asd

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Incendie au collège de Dzoumogné : les épreuves du brevet seront déplacées au lycée professionnel

À lire également

Les communes mahoraises ouvriront-elles les écoles le 18 mai ?

Au niveau national, les enfants reprennent officiellement le chemin de l’école à partir d’aujourd’hui. Chez nous, la rentrée a été repoussée au 18 mai, date potentielle du déconfinement. Les plus petits seront les premiers à ouvrir le bal si leurs parents acceptent de les envoyer puisque la décision définitive leur revient. Mais l’ouverture des établissements scolaires ne dépend uniquement que du bon vouloir des maires. Pour le moment, une très grande majorité d’entre eux affirme ne pas être capable de recevoir les élèves, principalement par manque de moyens. Votre commune sera-t-elle prête à ouvrir les écoles dans une semaine ? Réponses des 17 maires. 

Transport scolaire à Mayotte : « Si le département ne bouge pas, il n’y aura pas de bus pour la rentrée scolaire »

Les chauffeurs de la société Matis ont déposé un préavis de grève pour le 18 août, après que le conseil départemental a modifié une clause de l'appel d'offre de marché public du transport scolaire. Dans le dernier texte en date, l'entreprise qui remportera la délégation ne sera plus obligée de reprendre les employés du délégataire sortant. 80 emplois pourraient ainsi être menacés, à l'instar des droits des employés, acquis pour certains depuis 2010.

Les néo-contractuels font leur rentrée

Au programme pour la première journée, une conférence sur "l’éducation prioritaire et le contexte plurilinguisme", des interventions de professionnels de l'Éducation nationale et des ateliers destinés aux enseignants débutants. Au cours de la deuxième journée, était proposée une conférence intitulée "Connaître le système éducatif et ses attentes, ce que l’Éducation nationale attend des élèves du 21ème siècle, les gestes professionnels et la posture de l’enseignant".

Mayotte : Erasmus +, 6 mois pour changer de vie

Pour la première fois, des Mahorais ont pu bénéficier du programme Erasmus + en partant directement de Mayotte. Entre 2018 et 2020, 22 stagiaires sont partis par petits groupes en Angleterre et à Malte pour une durée de 6 mois. Les derniers sont rentrés il y a quelques jours, les yeux remplis d’étoiles. 

Après l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, ce dimanche 23 juin, la piste criminelle est privilégiée (voir encadré). L’établissement étant fermé jusqu’à nouvel ordre, les épreuves du brevet des collèges se tiendront finalement au lycée professionnel de Dzoumogné. Trois questions à Jacques Mikulovic, recteur de l’académie de Mayotte.

Flash Infos : A la suite de l’incendie qui a ravagé le collège de Dzoumogné, comment vont s’organiser les cours ?

Jacques Mikulovic : Actuellement, les élèves ne peuvent pas retourner dans le collège car l’enquête suit son cours. Des experts sont encore sur les lieux pour recueillir un maximum des preuves.  Nous suivons les instructions et une commission donnera son avis pour savoir quand les élèves pourront regagner l’établissement. En attendant, les cours se font à distance comme au moment du Covid-19.

Jacques Mikulovic, recteur de l’académie de Mayotte.

F.I. : Comment les élèves vont-ils passer le brevet des collèges ?

J.M. : Notre priorité est de faire passer les épreuves du brevet des collèges qui se déroulent le 1er et 2 juillets prochains. Nous venons de décider qu’elles se tiendront au lycée professionnel de Dzoumogné, situé juste en face du collège. Il était nécessaire de prendre une décision rapide car cela suppose une grosse organisation, avec un nombre de salles nécessaires, les convocations de surveillants, de professeurs.

Une trentaine de pompiers sont intervenus pour maîtriser l’incendie.

F.I. : Quels sont les défis à mettre en place pour pouvoir réaccueillir les élèves ?

J.M. : Au total, ce sont plus de dix salles qui ont été impactées par l’incendie mais aussi le centre de documentation et d’information (CDI) et une coursive. Avant d’accueillir de nouveau le public dans l’établissement, nous aurons donc besoin de l’avis d’experts.

Quatre bâtiments ont brûlé

Ce dimanche 23 juin, vers 16 h, un incendie a ravagé le collège de Dzoumogné, établissement qui accueille 1.200 élèves. Quatre bâtiments ont brûlé, « les pièces qui se trouvaient au milieu se sont complètement effondrées », renseigne Sulliman M’Déré, commandant au service départemental d’incendie et de secours (Sdis). Onze salles de classe, le centre de documentation et d’information (CDI) et quelques bureaux ont brûlé.

Plusieurs départs de feu ont été identifié et une enquête a été ouverte par la gendarmerie. Avec l’aide du chef d’établissement présent sur place et des plans, les sapeurs-pompiers ont pu circonscrire l’incendie. « La principale difficulté a été d’arrêter la propagation du feu alors que la charpente du collège est en bois », précise le commandant du Sdis. Une trentaine de pompiers sont intervenus, le préfet, le recteur et l’adjoint de Dzoumogné en charge de la sécurité se sont également rendus sur place. L’incendie n’a fait aucun blessé.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Un bilan Mayotte Place nette « positif » selon le préfet

Ce mardi 16 juillet, le préfet a tenu une conférence de sécurité, en présence des élus mahorais, pour leur faire le compte-rendu de l’opération...

Dans l’attente de leurs papiers, des jeunes apprennent à créer un jeu vidéo

L’association Web Cup a animé la semaine dernière une formation de création de jeu vidéo au sein du Centre régional information jeunesse de Mayotte...

A Mlezi Maoré : « On a pu amortir les perturbations »

L’année 2023 a été compliquée chez Mlezi Maoré. Faute de financements, l’association qui œuvre dans le social et la santé a dû procéder à...

« Un contrôle interne insuffisant » de l’association Mlezi Maoré

La Chambre régionale des comptes a rendu public vendredi 12 juillet son rapport d’observations sur l’association Mlezi Maoré. Il souligne notamment un « contrôle interne...

Salime M’déré « a tout perdu »

Suite à l’arrêté du préfet de Mayotte du 25 juin dernier, portant démission d’office Salime M’déré a perdu son poste de premier vice-président du...