L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

9000 mercis !

Une heure de natation avec le champion olympique Alain Bernard

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Jeudi 24 février 2022, les sixièmes du collège de Sada ont accueilli lors de leur cours de natation hebdomadaire un invité de marque : Alain Bernard, le premier français à avoir remporté un titre olympique sur 100 mètres nage libre. Un honneur pour les petits nageurs, surexcités à l’idée de montrer leurs performances au médaillé des plus grandes compétitions mondiales.

Quoi de mieux que les conseils d’un champion olympique pour apprendre à nager ? Sur le sable de Tahiti Plage ce jeudi matin, soixante jeunes sadois se jettent à l’eau sous l’œil attentif de la star française des Jeux Olympiques 2008 et 2012, Alain Bernard.

« Alors parmi vous, qui sait nager ?” Devant une horde de mains levées, l’ancien athlète très pédagogue se prend rapidement au jeu. “Je veux nager, mais surtout aller vite”, lance Khaleb* qui se voit déjà chanter la marseillaise à l’aune des Jeux olympiques de Paris 2024. “D’abord, on va apprendre à bien nager et après, on nagera vite, d’accord ?!”, s ‘amuse le natif d’Aubagne. Peu à peu, les bavardages cessent. Disciplinés, les élèves conversent joyeusement avec leur intervenant du jour.

Comme un poisson dans l’eau

D’un ton calme et avec beaucoup de douceur, le colosse d’un mètre quatre-vingt-seize répond tour à tour aux demandes des collégiens. “Êtiez-vous stressé quand vous avez appris à nager ?”, “À quel âge avez-vous appris à nager ?”, “Avez-vous appris à nager à la piscine ou dans la mer ?”, “Est-ce que vous en avez déjà eu marre de nager ?”, “À quoi pensez-vous quand vous nagez ?” Un flot de questions déferle sur le nageur.

Habitué aux échanges avec les jeunes, Alain Bernard confie intervenir partout en France pour promouvoir la construction de piscines afin que chacun soit en capacité d’évoluer en toute sécurité en milieu aquatique. À Mayotte l’apprentissage de la natation se pose comme une véritable problématique. En effet, les infrastructures et le personnel qualifié manquent à l’appel. Comme Hugo, Cyril, Guillaume, professeurs d’éducation physique et sportive au collège de Sada, les enseignants font passer aux jeunes la certification du savoir nager. Malheureusement, avec un seul cycle sur l’ensemble de leur scolarité, plus de la moitié des enfants ne peuvent acquérir les compétences nécessaires à la nage en eau libre.

Le lagon, aire de jeu des petits mahorais

Maillot enfilé et lunettes de piscine sur le nez, place aux choses sérieuses. Après quelques minutes à les observer depuis la plage, l’appel de l’océan Indien est plus fort que tout et Alain Bernard rejoint les jeunes et leurs professeurs. Au programme : conseils, jeux et courses pour terminer cette heure de natation. Le lagon met tout le monde d’accord et l’ensemble des nageurs sortent des vagues avec le sourire aux lèvres.

Si pour l’instant, il leur reste encore des progrès à faire avant d’atteindre les 8 à 9 km/heures auxquels nage Alain Bernard, la motivation des jeunes est là. “Au sein du 101ème département, le contexte de crise de l’eau notamment freinent la construction des piscines, ce sont ces enfants volontaires et leur envie d’apprendre qui nous donnent la force de lutter pour développer des infrastructures et leur offrir la possibilité de s’épanouir dans l’eau”, affirme celui qui a parcouru plus de 50.000 kilomètres de bassin à la nage en 15 ans, soit plus les 40.075 kilomètres que mesure la circonférence de la Terre…

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1076

Le journal des jeunes

À la Une

Barrages : à quelles aides ont droit les entreprises ?

Sur « potentiellement 5.000 salariés » à Mayotte, indique Christian Pichevin, directeur régional des finances publiques (DRFIP) sur l’île, 300 demandes d’activité partielle auraient été formulées...

VIDEO. Les leaders des Forces vives demandent la levée des barrages

Safina Soula et d'autres représentants des Forces vives ont appelé le reste du mouvement à la levée des barrages ce jeudi matin, lors d’une...

Miréréni-Combani : le conflit intervillages s’enflamme

Le face-à-face entre bandes de délinquants basées à Miréréni et Combani s’était quelque peu tassé avec le mouvement social. Cela n’a pas duré. Les...

Barrages : « La sécurité a toujours été la première revendication de la base »

Ce mercredi, plusieurs barrages sont encore en cours sur l’île, malgré une volonté de levée de la part de la majorité des leaders des...

Barrages : Maintien ou non ? Le flou demeure chez les Forces vives

Représentants des Forces vives et principaux groupes de barragistes peinent à s’entendre et beaucoup de gens sur l’île s’interrogent sur la direction que prend...