Mayotte: "Soleil, mer et pauvreté"

Mayotte: "Soleil, mer et pauvreté"

À l’occasion de la deuxième édition des Rencontres nationales du tourisme outremer qui s’est tenue lundi dernier, le ministère des outremers a publié la synthèse de la toute première étude sur la notoriété et l’image des destinations ultramarines sur le marché hexagonal, réalisée par la société Harris Interactive.

 

Malheureusement, sans surprise Mayotte est loin derrière les Antilles ou la Réunion en termes de destination privilégiée et l’île souffre de sa réputation liée à la pauvreté, l’insécurité et l’immigration clandestine. 

On savait que le 101ème département est très en retard en termes de développement touristique, mais une récente étude vient de nouveau de confirmer que les perspectives d’amélioration sont encore loin au regard de l’image que portent les métropolitains sur l’île.

En effet, l’enquête a été menée sur un échantillon de 1 000 habitants de France métropolitaine âgés de 18 ans et plus ainsi qu’un suréchantillon de 613 Français voyageurs lointains “représentatifs de la population française métropolitaine” selon la société qui a mené l’étude.

Concernant la notoriété des territoires ultramarins français, Mayotte ne jouit que d’une notoriété spontanée (c’est-à-dire que Mayotte est citée au moins une fois en réponse à la question de “quelles sont toutes les destinations françaises d’outre-mer qui vous viennent à l’esprit ?”) de 11 % (contre 52 % pour la Martinique). À la question “pour chacune des destinations que vous connaissez, diriez-vous que vous la connaissiez juste de nom, un peu, assez bien ou très bien ?” Mayotte n’a obtenu que 7 % des réponses alors que ce taux monte à 21 % pour la Réunion. Quant à la question “avez-vous un lien personnel avec les destinations que vous connaissez ?”, Mayotte récolte 6 % de réponses contre 18 % pour la Réunion. À la question, “avez-vous déjà visité ces destinations ?”, 4 % des personnes interrogées disent avoir visité Mayotte contre 19 % pour la Martinique. Ensuite, 39 % des participants à l’étude disent avoir envie de visiter le 101ème département contre 67 % pour la Réunion.

Concernant les principaux critères qui importent dans le choix d’une destination pour les Français de métropole, mauvaise nouvelle pour Mayotte, car la sécurité caracole en tête avec un taux de 49 % des réponses des personnes interrogées. Enfin, dans les premiers mots qui viennent à l’esprit des métropolitains quand on parle de Mayotte, le soleil, la mer, la chaleur, la plage font partie des principaux mots qui reviennent. Mais la pauvreté, l’immigration ou encore l’insécurité ont la part belle dans le lexique associé à la destination mahoraise.

Abonnement Mayotte Hebdo