM fêtaient au Baobab leur victoire in extremis, à 9000 km de là, d’autres Diables rouges s’échauffaient et préparaient un exploit. Celui-là beaucoup plus important.

De Mamoudzou à Paris, en passant par Tana, les champions de Mayotte m’tsapérois ont fait vibrer les Mahorais

A Paris, le BCM visait en effet une première qualification pour la finale des championnats de France Nationales 3 de basket-ball. Il fallait pour cela battre en demi-finale le Pays d’Aix Basket, une équipe métropolitaine, ce qu’aucune équipe ultramarine n’avait jamais réalisé auparavant dans cette compétition.

Comme leurs homologues en football, quelques heures plus tôt, les Diables rouges ont fait face à un bel adversaire (31-29 à la fin du premier quart-temps en faveur du BCM, 52-45 à la mi-temps, 67-66 à la fin du troisième quart-temps…). Et là encore, les Diables rouges sont finalement sortis victorieux de leur duel (89-86, score final). Le BCM est ainsi devenu le premier club de basket de l’Outre-Mer ayant battu un club de l’hexagone. Deuxième explosion de joie pour les villageois, en moins d’une demi-journée !

Les coéquipiers d’Aboubacar Madi « Aboudji » avaient un dernier exploit à aller chercher, en finale de N3, dimanche après-midi face à l’Etendard de Brest…

Dimanche matin à Tana, se jouait la finale de la Coupe des clubs champions de l’océan Indien de rugby, entre le champion de Madagascar le TFM Ankasina, et le champion de la Réunion le RC St Pierre.
Remporté par le RCSP qui conserve son titre de champion de l’océan Indien. Cette grande finale, dominée par les Réunionnais a été précédée par la petite finale, dite de deuxième division.

Premier club des DOM-TOM à battre une N3, le BCM entre dans l’histoire du basket-ball ultramarin

Elle opposait la sélection de Boeny au champion de Mayotte, le DSP… de M’tsapéré. Après le champion de Mayotte de football et de basket- ball, c’était donc au tour du champion de Mayotte de rugby, toujours originaire de M’tsapéré, d’entrer en action. Le bon début de partie des Despérados a conditionné la suite et la fin d’une partie, qu’ils remporteront 29 à 15, passant cinq essais aux joueurs de Majunga.

Comme le RC Mamoudzou en 2011 et 2012, le DSP fait honneur au rugby mahorais en gagnant sa confrontation face à une sélection régionale de Madagascar. En gagnant la CCCOI, deuxième division. Retour en métropole, dimanche après-midi pour la finale des championnats N3 entre le BCM et l’Etendard. Les Brestois effectuent un premier quart temps remarquable et dominent les M’tsapérois (31- 20).
Encore sur leur nuage – ou fatigués par les efforts de la veille contre la Pays d’Aix –, ceux-ci vont mieux défendre au deuxième quart temps, encaissant deux fois moins de points (47-36 à la mi-temps). Mais la différence est faite et les Finistériens feront tout pour la conserver. L’Etendard de Brest s’impose 80-63 et devient champion de France de Nationale 3.
Le BC M’tsapéré est son vice-champion.
L’Etoile de l’Ouest de la Guadeloupe accrochera la 3ème place en battant à son tour le PAB (76-72). En 24h, les Mahorais, et les M’tsapérois en particulier ont vécu de grandes émotions, entre le stade du Baobab, Tana et Paris.

Un week-end exceptionnel qui restera sans doute gravé dans l’esprit des Diables Rouges – et des Despérados.

I.M

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1000

Le journal des jeunes

À la Une

Toutes les informations à connaître sur vos candidats aux élections législatives

Le ministère de l’Intérieur a publié ce mardi 24 mai la liste des candidats officiels enregistrés en préfecture pour le 1er tour des élections...

La Cimade annule sa procédure judiciaire entamée contre le Collectif des Citoyens

Le procès à l’encontre de trois membres du Collectif des Citoyens poursuivi par la Cimade, qui devait avoir lieu ce mardi 24 mai, a...

Une boutique pédagogique pour former les futurs professionnels de la vente à Sada

Premier dispositif de cette envergure à Mayotte, la boutique pédagogique du lycée de Sada a ouvert ses portes salle B210, ce mardi 24 mai...

Débat télévisé : une question de légitimité …

Dans le cadre des élections législatives 2022, la télévision publique organise ses traditionnels débats permettant aux différents candidats en lice de défendre leurs programmes...

Diabète : « Si une personne est petite et en surpoids, il y a déjà un facteur de risques. »

Ce mardi 24 mai se déroulait une matinée de sensibilisation sur la thématique du diabète. Organisée par le centre communal d’action sociale de la...
/* CODE DE SUIVI LINKEDIN----------------------------------------*/