Rentrée à plein au lycée de Mamoudzou nord

Rentrée à plein au lycée de Mamoudzou nord © GV La vice-rectrice Nathalie Costantini et le proviseur du lycée de Mamoudzou nord, François Cuilhé, devant l'entrée flambant neuve de l'établissement.

C'était le grand jour de test au nouveau lycée de Mamoudzou Nord. Hier en effet, la totalité des élèves de l'établissement était réunie. Au total, 1500 élèves, pour un lycée prévu pour… 1500 élèves. On est dans les clous, mais dès l'année prochaine, les locaux seront trop petits.

"Il est prévu 2200 élèves pour la rentrée prochaine, soit 60 classes pour 47 actuellement", commente le proviseur de l'établissement, François Cuilhé. De quoi inquiéter un peu les parents d'élèves, toutefois satisfaits de la livraison dans les délais de ce lycée. Leur représentante, Madi Anlianti, confie ainsi quelques craintes pour la rentrée prochaine, mais aussi son contentement à la vue de l'établissement flambant neuf : "Nous espérons que la prochaine rentrée se passera au mieux avec tous les élèves qui seront là en plus. Mais pour l'heure, nous sommes très satisfaits de ces locaux. Il est très important que les élèves puissent bénéficier d'une bonne qualité d'éducation."

Un lycée à vocation international

Il faut bien dire, en effet, que le nouvel établissement se veut être à la pointe, et ouvert sur le reste du monde. "Il est destiné à être un lycée international", rappelle le proviseur. Une vocation qui se déroule en trois points : 

- l'apprentissage de langues nouvelles, avec dès cette année et pour la première fois, l'apprentissage du portugais comme langue vivante, mais aussi une expérience menée ou à mener sur le soihili, l'italien ou encore le chinois.

- la mise en place d'un programme international pour donner la possibilité aux élèves de réaliser des stages dans la zone océan Indien. D'ailleurs, 30 élèves en bénéficieront dès cette année en partant vers Madagascar, les Seychelles, etc.

- l'accent mis sur la culture, avec des partenariats avec d'autres territoires. Au mois d'avril sera ainsi organisé un festival de théâtre lycéen sur cinq jours, rassemblant quelques 200 élèves de la métropole et de La Réunion, et, à terme, l'arrivée de la section cinéma. "Il s'agit là d'un lycée contemporain, pour un enseignement contemporain", s'est réjouie la vice-rectrice.

Reste encore désormais à achever la deuxième tranche des travaux, avec notamment le réfectoire, qui sera commun avec le collège. Un équipement dont l'exploitation se fera via une délégation de service public, et qui est devenu indispensable: "La restauration fait désormais partie de réalités de l'éducation mahoraise, a commenté Nathalie Costantini. C'est du carburant pour apprendre." 

Enfin, ce lycée de Mamoudzou nord se dotera après les vacances de la Toussaint d'un vrai nom. Celui-ci se fera de manière collégiale avec notamment, la participation des élèves et des parents d'élèves.

 

Une rentrée qui s'est bien déroulée

Cette année, ce ne sont pas moins de 97000 élèves qui ont fait leur rentrée à Mayotte. Soit 10000 de plus que lors de la première rentrée mahoraise de l'actuelle vice-rectrice Nathalie Costantini, il y a quatre ans. Pour autant, malgré le chiffre impressionnant, celle-ci s'est "Très bien passée", s'est réjoui la responsable : "Malgré le problème de l'essence, tout le monde s'est mobilisé pou rassurer la prérentrée, puis la rentrée." 

Une rentrée placée toutefois sous le signe de grève à venir. "Nous avons déjà reçu les organisations syndicales, a déclaré Nathalie Costantini. Les revendications qu'elles portent ont été portées à l'ancien gouvernement et le seront au nouveau." Et de souligner que sur les conditions de sécurité au sein et aux abords des établissements, le vice-rectorat avait engagé une réflexion et un travail sur cette question "Très importante."

 

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo