Grandes surfaces – un spectacle désolant

Grandes surfaces – un spectacle désolant

Aller faire ses courses dans cette grande surface de Petite-Terre relève désormais du challenge et ce, à bien des niveaux. Que se passe-t-il dans cet établissement ?

La grande surface semble complètement laissée à l’abandon, tellement les manquements à l’hygiène y sont nombreux. Petit récit d’une expérience ordinaire. 

L’aventure commence en tentant de récupérer son caddie. Avec un peu de chance, il faudra que vous ayez à déplacer un scooter pour sortir le chariot de son emplacement. Une fois au guidon de votre chariot, vous voudrez ensuite passer les portes, mais vous ne pourrez pas emprunter l’entrée classique bien sûr, car elle est condamnée depuis des mois. Il vous faudra donc faire un détour pour passer par la porte de sortie afin d’entrer… Logique ! Une fois à l’intérieur, vous ne retrouverez pas le frais habituel auquel on s’attend dans tout bon magasin d’alimentation digne de ce nom, mais vous devrez faire face à une chaleur suffocante. En effet, la climatisation est en panne depuis des mois… Pas mal pour la conservation des aliments ! Outre l’odeur de vomi qui sévit au niveau des caisses, il faudra ensuite vous frayer un chemin entre les palettes pour accéder aux rayons, et là, c’est le drame. Toutefois, rien de choquant dans les rayons nonalimentaires mais tout ça se gâte une fois arrivé aux rayons frais.

Tous les congélateurs fuient et certains ne sont pas fermés du fait de leur vétusté. Autant dire, comme on peut le constater sur les photos, que les clients doivent tenter de se déplacer sur une patinoire d’eau répugnante. Il faudra bien entendu éviter les feuilles de salade et autres détritus qui jonchent le sol. Si vous avez eu le courage de mettre quelques articles dans votre caddie, il faudra ensuite passer l’épreuve des caisses. Vous pensez mettre vos articles sur le tapis roulant pour que la caissière puisse scanner normalement vos denrées ? Que nenni, ces derniers ne fonctionnent plus et ce, depuis au moins 3 ans … En faisant part de ces désagréments aux responsables : ils font la moue, sans répondre. Les caissières, elles, heureusement plus aimables, abondent dans votre sens, et vous disent que des modifications sont prévues dans l’année sans plus de détails. Heureusement que le consommateur n’a pas vraiment le choix et que le service de l’hygiène fait systématiquement un détour par ce magasin, sinon qu’est-ce qu’on s’ennuierait en allant faire ses courses !

Abonnement Mayotte Hebdo