Marché couvert : Les commerçants attendent des actes

Marché couvert : Les commerçants attendent des actes

Après la pré-rencontre de lundi dernier avec le président de la CCI, les représentants des commerçants sont sortis rassurer par les promesses des élus hier, quant à leurs inquiétudes concernant l'activité du marché couvert. “Nous attendons des actes à présent”, résumait Jean Barege, membre du collectif.

Pour rappel, les commerçants réclament plus de force de l'ordre pour lutter contre la vente illégale autour du marché. La mairie a promis de mettre en place une brigade permanente de la police municipale qui patrouillerait de l'ouverture du marché (7h du matin) jusqu'à 17h soit la fermeture du complexe. Actuellement des patrouilles sont effectuées sur site, mais sont insuffisantes selon les 300 commerçants environ que compte la structure. Ces derniers demandent également qu'une solution durable soit trouvée après la destruction l'année dernière du marché clandestin qui s'était greffé au marché couvert. “Des jeunes errent depuis, aux alentours du site pour vendre tout tas de produits”. L'autre revendication du collectif porte sur les marchandises qu'ils ramènent de leurs voyages désormais imposables en tant que “fret”. En effet, auparavant, ils ramenaient par avion ces produits dans leurs bagages personnels. Le poids total par passager étant limité à 46 kg. Ainsi, cette nouvelle taxation impose des coûts supplémentaires à ces vendeurs. Les institutions présentes à cette réunion ont annoncé qu'elles rencontreraient les douanes prochainement afin de trouver un accord.

Les participants regrettaient également l'absence de la préfecture à cette réunion. Aucun autre rendez-vous n'est à l'ordre du jour pour le moment afin d'assurer un suivi des annonces faites par les élus.

GD

Abonnement Mayotte Hebdo