Des lycéens mahorais, jurés aux César

Des lycéens mahorais, jurés aux César

Le ministère de l’Éducation nationale et l’Académie des arts et techniques du cinéma ont décidé de s’associer pour lancer ensemble le premier César des lycéens. Parmi les classes sélectionnées pour faire partie du jury, une classe mahoraise, seule représentante de l’Outre-mer dans ce projet d'envergure nationale.  

Ils sont "particulièrement fiers de représenter leur lycée et Mayotte !" C'est dans l'amphi bondé du lycée de Mamoudzou Nord que s'est déroulée vendredi, dans une ambiance survoltée, la cérémonie d’ouverture de la première édition des César des lycéens à Mayotte, dirigée d'une main de maître par Layane et Mounissa, élèves en Terminale L, spécialité "cinéma et audiovisuel", au lycée de Mamoudzou Nord.

Élaboré sur le même principe que le Goncourt des lycéens dans le domaine littéraire, ce nouveau prix sera remis le 13 mars prochain à la Sorbonne, un peu en marge de la cérémonie officielle. Au total, 55 classes de Terminale ont été sélectionnées pour participer au jury sur l'ensemble du territoire national.

D’après Didier Cauret, le directeur du cabinet du vice-recteur à Mayotte, ce type d’événement va permettre aux élèves mahorais de "s’inscrire dans un événement culturel majeur, sans compter le fait que (les lycéens) pourront exprimer et vivre pleinement leur passion pour le cinéma tout en développant un certain esprit critique". Cerise sur le gâteau, les jeunes auront la possibilité de pouvoir rencontrer des professionnels du cinéma tels que des "producteurs, monteurs, régisseurs ou acteurs".

 "Bluffés" par le film d'Alex Lutz

Parmi les sept films en lice pour obtenir le César 2019 des lycéens cette année : 

- Les Frères Sisters, Jacques Audiard

- Jusqu’à la Garde, Xavier Legrand

- En Liberté ! Pierre Salvadori

- La Douleur, Emmanuel Finkiel

- Le Grand Bain, Gilles Lellouche

- Guy, Alex Lutz

- Pupille, Jeanne Herry

Tous ces longs-métrages devront être visionnés par les jurés, qui ont d’ailleurs déjà commencé à organiser les projections. Ils ont notamment été bluffés par la performance d’Alex Lutz dans Guy. "Le maquillage et le jeu de l’acteur m’ont vraiment impressionné", raconte Taourine. Vendredi après-midi, après la cérémonie d’ouverture, c’était au tour de Pupille, de Jeanne Herry, d’être projeté dans l’amphithéâtre du lycée. Les votes seront clos vendredi 22 février à 16h et rendus publics le 25 février. Jusque-là, patience donc, et rendez-vous d’ici la fin du mois.

Abonnement Mayotte Hebdo