test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Retards de bourses et aides à la continuité territoriale

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Ils sont nombreux à se plaindre sur le groupe d’entraide des étudiants mahorais sur les réseaux sociaux. La colère des étudiants mahorais poursuivant leur cursus en métropole concerne l’absence de paiement de leur bourse dans le cadre de la mission de la Direction des politiques scolaires et universitaires (ancienne Dasu) du Conseil départemental. Ces retards varient entre 1 et 3 mois suivant les cas.

Selon l’association des étudiants du Centre universitaire de Mayotte (AECUM) ils sont liés à des problèmes de mandatement du trésor public. “En d’autres termes le Conseil départemental a mis du temps pour demander le versement des bourses au trésor public”, explique le président de l’organisme, Saïd Abdallah S. Mohamadi. “Certains disent que ces retards sont liés au changement d’organigramme au sein du département, mais on n’a pas de réponse officielle”.

L’autre souci que rencontrent actuellement ces étudiants concerne Ladom (L’agence de l’outremer pour la mobilité). Depuis le lancement de la nouvelle plateforme de l’agence, il est demandé aux jeunes mahorais, dans le cadre de leur demande d’aide à la continuité territoriale pour revenir dans l’île pendant les vacances, de fournir des documents qu’ils n’avaient pas besoin de transmettre auparavant. Contactés Ladom et la Direction des politiques scolaires et universitaires n’étaient pas joignables hier.

“Quand un bachelier part effectuer ses études en métropole pour que son billet soit pris en charge, il doit transmettre une attestation de saturation ou d’inexistence de filière dans le 101ème département”, explique le président de l’association des étudiants de Dembéni. Autrement dit, s’ils n’ont d’autre choix que d’aller à La Réunion ou en métropole pour poursuivre leurs études dans leur domaine qui est soit bouché, soit inexistant à Mayotte, ils peuvent être candidats à cette bourse.

C’est la condition sine qua non pour profiter du billet d’avion tout frais payé. Mais à présent, Ladom réclame aussi ces attestations pour les retours dans l’île durant les congés universitaires d’été. Or, de nombreux étudiants n’arrivent pas à se procurer ces documents.

Le CUFR fournit ces attestations à la demande des bénéficiaires, mais en ce qui concerne le certificat de saturation, le centre universitaire est obligé d’attendre la réponse du préfet qui délivre ce document.

“Après les l’enregistrement des inscriptions pour l’année universitaire suivante, nous envoyons nos chiffres au préfet qui ensuite nous donne les attestations que nous transmettons dans la foulée aux étudiants qui n’ont pas été retenus au CURF et qui doivent donc aller en métropole pour poursuivre leur cursus”, explique Warda Halifa, chargée de missions administratives au Centre universitaire. En attendant, les étudiants qui souhaitent revenir pour les vacances et qui peuvent attester que leur filière n’existe pas encore à Mayotte, il leur suffit d’effectuer leur demande auprès du CUFR qui leur enverra l’attestation.

Mais en attendant, certains étudiants réalisent eux-mêmes leur propre attestation au risque que leur dossier soit rejeté par Ladom. D’autres n’envisagent même plus de revenir pour les vacances par peur de ne pas avoir l’argent suffisant pour payer le billet retour au cas où ils ne pourraient pas obtenir l’aide de l’agence.

GD

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...