100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

Construire un tunnel entre grande-terre et petite-terre

À lire également

Quand la population mahoraise prépare la riposte

Sur les réseaux sociaux ou dans la rue, formellement ou spontanément, les initiatives se multiplient pour répondre à la délinquance qui flambe à nouveau sur l’île aux parfums. Au risque, parfois, de voir l’exaspération prendre le pas sur la loi. 

Mayotte : une naissance dont ils se souviendront

Une naissance dans la rue, ce n’est pas si courant. C’est pourtant ce qu’ont vécu Jonathan et Mouna, lundi 18 mai, date à laquelle Sarah, leur petite fille, a décidé d’arriver. Un évènement auquel ont participé quelques passants, sur les lieux par hasard. Et quand s’improvise une chaîne de soutien, cela donne une belle histoire. Récit. 

À Mayotte, “le confinement a révélé la capacité perverse de certains à faire du mal aux autres sans qu’ils ne s’en rendent compte”

Deux mois de confinement peuvent en dire long sur un individu, mais ils peuvent également dévoiler les pires et les meilleurs aspects d’une société. La crise sanitaire a mis en évidence les failles de la société mahoraise, partagée entre la conscience de certains et l’irresponsabilité des autres. Le sociologue Combo Abdallah Combo nous explique pourquoi il est urgent de tirer les leçons de ce confinement et essayer de changer la donne. 

Camille Miansoni, procureur de Mayotte : “Mon rôle est de protéger la société avant tout”

L’affaire du rapt en Petite-Terre qui suscite l’émoi dans l’ensemble du Département est révélatrice de nombre de maux dont souffre la société mahoraise au sein de laquelle nombre de personnes semblent valider l’idée que l’on puisse se faire justice soi-même à défaut d’une carence supposée de l’État. Le procureur de la République, Camille Miansoni, revient ici sur ces éléments. C’est aussi l’occasion pour lui de rappeler le rôle qu’il occupe et la vision qui l’anime alors que les critiques pleuvent sur sa personne.

Un temps imaginé, le pont entre Petite-terre et Grande-terre n’aura été qu’un fantasme. De toute façon, cela n’aurait pas été très beau sur le lagon. En revanche, pourquoi pas un tunnel ?

En mai dernier, on fêtait les 25 ans de l’inauguration du tunnel sous la Manche. À Mayotte, bon nombre d’habitants imaginent un pont pour relier Grande-Terre à Petite- Terre. Mais un pont sur le lagon, c’est moche, alors pourquoi pas un tunnel ? La distance ne représente que 1,8 km : bien loin des 50,5 kilomètres séparant le sud-est du Royaume- Uni au nord de la France. Dans le monde entier, il existe peu de tunnels sous-marins connectant deux îles. Le plus long se trouve au Japon, entre Honshu et Hokkaido. En Europe, l’un des plus célèbres se trouve aux Îles Féroé et permet de rejoindre la ville de Leirvik depuis Klaksvik au terme d’un trajet de 6,3 km. Dans l’océan Indien, un projet est en prévision aux Seychelles. Il consiste en la construction de deux tunnels sur Mahé. Le principal devrait relier Grand Anse, à l’ouest, à Providence, à l’est. L’autre serait entre le district nord de Beau Vallon et English Rivers, un district central. L’étude estime qu’une fois le chantier démarré, il faudrait environ trois ans pour le mener à bien et qu’il devrait coûter plus de soixante millions de dollars. Si l’on tient compte du fait qu’un projet de pont entre Petite-Terre et Grande-Terre ne répond pas aux objectifs fixés par le plan global de transports et de déplacements puisqu’il amènerait une grosse partie du trafic en centre-ville, il apparaît comme peu probable qu’un tunnel soit dans les cartons. D’autant plus que la construction est estimée à plus de 220 millions d’euros d’investissement et que le Département ne semble pas avoir les ressources financières suffisantes pour assumer une telle opération. De facto, un tunnel est pour le moment inconcevable sur l’île aux parfums. Mais qui sait ? Un jour peut-être…

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...

À Koungou, un week-end de violences qui laisse des traces

Parties d’une simple embrouille entre jeunes de Koungou, les violences de samedi, dimanche et lundi matin ont laissé place à un climat pesant sur...

Yann Le Bris, procureur de la République : « Une problématique générale d’ordre public »

Si les investigations se poursuivent dans l’espoir d’interpeller les fauteurs de trouble à l’origine du week-end agité sur Koungou et Majicavo, le procureur de...

Plus de 30 millions d’euros pour construire la cité administrative régionale

Commandé sous l'ancienne mandature, le projet de cité administrative régionale sur le site du conseil départemental est bel et bien sur les rails. Les...