100 % NUMÉRIQUE, WEB, MOBILE, TABLETTE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Bo Houss revient pour « mettre en valeur la musique urbaine de l’océan Indien »

À lire également

Ramadan à Mayotte : Un mois sacré sous le signe du confinement

Ce soir se déroule la “nuit du doute” pour les fidèles musulmans. Traditionnellement, si le croissant de la nouvelle lune est observé, alors débute le mois du ramadan. Une période avant tout sacrée pour les musulmans, mais aussi ponctuée de festivités quotidiennes, rupture du jeûne en tête. Cette année toutefois, c’est un ramadan confiné qui aura lieu. De quoi bouleverser les habitudes.

Mayotte TV Islam, la nouvelle web TV qui parle de l’Islam à Mayotte

Le paysage audiovisuel mahorais compte désormais une nouvelle chaîne. Mayotte TV Islam fait son entrée en proposant un programme consacré entièrement à la pratique de l’Islam sur l’île. La chaîne est pour le moment une web TV, mais elle a l’ambition de se développer rapidement.

À Mayotte, le grand flou artistique autour des mesures de soutien

Les acteurs mahorais du spectacle restent dans la tourmente : alors que le gouvernement a déployé des aides aux intermittents lésés par l’annulation des événements culturels, leurs homologues locaux ne pourront pas y prétendre, ce statut juridique n’existant pas au sein du 101ème département. 

Flou artistique autour des arts de la scène

Les artistes et intermittents du spectacle ne peuvent, à Mayotte, prétendre au statut juridique spécifique pourtant de vigueur en métropole, du fait de l’application tardive du droit du travail dans le 101ème département. Une situation qui complique encore un peu plus l’avenir de ces professionnels, souvent écartés des décisions politiques.

 

Le rappeur Bo Houss s’est entouré de neuf artistes réunionnais, mahorais et comoriens pour faire renaître son album Shimaore Tu. Après une semaine en résidence de création à La Réunion, ils donneront quatre concerts à Mayotte, à partir de mercredi.

« C’est une équipe de foot de la musique urbaine que l’on a réuni. On vient de différents endroits, avec différents talents et on est à l’image de l’océan Indien. » Le rappeur mahorais Bo Houss s’est entouré de neuf autres artistes venus de La Réunion, de Mayotte et des Comores pour faire renaître son album Shimaore Tu, sorti en 2010. Après avoir passé une semaine sur l’île Bourbon pour organiser une résidence de création via des répétitions et un travail scénique, les dix artistes se produiront lors de quatre concerts, du 19 au 22 octobre.

bo-houss-revient-mettre-en-valeur-musique-urbaine-ocean-indien
Bo Houss et son ami Willy Ramboatinarisoa ont mis au point un spectacle pour mettre en valeur les musiques urbaines de l’océan Indien.

Parmi eux : cinq musiciens, à la basse, la batterie ou à la guitare, mais également cinq rappeurs, qui chantent dans leur langue maternelle. « L’idée est également de mêler différents styles, il n’y a pas de frontières entre les genres ni les régions », souligne Bo Houss, aujourd’hui installé à La Réunion. Le premier concert aura lieu sur le plateau de Mayotte la 1ere et sera diffusé à la télé, les suivants seront donnés en live, à Labattoir, à Cavani et à Bambo Beach.

« L’offre culturelle s’est effondrée avec les grèves de 2011 »

« En organisant cet événement, le but est de redynamiser l’offre culturelle à Mayotte. Nous voulons planter une graine et montrer le champ des possibles », insiste Willy Ramboatinarisoa, le directeur artistique, également fondateur de l’École des musiques actuelles de La Réunion. Selon lui, les grèves contre la vie chère, qui ont duré 44 jours à l’automne 2011 ont été « un véritable tournant dans l’histoire de la scène musicale mahoraise. Énormément d’artistes ont fui Mayotte à ce moment-là. Ils se sont sentis en danger et l’offre culturelle s’est effondrée ». Ces événements ont en effet perturbé l’organisation des concerts que devait donner Bo Houss, après avoir sorti son album.

Pourtant, cette même année, le rappeur mahorais remportait le prix « Musiques de l’océan Indien ». Une rampe de lancement, sur la scène internationale. Dix ans après, l’objectif est donc de donner un nouveau souffle à l’album Shimaore Tu. « 2022 va en effet marquer le retour de l’artiste sur le devant de la scène, après des années de silence », souligne l’association Austral, qui organise la tournée Shimaore Tu tour. Pour Bo Houss, qui prépare ce projet depuis trois ans, « il est logique d’organiser ces concerts à Mayotte, pour continuer à faire la promotion du Shimaore et mettre en avant les échanges interculturels ». D’autres dates pourraient donc bientôt suivre.

« Une effervescence culturelle à travers l’île »

L’association Austral organisation, qui chapeaute également le Festival Maore Jazz 2022, porte et finance cette tournée. « L’idée est de mettre en valeur la nouvelle génération d’artistes qui révolutionne la musique urbaine de l’océan Indien, en alliant tradition et modernité », précise-t-elle. Pour sa présidente, Sara Pelee de Saint Maurice, « les mesures mises en place pour freiner la propagation du Covid-19 ont eu d’énormes répercussions sur le secteur culturel, qui connaissait déjà des difficultés structurelles profondes ». La levée des restrictions en 2022 permet un retour à la normale, accompagnée d’une certaine effervescence culturelle avec la multiplication des concerts à travers l’île. C’est donc dans le déferlement d’énergies créatives que sort des cartons le Shimaore tu tour.

 

Rendez-vous le 20 octobre à l’ACL de Labattoir, le 21 octobre au Voulé à Cavani et le 22 octobre à Bambo Beach. Tarif : 15 euros.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1021

Le journal des jeunes

chab6

À la Une

Le Raid est intervenu ces derniers jours à Vahibé

Actuellement sur Mayotte, une équipe du Raid est en soutien des policiers de Mamoudzou, depuis le mardi 22 novembre. Alors que la situation s’est...

A Mayotte, une densité de médecins quatre fois plus faible qu’en métropole

Alors que le ministre de la Santé, François Braun, est à Mayotte à partir de ce mardi, le plus grand désert médical de France...

Le nombre de cas en forte hausse sur le territoire mahorais

Après plusieurs mois d’accalmie, la circulation du Covid-19 a repris fortement à Mayotte. Le taux d’incidence (nombre de cas pour 100 000 habitants) est...

Comores : l’opposant Sambi condamné à la perpétuité

La justice a également ordonné la saisie des biens immobiliers et autres avoirs appartenant à l’ancien président qui bizarrement reste le seul parmi les...

Un plus grand bouclier contre l’inflation déployé sur Mayotte

Afin de limiter la hausse des prix observée au niveau mondial, les acteurs politiques et économiques mahorais ont décidé de prendre plusieurs mesures pour...