L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Terrell Elymoor aux Trace Awards 2023 : « une reconnaissance de notre travail »

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

La Meiitod d’Adrien

À Mayotte, presque tout le monde sait qui il est et ce qu’il chante. Il faut dire qu’aucun autre artiste mahorais ne peut se...

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Nominé aux Trace Awards 2023 dans la catégorie Artistes de l’océan Indien, Terrell Elymoor représentera Mayotte dans cette compétition internationale. Le public a jusqu’au 21 octobre, jour de la cérémonie des récompenses au Rwanda, pour voter pour son artiste favori dans cette catégorie (via le site https://trace.plus/fr/awards/).

Flash Infos : Des artistes de renommée internationale comme Burna Boy, Rema ou encore Ayra Starr font partie des nominés aux Trace Awards 2023. Qu’est-ce que cela vous fait d’être nominé à leurs côtés ?

Terrell Elymoor : Je ne m’imaginais pas qu’un jour j’allais arriver à ce stade. Ça part d’une passion. La musique, c’était quelque chose que je faisais juste pour mon plaisir. Aujourd’hu,i grâce à ça, on va ailleurs, donc c’est vraiment positif. Il y aura aussi Davido, et même Kalash. C’est une grande opportunité pour moi, car je vais peut-être pouvoir échanger avec des artistes internationaux. Cela va peut-être m’aider pour la suite. Même juste rencontrer Davido, Kalash et Burna Boy, ce serait énorme, car je suis fan de leur musique. Je suis également nominé aux Comores Music Awards qui ont lieu en même temps, dans la catégorie dancehall. Cela fait plaisir d’avoir toutes ces nominations, c’est une reconnaissance de notre travail et ça montre que ça intéresse. Je suis fier car on est en train de mettre la lumière sur Mayotte.

F.I. : Justement, porter Mayotte dans une compétition internationale, qu’est-ce que cela vous inspire ?

T.E. : C’est une fierté de représenter Mayotte. Je pense aussi que c’est inspirant, car pour les jeunes qui me suivent, me voir au Rwanda auprès des grands artistes, cela va peut-être les pousser à faire la même chose ou même faire mieux. J’ai justement comme projet d’aider des jeunes en les produisant. Cela fait un an que j’ai créé mon label, Ngoma Records, pour cela. Peut-être que les Trace Awards pourront m’aider avec ce projet. Je me suis toujours focalisé sur la musique et sur ce qu’elle pouvait apporter ici. Aujourd’hui, je suis toujours dans la même optique et je suis heureux de voir qu’on met Mayotte sous le feu des projecteurs. Et cela me fait d’autant plus plaisir que ce soit moi qui fasse en sorte que ça arrive.

F.I. : Quels conseils donneriez-vous, justement, aux jeunes qui voudraient se lancer dans la musique ?

T.E. : Je me souviens que j’ai commencé la musique avec les chants religieux. C’est à partir de là que j’ai su que j’avais peutêtre une voix pour chanter. Je me rappelle que c’est mon grand frère qui m’a fait écouter de la musique pour la première fois. C’était Booba, et ça m’a marqué jusqu’à maintenant. J’ai commencé à prendre les anciens magnétophones où il fallait appuyer sur « Rec » pour enregistrer. J’ai commencé à m’enregistrer comme ça, et, au fur et à mesure, j’ai fait mes premiers sons. Il faut faire la musique qu’on aime, parce que, avec mon expérience, j’ai remarqué qu’il y a des personnes qui font de la musique pour plaire. Moi, j’en fais parce que j’aime ça, donc je conseille toujours aux jeunes de faire de la musique parce qu’ils aiment ça. Si vous faites quelque chose que vous aimez, vous arriverez toujours à faire la différence, ça viendra de votre cœur, vous serez plus inspirés.

Une victoire soumise au vote du public

Terrell Elymoor est nominé aux Trace Awards & Festival 2023, dans la catégorie océan Indien. La cérémonie aura lieu le 21 octobre, à Kigali, au Rwanda. Pour remporter la récompense de sa catégorie, le Mahorais doit être l’artiste ayant remporté le plus de votes de la part du public, qui peut voter une fois par jour pour son artiste préféré sur le site https://trace.plus/fr/awards/. Quelle que soit l’issue de cette compétition, l’artiste mahorais sera présent à la cérémonie où il assurera un show durant lequel il compte mettre la culture mahoraise à l’honneur. « Continuez à voter pour moi », donne comme consigne le chanteur, confiant en son public, et qui annonce être en train de travailler sur un nouvel EP, qui devrait sortir d’ici le début de l’année prochaine.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte hebdo n°1084

Le journal des jeunes

À la Une

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre

Un bateau de particuliers a repêché Fabien Trifol dans le lagon, à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre, vers 17h, ce lundi....

[Mis à jour] Disparition inquiétante de Fabien Trifol, directeur Aménagement à la Cadema

Fabien Trifol retrouvé en mer à proximité des trois îlots entre Petite-Terre et Grande-Terre Ce dimanche, vers 16h30, Fabien Trifol a quitté son domicile de...

Plusieurs affrontements ce week-end alors que Wuambushu 2 doit commencer cette semaine

M’tsapéré, Majicavo-Koropa, Koungou, Tsararano, barrages et rixes entre forces de l’ordre et bandes de jeunes ont émaillé le week-end à Mayotte. A la veille...

Boulevard urbain : Cap vers une validation du plan de financement

Examen de passage réussi devant la Commission nationale du débat public (CNDP) à Paris. Le Département de Mayotte a reçu le feu vert il...

TME 2024 : Catégorie Jeune entreprise

Dernières pousses de l’économie mahoraise, les cinq nommés de notre catégorie Jeune entreprise montrent déjà toutes les qualités pour bien s’implanter dans le paysage...