100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

40000 followers sur facebook

Top départ pour les baccalauréats professionnels

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Dans les starting-blocks pour les premières épreuves de leur baccalauréat, mardi 14 juin, les élèves en filières professionnelles du lycée polyvalent de Kawéni ont reçu la visite du recteur, Gilles Halbout. Venus pour les encourager, le représentant de l’Éducation nationale n’a eu de cesse de rappeler l’importance de ces “voies d’excellence”.

Stylo, feuille, pièce d’identité, les élèves sont prêts à composer. Au programme ? Épreuve de Français dans la matinée et d’Histoire-Géographie dans l’après-midi. “Nous avons 450 élèves qui passeront l’examen du baccalauréat sur l’ensemble de la semaine”, détaille Philippe Nicault, proviseur adjoint au sein du lycée polyvalent de Kawéni. Ce mardi 14 juin, ce sont les baccalauréats professionnels qui sont à l’honneur. Au total soixante-dix élèves composeront pendant pas moins de 4h30 tout au long de la journée.

Devant les salles, l’heure est à la détente, entre rire et euphorie. Les élèves ne semblent pas appréhender l’épreuve qui les attend. “Ils sont bien préparés par leurs professeurs”, assure le l’adjoint du chef d’établissement. Dans le calme, les lycéens entrent en classe et attendent patiemment que les sujets soient décachetés. Alors que le stress commence à se lire sur leur visage, Gilles Halbout, arrive pour les encourager. Poussant une à une les portes des cinq salles d’examen, il apporte un peu de soutien à ceux qui seront, on le souhaite, bientôt de futurs bacheliers.

Des filières trop souvent oubliées

“Aujourd’hui a lieu le début des épreuves communes générales du baccalauréat du bac professionnel », détaille le recteur. Avec 1.300 élèves à la rentrée 2020 et 1.500 à celle de 2021 à Mayotte, ces filières sont en pleine expansion. “Nous avons la volonté de développer les voies professionnelles sur le territoire afin de former nos jeunes aux métiers dont l’île a besoin”, explique Gilles Halbout. Hôtellerie, restauration ou encore service, le lycée polyvalent de Kawéni prépare ses élèves à diverses professions porteuses d’emploi. Valoriser ces filières et ouvrir des perspectives d’avenir tel est l’objectif affiché par le rectorat. “Au sein de l’académie, un peu moins de 5.000 élèves passeront le baccalauréat. Nous parlons constamment des filières générales, mais il ne faut pas négliger les parcours professionnels qui sont des voies d’excellence”, conclut le responsable de l’académie.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1006

Le journal des jeunes

chab-journal-des-jeunes-5

À la Une

Développement de Mayotte : « un défaut d’organisation lié à un défaut de collaboration »

Le rapport public thématique de la Cour des comptes et de la chambre régionale des comptes sur les plans de développement pour Mayotte a...

« Je pense que le regard du monde pourrait se tourner vers Mayotte »

Les relations entre l’île de Madagascar et sa voisine mahoraise continuent de se renforcer avec l’organisation des Ateliers de la coopération, ce jeudi. Une...

Yes Ko Green, premier festival éco-responsable à Mayotte

Le premier festival éco-musical gratuit et ouvert à tous est organisé ce samedi 2 juillet de 9h à 19h au M'haju à Bandrélé. Une...

Les séniors à la découverte des archives départementales de Mayotte

Le conseil départemental et le centre communal d’action sociale de Mamoudzou ont organisé ce jeudi 30 juin une visite des archives départementales pour les...

Une fête de fin d’année pour faire parler de l’école primaire Doujani 2

L’école primaire Doujani 2 a organisé une grande fête de fin d’année ce jeudi 30 juin avec l’ensemble de ses élèves. C’est sous un...