Marché couvert : Les commerçants attendent des actes

À lire également

Attaquée de toutes parts à Mayotte, Panima tente de riposter

Entre la polémique sur la qualité des repas livrés aux confinés du RSMA, et la mise à l’arrêt d’une partie importante de son activité à cause du confinement, l’entreprise de restauration collective est sur tous les fronts. Mais face à ces multiples coups durs, son directeur, Gilles Rouinvy, ne baisse pas les bras et répond aux critiques. Entretien.

Les chiffres qui rendent le confinement compliqué à Mayotte

On le sait, le confinement à Mayotte est rendu d’autant plus difficile qu’une grosse partie de la population vit dans des habitations insalubres, dénuées du confort élémentaire. Dans une publication diffusée hier, l’Insee rappelle quelques chiffres parlants. Résumé point par point.

Rachat de Vindemia par GBH : la grande distribution de Mayotte face à la menace d’une concentration inédite

Réunion au sommet ce lundi, entre les différents acteurs économiques et politiques du 101ème département, alors que le rachat de Vindemia, filiale de Casino, par GBH, qui détient 11 magasins Carrefour, doit avoir lieu le 1er juillet. Pour l’instant, ni l’Autorité de la Concurrence, ni le Conseil d’État ne se sont prononcés contre l’opération. Mais après La Réunion, c’est au tour des acteurs mahorais de s’inquiéter de ses conséquences pour la vie économique locale.

Les poissonneries mahoraises ont le bec dans l’eau

À Mayotte, la préfecture a autorisé le maintien des activités de pêche. Une bonne nouvelle pour le secteur, qui se retrouve maintenant confronté à un problème de stockages des produits frais. Les poissonneries et les coopératives sont aujourd’hui les premières à faire les frais du manque de structures adaptées. 

Après la pré-rencontre de lundi dernier avec le président de la CCI, les représentants des commerçants sont sortis rassurer par les promesses des élus hier, quant à leurs inquiétudes concernant l’activité du marché couvert. “Nous attendons des actes à présent”, résumait Jean Barege, membre du collectif.

Pour rappel, les commerçants réclament plus de force de l’ordre pour lutter contre la vente illégale autour du marché. La mairie a promis de mettre en place une brigade permanente de la police municipale qui patrouillerait de l’ouverture du marché (7h du matin) jusqu’à 17h soit la fermeture du complexe. Actuellement des patrouilles sont effectuées sur site, mais sont insuffisantes selon les 300 commerçants environ que compte la structure. Ces derniers demandent également qu’une solution durable soit trouvée après la destruction l’année dernière du marché clandestin qui s’était greffé au marché couvert. “Des jeunes errent depuis, aux alentours du site pour vendre tout tas de produits”. L’autre revendication du collectif porte sur les marchandises qu’ils ramènent de leurs voyages désormais imposables en tant que “fret”. En effet, auparavant, ils ramenaient par avion ces produits dans leurs bagages personnels. Le poids total par passager étant limité à 46 kg. Ainsi, cette nouvelle taxation impose des coûts supplémentaires à ces vendeurs. Les institutions présentes à cette réunion ont annoncé qu’elles rencontreraient les douanes prochainement afin de trouver un accord.

Les participants regrettaient également l’absence de la préfecture à cette réunion. Aucun autre rendez-vous n’est à l’ordre du jour pour le moment afin d’assurer un suivi des annonces faites par les élus.

GD

Mayotte Hebdo de la semaine

Le journal des jeunes

À la Une

Interpellation musclée à la barge : la nécessaire protection de l’identité des policiers à Mayotte

D’après le représentant syndical, Bacar Attoumani, les individus arrêtés ce mardi à la descente de la barge à Mamoudzou tentaient d’intimider un policier hors...

Covid, crise de l’eau, piste longue… Face au Sénat, un Sébastien Lecornu bien scolaire sur Mayotte

Dans le cadre de la crise sanitaire, le ministre a répondu aux questions des sénateurs à l’occasion d’une audition par la Délégation sénatoriale aux...

Rugby : Saison 2020/2021, le CTRM déjà bien lancé

Le Comité Territorial de Rugby de Mayotte a lancé la saison 2020/2021 au début du mois de novembre dernier. L’expérimentation du jeu à dix...

Département de Mayotte : Un dernier vœu et puis s’en va pour le président Soibahadine

Ce jeudi 14 janvier, le président du Département, Soibahadine Ibrahim Ramadani, a adressé ses vœux à la population, et plus particulièrement aux officiels du...

La feuille de route du Cesem pour désenclaver Mayotte

Ce mercredi, le conseil économique, social et environnemental de Mayotte a adopté à l'unanimité un rapport de 120 pages réalisé en auto-saisine sur le...