100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Depuis 20 ans à Mayotte !

La maison de l’entrepreneuriat, le lieu de tous les possibles pour les lycéens des Lumières

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Pas de rentrée avant août à Mayotte pour la CGT Éduc’action

Suite au plan de déconfinement présenté par le premier ministre ce mardi, la CGT Éduc’action a décidé de taper du poing sur la table pour que la rentrée mahoraise ne se calque pas sur les modèles métropolitains. Celle-ci est en effet jugée, au regard des moyens comme de l’avancée épidémique tout simplement inenvisageable avant fin août.

Ouverte depuis le 20 septembre dernier, la maison de l’entrepreneuriat a été officiellement inaugurée ce mercredi au lycée des Lumières. Un lieu pour accompagner les élèves désireux de monter leur entreprise et susciter des vocations. Tous les partenaires du projet sont unanimes : le développement économique de l’île est entre les mains de la jeunesse. À elle de s’en saisir.

« Je sais vers qui me tourner si je veux monter une boîte. » Debout sur l’estrade de l’amphithéâtre du lycée des Lumières, Romain dégage un sacré self-contrôle face aux grands pontes économiques mahorais réunis ce mercredi 29 septembre à l’occasion de l’inauguration de la maison de l’entrepreneuriat. Invité à témoigner après avoir pris part à la première permanence de la Couveuse d’entreprises Oudjerebou, quelques jours plus tôt, le futur bachelier se dit « conquis » par cette rencontre même s’il n’a pas réellement pour ambition de passer le cap. À ses côtés, Zaim ressort lui aussi d’un échange constructif avec un agent de Pépite Mayotte, sur « la découverte des statuts et les aides pour financer les projets ». « Il y a des opportunités sur le territoire », lance convaincu l’étudiant en 2ème année de BTS commerce international.

L’idée de ce lieu inédit, aménagé par la classe de terminale de STD2A (sciences et technologies du design et des arts appliqués), remonte au mois de juin. Une nouvelle initiative à mettre sur le dos de Patrick Loval, le proviseur de l’établissement scolaire. « Ce qui m’importe est l’efficacité dans le travail », martèle-t-il, au moment d’inviter les enseignants à « faire vivre cette maison de l’entrepreneuriat ». Son crédo ? « Il faut que les élèves déposent leurs idées d’entreprise, le vrai pouvoir est économique. Nous devons les aider à s’en saisir. Et si nous y arrivons, nous n’aurons pas perdu notre temps. » Un discours clair, net et précis !

« Une culture à développer dès le plus jeune âge »

Ce leitmotiv est largement relayé par les partenaires présents le jour J. « Lancez-vous : l’avenir de Mayotte vous appartient » ; « Votre destin est entre vos mains, créer c’est déjà avoir une idée » ; « L’entrepreneuriat est une culture à développer dès le plus jeune âge ». Tour à tour, Wirdani Djae de l’association pour le droit à l’initiative économique (ADIE), Charaf Boina d’Oudjerebou ou encore Isabelle Chevreuil de l’association Entreprendre pour apprendre prêchent la bonne parole. Et surtout les bienfaits de ce projet qui doit permettre « d’accompagner et de susciter l’envie d’entreprendre », résume Claudine Hoareau, la coordinatrice de la maison de l’entrepreneuriat au sein du lycée des Lumières. « Vous avez un bassin régional qui vous offre d’énormes perspectives. Attendez-vous à une perpétuelle formation et ouverture d’esprit, tout en vous adaptant », prévient pour sa part Hakim Nouridine qui a notamment lancé le label Greenfish.

Ambitieuse, la démarche pourrait bien en attirer plus d’un, des simples curieux aux plus adeptes. Peu importe les raisons, les différents ateliers proposés doivent avant tout poser les graines de l’entrepreneuriat dans les têtes de la nouvelle génération. Et lui donner les clés de la réussite. « Vous êtes le visage de ceux qui ont envie d’apprendre et de s’impliquer pour le territoire », se réjouit le recteur Gilles Halbout. Pas peu fier de pouvoir compter sur un nouveau rapprochement entre l’Éducation nationale et le monde économique du 101ème département. Toujours est-il que cette maison de l’entrepreneuriat verra vraisemblablement passer entre ses murs les chefs d’entreprise de demain.

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Piste longue : la solution en remblai-digue privilégiée

La direction générale de l’aviation civile vient de publier une plaquette intitulée « Remblais ou pilotis » qui compare les solutions envisagées pour la construction de...

Un petit pas pour Mayotte, un grand pas pour le droit du travail

Mardi 18 janvier, les premiers conseillers prud'homaux de Mayotte ont prêté serment devant le président du tribunal, Laurent Ben Kemoun, et le procureur de...

Gendarme renversé : un individu en garde à vue, deux autres à l’hôpital

Lundi soir, vers 21h, lors d’un contrôle lié au couvre-feu à Chirongui, un véhicule a foncé sur un gendarme de 25 ans. Plaqué sur...

« On ne pouvait plus laisser pourrir les livres »

Les propriétaires d’une maison de la rue Pasky à Mamoudzou veulent récupérer leur rez-de-chaussée, abandonné depuis trois ans par l’association des parents d’élèves du...

Au gymnase de Cavani, 20% des 250 tests quotidiens sont positifs

Si la légère baisse des indicateurs épidémiologiques entre le 5 et le 11 janvier laisse présager une circulation moins active du virus, la course...