test

L'ACTUALITÉ DE MAYOTTE 100 % NUMÉRIQUE

Les infos de Mayotte depuis plus de 20 ans !

Lycée de Dzoumogné : le personnel invoque son droit de retrait

À lire également

Santé mentale à Mayotte : les précisions du directeur par intérim du CHM

Après la lecture de notre article en date du 1er décembre intitulé « 15.000 personnes suivies pour des pathologies psychiatriques dans la nature ?...

Emmanuel Macron « inquiet » pour Mayotte

L’Élysée a livré quelques échos de la conversation du président de la République française, Emmanuel Macron, et son homologue comorien, Azali Assoumani, ce samedi...

Élections législatives : Mayotte la 1ère lance aussi sa campagne

Pour cet évènement politique majeur, la rédaction de Mayotte la 1ère propose une offre éditoriale transversale sur les trois supports. Portraits des candidats, enjeux...

Enseignement supérieur : cérémonie de remise de diplômes

Ce samedi 25 juin s’est tenue la cérémonie de remise de diplômes universitaires (DU) et des Masters de métiers de l'enseignement, de l'éducation et...

Le personnel du lycée polyvalent de Dzoumogné informe, au travers d’un communiqué, qu’à compter de ce mardi 21 mars, après le départ des élèves de l’établissement, appliquera son droit de retrait. Depuis quatre ans maintenant, le lycée est régulièrement le fait d’incidents, « la plupart du temps fruits d’agressions d’éléments extérieurs. Nous ne comptons plus les évacuations, blessures, traumatismes, vols, sans compter les véhicules endommagés, tant au niveau des élèves que des adultes ». Depuis la fin des vacances scolaires, le personnel de l’établissement constate que les attaques sont presque quotidiennes et alerte qu’un « collègue a délibérément été pris pour cible, nos véhicules sont pris pour cibles, nous ne pouvons pas circuler en dehors des salles de classe sans risquer un caillou ». Au vu des événements violents qui se sont déroulés depuis ces quatre dernières années, et plus particulièrement depuis ces vacances scolaires, le personnel considère que « ces événements sont de nature à mettre en cause l’intégrité et la sécurité des élèves et du personnel ».

« Conformément à l’article L 4131-3, nous avons un motif raisonnable de penser que la situation dans laquelle nous travaillons présente pour nous et nos élèves une situation de danger grave et imminent », expliquent-ils. Le personnel du lycée polyvalent de Dzoumogné exerce donc son droit de retrait, ainsi qu’à l’annexe de Bandraboua. Le personnel demande aux autorités « une présence policière quotidienne et continue » dans toute la rue, afin de « sécuriser nos déplacements » entre le parking des véhicules et l’établissement. Le personnel du lycée observera son droit de retrait jusqu’à ce que « l’administration sécurise » leurs conditions de travail.

Mayotte Hebdo de la semaine

Mayotte Hebdo n°1093

Le journal des jeunes

À la Une

Élections législatives : Une bataille plus rude au sud avec huit candidats contre quatre au nord

Ils sont finalement douze à s’être inscrits auprès de la préfecture de Mayotte, la semaine dernière, pour se présenter devant les électeurs mahorais, les...

L’art donne vie au futur lycée de Longoni

Prévus jusqu’en 2025, les travaux du futur lycée des métiers du bâtiment de Longoni avancent. Pour marquer le coup, le chantier a ouvert, ce...

Des employeurs prêts à « casser les stéréotypes » sur le handicap

Alors que les entreprises de plus de vingt salariés doivent compter 6 % de travailleurs handicapés, à Mayotte, ce taux est de 0,7 %....

Kawéni 2 remporte “Questions pour une école championne”

Commencée en février, la compétition « Questions pour une école championne » s’est achevée mercredi dernier, avec la victoire d’une des équipes du collège Kawéni 2....

« Cette dissolution bouleverse la synchronisation des élections présidentielles et législatives »

Thomas M’Saïdié, maître de conférences HDR à l’« Université de Mayotte » (l’universitaire s’oppose au statut d’institut universitaire), revient sur la dissolution de l’Assemblée nationale effectuée...