test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Des gymnases dans un état désastreux

À lire également

Les salles de sport mahoraises en forme pour la reprise

Il ne manquait plus qu’elles. Les salles de sport sont les dernières sur la liste à pouvoir reprendre leurs activités à Mayotte. Elles pourront rouvrir leurs portes à partir du 22 juin, mais avant, elles doivent opérer des changements radicaux afin de respecter les gestes barrière, et ce n’est pas de tout repos.

UNSS Mayotte : les néo-collégiens à la découverte du sport scolaire

Une vingtaine d’établissements scolaires ont organisé la Journée nationale du sport scolaire 2020/2021, ce mercredi. Devant la crise sanitaire et les adaptations qu’elle implique, les participants ont été bien moins nombreux que les éditions précédentes. Malgré cela, l’événement n’a rien perdu de son enthousiasme.

Une première très attendue pour les badistes mahorais

Le badminton mahorais sera représenté pour la première fois aux Jeux des îles de l’océan Indien en août prochain à Madagascar ! Nous nous sommes...

A Mayotte, on compte trois gymnases seulement : à Cavani, à Pamandzi et à Labattoir mais aucun ne fonctionne normalement. Tous ont des défauts non négligeables ce qui provoque l’inquiétude du milieu sportif mahorais. 

 « Parler du gymnase de Cavani qui est laissé à l’abandon depuis plusieurs années, sans parler des deux autres, serait une très grosse erreur »,  nous a confié un basketteur mahorais.  « Même celui qui a été livré il y a à peine 1 an à Pamandzi, ne répond pas aux normes de sécurité : il fuit de partout, le sol glisse et j’en passe ». Nombreux sont les soucis que présentent les trois gymnases de l’île : systèmes d’alarme défaillants, absence de tableaux d’affichage et bien d’autres. Bourouhane Allaoui, conseiller départemental de Koungou chargé du dossier, nous a expliqué que pour les travaux de rénovation du gymnase de Cavani par exemple, un appel d’offres a été lancé. 

De son côté, Saïd*,personne proche du dossier, remet en question la compétence des entreprises en charge de la réalisation des travaux du gymnase de Pamandzi, livré en 2016 :  «Sont-elles vraiment compétentes ou bien il s’agit d’une entreprise  choisie par les élus locaux ? ». Saïd nous a confié que lors de la construction du gymnase « l’entreprise appartenait à l’ami de l’ancien président Daniel Zaidani. Aujourd’hui, on ne peut plus  se tourner vers cette entreprise pour tous les désagréments causés car elle n’existe plus ». 

Des travaux de rénovation qui se font attendre

Depuis sa livraison en 1995, le gymnase de Cavani quant à lui « n’a pas réellement connu de  travaux de rénovation », a précisé  Madi*, un des membres organisateur du All Star Game. En effet, cela fait trois ans que le gymnase a été laissé à l’abandon : le toit est ouvert et il fuit, le sol est troué, les sanitaires sont inutilisables, il n’y a pas d’électricité, etc. L’établissement est même devenu un squat pour les jeunes du quartier.

« Le dernier match joué dans ce gymnase date du mois de mai 2014. C’était durant le match BCM contre l’équipe de St Pierre de La Réunion », indique Madi. « Depuis, aucun autre match n’a été joué dans ce gymnase et pourtant tout le monde est au courant des défauts qu’il présente ». Des défauts qui devraient être réparés très prochainement selon Bourouhane Allaoui qui prévoit des travaux dès début 2018.  Ce dernier souhaite rassurer les sportifs sur l’avancée du futur chantier : « On compte sur ces équipements pour que nos équipes qui participeront aux jeux des îles de l’océan Indien l’année prochaine puissent bien se préparer. On veut mettre à disposition des équipements dignes de ce nom ». 

Quel budget pour les travaux du gymnase de Cavani?

Les travaux de rénovation du gymnase de Cavani seront échelonnés sur trois ans : « Ce n’est pas possible de le faire d’un seul coup puisqu’il y a aussi le cas des autres gymnases qui est à prendre en compte » souligne Bourouhane Allaoui. Le budget estimé est compris entre 800 000 et 1 million d’euros. 

Le dossier du gymnase de Cavani est déjà passé en commission, et connaît de nouvelles révisions mais n’a pas encore été délibéré. Saïd croise les doigts et ne cache pas son scepticisme : « Nous espérons que le Conseil départemental tiendra ses promesses et fera en sorte qu’on ait des gymnases dignes de ce nom ». 

*Saïd nom d’emprunt, la personne souhaitant garder l’anonymat

*Madi nom d’emprunt, la personne souhaitant garder l’anonymat

 

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1097

Le journal des jeunes

À la Une

Coupure d’eau ce dimanche 14 juillet pour les travaux du Caribus

Pour permettre la réalisation de travaux dans le cadre du Caribus, la Société mahoraise des eaux (SMAE) annonce la nécessité de procéder à une...

Les maires reprennent la main sur la Cadema

En élisant Moudjibou Saïdi et Ambdilwahedou Soumaïla en tant que président et premier vice-président de la communauté d’agglomération de Dembéni-Mamoudzou, les élus communautaires tirent...

« Un lieu d’accueil pour écouter le malade et sa famille »

L’esprit était à la fête, ce jeudi 11 juillet, au centre hospitalier de Mayotte (CHM), une partie des équipes fêtait l’inauguration du Bureau des...

A Passamaïnty, l’excellence synonyme de nouveau complexe sportif

Un grand projet d’aménagement est prévu pour le village de Passamaïnty, situé dans la commune de Mamoudzou. Ce dernier vise à créer un complexe...

Les nouveaux infirmiers célèbrent leurs diplômes dans la joie

On peut croire à un manzaraka, il s’agit en réalité de la cérémonie de remise des diplômes des infirmières et infirmiers. L’Institut des études...