Barges : pas d'augmentation du tarif, mais des prévisions trop ambitieuses

Barges : pas d'augmentation du tarif, mais des prévisions trop ambitieuses

Le vote du budget prévisionnel 2016 du Département fait déjà parler de lui (voir Flash Info du lundi 22 août). Une fois encore, dans un deuxième avis le concernant et publié le 9 aout dernier, la Chambre des comptes le retoque, pointant du doigt la très conséquente masse salariale de l'institution : 110 millions de coûts pour un budget total de 270 millions, soit quelque 3000 agents. Une quantité dont la pertinence et l'efficacité reste encore, à ce jour, à prouver.

Mais, au-delà de ce sempiternel problème, la Chambre des comptes avait, dans son premier avis publié le 23 juin dernier, émis la possibilité d'augmenter de 25 centimes d'euros le tarif du ticket, ce afin de dégager une recette supplémentaire de 500 000€. "Le tarif de 1€ au lieu de 0,75 centime, pour un voyage aller-retour ne parait pas excessif au regard de la tarification d'autres moyens de transport sur l'île", écrivait la Chambre. Une hausse du chiffre d'affaires de la société de transports peu négligeable au regard de l'augmentation de la charge salariale consacrée au service (680 000€ en plus), et d'une dotation accordée par le département à la STM en baisse de 1,6 million d'euros.

Le tout dans un contexte de budget prévisionnel difficile à boucler. Pourtant, l'institution n'a pas retenu cette possibilité lors de sa séance plénière du 28 juillet, préférant faire des prévisions un peu hasardeuses pour combler un déficit de 848 000€.

Des prévisions bien trop optimistes

Car le STM n'a pour produits d'exploitation que les prestations facturées aux passagers, c’est-à-dire le prix du ticket pour une traversée. Sans hausse du tarif, seule l'augmentation du trafic peut donc contribuer à rétablir l'équilibre. C'est sur cette hypothèse que le Conseil général a choisi de jouer pour présenter un budget prévisionnel équilibré, en prévoyant quatre-millions d'euros de prestations. Malheureusement, il a été quelque peu ambitieux. En effet, la Chambre des comptes note que "Compte tenu de la faible évolution du trafic constatée entre 2014 et 2015*, de l'absence de revalorisation des tarifs en 2016, de l'absence de dispositif fiable de contrôle des tickets à l'embarquement, cette prévision apparaît optimiste par rapport aux recettes de l'exercice précédent qui se sont élevées à 3 244 879€", ce qui apparait donc "Surévalué de 500 000€ a minima."

Une démarche un peu trop flagrante de la collectivité donc, menée dans l'espoir de boucler un budget difficile à équilibrer. C'est ce qui, dans le jargon technique de la Chambre des comptes, est appelé "Manque de sincérité."

G.V

* Évolution du trafic de la STM entre 2014 et 2015 : +4,84% de passagers, +8,2% de deux roues, +15% de véhicules légers, +3,5% de véhicules utilitaires, et +3,3% de poids lourds.

Abonnement Mayotte Hebdo