Hamada Smis s'illustre dans l'art du conte

Hamada Smis s'illustre dans l'art du conte Hamada Smis a appris l'art du conte auprès de Salim Hatubou, célèbre écrivain et conteur comorien disparu récemment.

Le slameur comorien Hamada Smis, qui est déjà venu de nombreuses fois à Mayotte donner des concerts, est de retour cette année avec un nouveau spectacle intitulé "M'Toulou fait son safari musical". Ce conte pour la jeunesse, inspiré des légendes de l'archipel, sera agrémenté de musiques traditionnelles et d'une vidéo d'animation que le conteur a réussi à mêler habilement à son récit.

Le slameur Hamada Smis a décidé pour son nouveau spectacle de se reconvertir en conteur en créant "M'Toulou fait son Safari musical", conte musical pour la jeunesse qu'il présentera au public ces vendredi 8 et samedi 9 octobre à 19h à la MJ C de Kani-Kéli, en collaboration avec la compagnie Ariart. Originaire de Grande-Comore, Hamada Smis a toujours baigné dans l'univers des contes que lui racontaient les personnes âgées de son village d'origine.

C'est la raison pour laquelle il a souhaité utiliser cette matière porteuse d'un riche imaginaire afin d'en faire un spectacle. Le slameur n'en délaisse pas pour autant son talent premier, la musique, puisque le conte sera narré au son des instruments traditionnels de l'archipel que sont le dzendzé, le gaboussi et le m'kayamba.

 

M'Toulou, personnage des légendes comoriennes

 

Afin d'écrire son conte, Hamada Smis a utilisé le personnage de M'Toulou, jeune guerrier pacifique des légendes comoriennes. Vêtu d’un camouflage de feuilles de bananiers sèches et d’un masque de fibres de cocotier qui ne laisse entrevoir que ses yeux, il vit sur la 5ème île des Comores, engloutie depuis des millénaires dans les abysses de l'océan Indien. Sous la plume d'Hamada Smis, M'Toulou part à la recherche d'un trésor impalpable qui lui permettra de faire remonter son île engloutie et de ramener la paix et l'harmonie dans son archipel et dans le monde en général. Accompagné de ses deux alliés, Gombessa, le coelacanthe et N'drema, la roussette, M'Toulou va entreprendre un grand voyage autour du monde afin de retrouver ce trésor magique.

Les îles et pays que traverse le personnage sont réels, mais désignés de manière métaphorique, de sorte que le conte possède deux dimensions : l'une réaliste et l'autre fantastique. Utilisant la musique du dzendzé, du gaboussi et du m'kayamba comme armes pour triompher de ses ennemis, M'Toulou démontre que la violence n'est pas la meilleure des solutions pour arriver à ses fins. La beauté de la musique et de la poésie sont bien plus efficaces !

 

 

Une vidéo d'animation se mêle au conte

 

Si Hamada Smis est seul sur scène, les personnages secondaires sont cependant incarnés au sein d'une vidéo d'animation synchronisée avec le conte. L'artiste utilise donc une large palette d'outils pour créer un univers unique qui saura charmer les enfants comme les adultes. Si la tonalité du conte est, par essence, magique, le double niveau de lecture que possède ce spectacle permet également d'en extraire un appel à la fraternité et à une meilleure entente entre les hommes, dans un monde par trop sujette à des violences en tout genre. 

 

 

 

Abonnement Mayotte Hebdo